Hausse de l’activité d’Al-Qaïda en Irak

mercredi, janvier 9th, 2008 par alyusi

La branche irakienne d’Al-Qaïda a accru ses « attaques spectaculaires » dans la province de Diyala, son bastion au nord de Bagdad, où l’armée américaine mène actuellement une offensive, a déclaré mercredi le commandant en chef de la coalition pour le nord de l’Irak.

Les opérations menées dans le cadre de l’offensive Phantom Phoenix, dont le lancement a été annoncé mardi, se concentrent dans la province de Diyala, jouxtant celle de Bagdad, où nombre de jihadistes ont été tués, a déclaré le général américain Michael Hertling lors d’une conférence de presse.

Malgré la baisse générale des attaques en Irak depuis juin, « il y a eu une hausse de l’activité d’Al-Qaïda dans la province de Diyala en termes d’attaques spectaculaires, mais la hausse de ce genre d’attaques ne veut pas dire qu’il y ait plus d’attaques », a-t-il dit en évoquant notamment une augmentation des attentats suicide commis par des femmes.

Interrogé sur des informations irakiennes faisant état de 20 à 30 combattants d’Al-Qaïda tués dans la province de Diyala depuis le début de Phantom Phoenix, le général américain Michael Hertling a répondu que ce chiffre était « à peu près exact ».

« Mais je ne veux pas donner de bilan » de cette opération près de Moqdadiyah (100 km au nord-est de Bagdad), a-t-il dit en soulignant que des opérations se déroulaient dans les quatre provinces du nord sous supervision américaine dans le cadre de Phantom Phoenix.

L’armée américaine avait un peu plus tôt annoncé la mort mardi en opération de trois de ses soldats dans la province de Salaheddine, sans préciser cependant s’ils avaient été tués pendant cette offensive.

Quelque 24.000 soldats américains sont déployés dans les provinces de Diyala, Salaheddine, Tamim et Ninive (nord), selon le général Hertling qui n’a pas précisé combien de soldats étaient au total impliqués dans l’offensive contre Al-Qaïda.

Le général Hertling a par ailleurs affirmé qu’au cours du dernier mois, « plus de 20 » responsables d’Al-Qaïda avaient été « capturés ou tués », dont au moins cinq importants leaders.

Il a notamment cité le nom d’Haider al-Afri, un important leader d’Al-Qaïda à Mossoul (370 km au nord de Bagdad), tué le 25 décembre.

Le général s’est par ailleurs dit « certain qu’il y avait des infiltrations (d’Al-Qaïda) dans l’armée irakienne », après la mort 26 décembre dans la province de Ninive de deux militaires touchés par des tirs délibérés d’un soldat irakien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :