le chef d’état-major israélien : il faut liquider tous les dirigeants du Hamas

samedi, février 16th, 2008 par alyusi
Huit Palestiniens dont un important chef militaire du Jihad islamique ont été tués et 42 blessés, y compris 17 enfants, dans un raid vendredi soir dans la bande de Gaza attribué à Israël, selon un dernier bilan obtenu de sources médicales et auprès de témoins.

L’armée israélienne a catégoriquement réfuté vendredi soir être à l’origine de ce raid, un démenti rejeté samedi par les mouvements palestiniens radicaux Hamas et Jihad islamique. « Nous condamnons le crime israélien perpétré contre le camp de réfugiés de d’el-Boureij. »

Israël porte l’entière responsabilité et assumera les conséquences du raid aérien », a affirmé aux journalistes Sami Abou Zohri, un porte-parole du mouvement islamiste Hamas, qui contrôle Gaza.

La maison de Fayed a été entièrement détruite et une dizaine d’autres du voisinage ont été endommagées. L’attaque s’est produite dans le camp de réfugiés d’El-Boureij, au sud de la ville de Gaza. Ce camp miséreux et surpeuplé fait partie des huit camps de la bande de Gaza. Le Jihad islamique est considéré comme un des mouvements palestiniens les plus extrémistes et son aile armée a revendiqué l’essentiel des attentats suicide des dernières années contre Israël.

Les nouveaux décès portent à 6.140 le nombre de personnes tuées dans les violences israélo-palestiniennes depuis 2000, en grande majorité des Palestiniens, selon un bilan établi par l’AFP.

Le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner a appelé Israël à lever le blocus imposé à la bande de Gaza et l’Autorité palestinienne à lutter contre les « mouvements terroristes », au premier jour samedi d’une visite dans la région.

M. Kouchner, arrivé dans la nuit en Israël, a rencontré samedi matin à Jérusalem-est le responsable des Affaires humanitaires à l’ONU, John Holmes, qui s’était déclaré « choqué par la misère » qu’il a constatée lors d’une visite la veille dans la bande de Gaza L’Etat hébreux impose un blocus à la bande de Gaza depuis le 17 janvier et y multiplie les attaques contre les groupes armés en représailles aux tirs de roquettes sur son territoire. Des responsables israéliens ont menacé cette semaine de « liquider » des chefs du mouvement islamiste Hamas qui contrôle depuis juin la bande de Gaza, au moment où Israël hésite à y lancer une offensive terrestre de crainte d’un enlisement.

« L’armée s’est préparée et est prête à élargir ses actions conformément aux décisions qui seront prises », a déclaré lundi le chef d’état-major israélien Gaby Ashkenazi, lors d’une réunion du commandement supérieur. « Il faut renverser le régime du Hamas, pulvériser sa force militaire et liquider tous ses dirigeants, sans faire de distinction artificielle entre ceux portant des ceintures d’explosifs et ceux portant le costume de diplomate », a affirmé pour sa part le chef de la commission parlementaire des Affaires étrangères et de la Défense israélienne, Tzahi Hanegbi.

Réagissant à ces menaces, le Hamas a déclaré qu’Israël « paiera un prix sans précédent » si elles étaient mises à exécution. « Ces menaces ne font pas peur au Hamas ou au peuple palestinien. L’occupant israélien doit savoir qu’il aura à payer un prix sans précédent s’il commet une telle stupidité », a déclaré à l’AFP Sami Abou Zouhri, le porte-parole du mouvement islamiste.

Gaza est l’une des régions les plus peuplées du monde, avec 1,5 million de Palestiniens qui luttent au quotidien contre la pauvreté et la violence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :