Filière irakienne : un Français en garde à vue à la DST

dimanche, février 17th, 2008 par alyusi
Un Français de 26 ans, soupçonné d’appartenir à la filière irakienne du XIXe arrondissement de Paris accusée d’avoir recruté et envoyé des jihadistes vers l’Irak, a été placé en garde à vue jeudi par la Direction de la surveillance du territoire (la DST) à son retour en France, selon une source proche du dossier. Au terme de sa garde à vue, il devrait être présenté au parquet anti-terroriste dimanche matin.

Les juges antiterroristes Philippe Coirre et Jean-Marc Trévidic ont clos leur instruction sur cette affaire fin novembre et sept personnes sont renvoyées devant le tribunal correctionnel. Toutes sont poursuivies pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ». Un chef d’accusation passible de 10 ans de prison. Le cas du jeune Français en garde à vue a été disjoint.

Condamné à 15 ans de prison en Irak, il s’est évadé

Venant de Damas, il a lui-même « souhaité son retour » et est « heureux d’être de retour sur le territoire », a commenté son avocat, en confirmant une information du Monde. Arrêté à Falloujah en Irak en décembre 2004 par les forces américaines, il avait été placé en détention provisoire dans différents camps, dont celui d’Abou Ghraib. Il avait été condamné à 15 ans de prison le 3 juillet 2006 par le tribunal correctionnel de Bagdad. Il affirme avoir été victime de tortures de la part d’officiers américains lorsqu’il était détenu à Abou Ghraib. Son avocat a d’ailleurs déposé une plainte à Paris pour notamment séquestration, détention arbitraire et torture.

Transféré à la prison de Badouche, il s’était évadé en mars 2007, à la faveur d’une attaque de combattants islamistes. Depuis, il vivait en Syrie, selon une source proche du dossier. « Il va pouvoir témoigner des conditions de sa détention et des actes de tortures qu’il a subis de la part d’officiers américains » à la prison d’Abou Ghraib, a fait valoir son avocat.

L’enquête sur la filière irakienne avait débuté en septembre 2004 à la suite de l’identification d’un jeune Français originaire du XIXe arrondissement, tué deux mois plus tôt à Falloujah lors de bombardements américains.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :