>Reprise des combats au Nord du Liban

lundi, mai 12th, 2008 par Clovis Casadue

L’accalmie aura été de courte durée. De violents combats entre partisans et opposants du gouvernement ont repris lundi dans la ville côtière de Tripoli (nord). Une délégation de la Ligue arabe est attendue mardi à Beyrouth pour tenter de trouver une issue à la crise.

A Tripoli, deuxième ville du pays, forces anti et pro-gouvernementales s’affrontaient à coups d’armes lourdes, roquettes, obus de mortier et autres mitrailleuses, ont précisé des responsables des services de sécurité ayant requis l’anonymat. Au moins six personnes ont été blessées dans ces combats.

En revanche, dans les montagnes dominant Beyrouth, dans les bastions druzes du Mont-Liban et du Chouf, le calme était revenu dimanche soir après de violents affrontements qui ont fait au moins 16 morts et plus de 20 blessés dans et autour de la ville de Chouweifat, près de la capitale.

Walid Joumblatt a réclamé l’arrêt du bain de sang, cédant le terrain à son rival Talal Erslan, allié du Hezbollah, pour qu’il confie le contrôle de la zone à l’armée.

Erslan, ennemi héréditaire du clan Joumblatt, a réclamé que les hommes du Parti socialiste progressiste (PSP) de Joumblatt remettent leurs armes lourdes.

Talal Erslan s’est dit prêt à récupérer les armes du PSP dans les montagnes et à les remettre à l’armée libanaise. « Elles doivent être remises dès que possible », a prévenu le rival de Joumblatt lors d’une conférence de presse.

Les dernières victimes portent à 54 le nombre de personnes tuées dans les affrontements au Liban depuis la reprise des hostilités le 7 mai. Il s’agit des violences les plus meurtrières depuis la fin des 15 ans de guerre civile en 1990.

Réunis d’urgence au Caire à la demande de l’Egypte et de l’Arabie saoudite, deux poids lourds sunnites, les ministre des Affaires étrangères de la Ligue arabe ont annoncé l’envoi au Liban d’une délégation dans le but d’arracher un accord entre les belligérants.

Le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa a précisé que cette délégation serait emmenée par le Premier ministre du Qatar Hamad bin Jassim al-Thani. Cette mission est attendue mardi à Beyrouth.

Dans un communiqué, l’opposition a réagi à l’initiative en se félicitant de cette visite prévue.

Face à la reprise des violences, plusieurs dizaines de civils ont préféré quitter leur pays à bord de yachts privés et autres bateaux en direction de l’île de Chypre, située à environ 200km au nord-ouest des côtes du pays, soit un trajet de six heures.

Depuis samedi, quelque 180 personnes ont déjà fui le Liban à bord d’une vingtaine de bateaux, dont quelques-uns font la navette entre les deux pays, faisant craindre une possible répétition de l’exode de réfugiés observé durant l’été 2006 lors l’agression israélienne.

Source : Al-Oufok

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :