Archives du tag ‘Ahmadinejad

L’Iran a testé le missile sous-marin le plus rapide du monde

vendredi, juillet 11th, 2008 par Clovis Casadue

Les forces navales du Corps des gardiens de la Révolution islamique ont testé avec succès le missile sous marine le plus rapide du monde. Ce missile baptisé « Houte » qui n’a pas d’équivalent étranger se déplace à une vitesse égale à 100 mètres par second. Il est ainsi capable d’atteindre tout type de bâtiment de guerre, du plus performant au plus élémentaire. Après le tir réussi de 9 missiles de longue et moyenne portée mercredi et jeudi, ce nouveau succès consacre l’incontestable capacité défensive de l’Iran. Les forces du corps des Gardiens de la Révolution islamique participent en ce moment même à une série de manœuvres militaires baptisés Le Grand Prophète.

>L’iran répliquera à toute attaque sur son territoire

lundi, mai 5th, 2008 par Clovis Casadue

«La République Islamique d’Iran ripostera de manière cinglante à toute attaque éventuelle contre son territoire, conformément à sa doctrine de défense » a annoncé l’imam provisoire de la prière du vendredi de Téhéran, l’ayatollah Seyyed Ahmad Khatami, rappelant que l’Iran n’a attaqué aucun pays, depuis l’avènement de la Révolution islamique.

« L’agression n’a pas de place dans la doctrine de défense iranienne, mais la République Islamique d’Iran ripostera fermement, devant toute attaque éventuelle contre le pays », a poursuivi Ahmad Khatami.

« Les Etats-Unis s’en sont pris, directement ou indirectement, à plus de 25 pays, ces 50 dernières années».

« Les responsables américains et du régime israélien recevront une réponse catégorique de la part des Iraniens si elles procèdent à toute démarche hostile contre l’Iran. » a averti l’imam de la prière du vendredi de Téhéran avant de dénoncer les accusations répétitives, infondées et désuètes des Etats-Unis concernant le soutien de l’Iran au terrorisme.

>Ahmadinejad veut « éliminer la direction corrompue du monde »

vendredi, avril 11th, 2008 par Clovis Casadue

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a lancé une nouvelle diatribe contre les puissances occidentales en affirmant que l’Iran ira jusqu’au bout pour « éliminer la direction corrompue du monde », a rapporté aujourd’hui l’agence Fars.

« Le peuple iranien n’abandonnera pas ses efforts avant l’élimination totale de la direction corrompue du monde et les ennemis doivent savoir que les sanctions, les menaces et les pressions politiques et économiques ne pourront pas faire reculer l’Iran » sur le nucléaire, a déclaré M. Ahmadinejad lors d’un discours prononcé à Machhad (nord-est), en faisant clairement allusion aux Etats-Unis et aux pays occidentaux.

« Nous avons deux missions: construire l’Iran islamique et tenter de changer la direction du monde et nous devons accomplir ces deux missions au mieux », a-t-il ajouté.

> Pour Ahmadinejad, le 11-septembre était un « prétexte » pour des invasions

mercredi, avril 9th, 2008 par Clovis Casadue

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a accusé mardi les Etats-Unis d’avoir utilisé les attentats du 11-Septembre comme un « prétexte » pour leurs interventions en Afghanistan et en Irak, et a mis en doute le caractère terroriste de ces attaques.

« Sous prétexte de cet incident, le plus lourd déplacement de troupes a été organisé vers notre région et le pauvre Afghanistan a été attaqué et des dizaines de milliers de personnes ont été tuées jusque-là », a-t-il dit dans un discours transmis en direct à la télévision.

« Le pauvre Irak a été attaqué et selon les rapports officiels plus d’un million d’Irakiens, des jeunes, des enfants et des vieux, ont été tués », a ajouté M. Ahmadinejad pour qui seul le départ des troupes américaines peut contribuer à diminuer les violences dans ce pays.

Le 11 septembre 2001, quatre avions détournés par des membres du réseau Al-Qaïda ont fait 2.979 morts au total. Deux appareils avaient percuté le World Trade Center à New York, un troisième s’était écrasé en Pennsylvanie après une lutte entre les passagers et les pirates de l’air, le quatrième avait été projeté sur le Pentagone à Washington.

« Comment est-il possible que sous le contrôle des radars les plus perfectionnés et des réseaux de renseignements les avions puissent se déplacer sans coordination avec ces réseau et heurtent les tours? », a demandé le président, mettant en doute le caractère terroriste de l’attentat de New York.

Il a aussi mis en doute le bilan de ces attaques, déclarant: « On a dit que 3.000 personnes ont été tuées. On est tous devenu tristes, même si les noms des 3.000 personnes n’ont jamais été publiés ».

M. Ahmadinejad s’exprimait devant un parterre de responsables iraniens et d’ambassadeurs étrangers conviés à Téhéran à la célébration de la « Journée nationale de la technologie nucléaire », alors que les grandes puissances exigent de l’Iran une suspension de son programme nucléaire controversé.

Le président iranien avait promis des annonces majeures dans ce domaine, mais n’a mentionner que les essais d’un nouveau type de centrifugeuses pour l’enrichissement d’uranium, déjà rapporté dans un récent rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Le président iranien a aussi accusé les Etats-Unis et les grandes puissances de créer des conflits dans le monde pour leurs propres intérêts.

« En Afrique, pour piller les ressources, ils créent un conflit entre les tribus et tuent plus de 800.000 personnes », a-t-il dit, sans autres précisions sur la nature de ce conflit.

« Nouvelle page » dans les relations entre l’Iran et l’Irak

dimanche, mars 2nd, 2008 par Clovis Casadue
Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a affirmé dimanche à Bagdad que sa visite historique en Irak représentait une « nouvelle page » dans les relations entre les deux pays et visait à « renforcer » les liens bilatéraux.

« C’est une nouvelle page dans l’histoire des relations entre les deux pays. Nous avons eu de bonnes discussions et un climat fraternel, constructif », a affirmé M. Ahmadinejad lors d’une conférence de presse commune avec son homologue irakien, Jalal Talabani, à Bagdad.

Selon lui, cette visite permet également d’établir « un nouveau climat » au Moyen-Orient.

« Nous avons une compréhension commune des choses et les deux parties sont déterminées à renforcer leur coopération politique et économique et culturelle », a-t-il ajouté.

« Aujourd’hui, le peuple irakien passe par des conditions difficiles. Mais comme nous connaissons le peuple irakien (…) il surpassera cette situation et l’Irak de demain sera un Irak puissant, développé et prospère », a encore assuré le président iranien.

« Un Irak uni, puissant et développé est dans l’intérêt de tous les pays de la région. Les peuples iranien et irakien seront toujours côte à côte », a poursuivi M. Ahmadinejad.

Le président irakien a de son côté salué la visite de son homologue iranien, la qualifiant d' »historique ».

« Nous considérons que cette visite est historique et est un message envoyé aux peuples irakien et iranien indiquant que les relations entre les deux pays sont bonnes », a indiqué M. Talabani.

Mahmoud Ahmadinejad débute aujourd’hui la première visite d’un président iranien en Irak

dimanche, mars 2nd, 2008 par Clovis Casadue

Le président Mahmoud Ahmadinejad se rendra dimanche en Irak, la première visite d’un chef d’Etat de la République islamique dans le pays. Outre son aspect historique, ce déplacement symbolise également l’influence grandissante de Téhéran dans la région.

M. Ahmadinejad devait arriver dimanche matin à l’aéroport de Bagdad, et se rendra ensuite au quartier général du président irakien Jalal Talabani dans la Zone verte de la capitale.

A la veille de sa visite, le président iranien s’est voulu rassurant à l’égard des Irakiens, réfutant les allégations répétées des Etats-Unis selon lesquelles Téhéran s’immisce dans les affaires du pays et alimente la violence entre milices chiites.

« L’Iran n’a aucun besoin d’intervenir en Irak. (L’Iran) est ami avec tous les groupes en Irak. N’est-il pas ridicule que ceux qui ont déployé 160.000 soldats en Irak nous accusent d’y intervenir », a-t-il demandé, selon des propos diffusés par l’agence de presse publique IRNA.

Durant sa visite de deux jours en Irak, le président iranien doit rencontrer son homologue et le Premier ministre Nouri al-Maliki. Ces derniers ont tous deux effectué des visites officielles en Iran depuis leur prise de fonction.

Les relations entre les deux pays, qui se sont livrés une sanglante guerre qui a duré huit ans (1980-1988) et fait plus d’un millions de morts ou blessés dans chaque camp, se sont améliorées depuis la chute de Saddam Hussein en 2003.

La majorité chiite irakienne (60%) de la population, est sortie de décennies de marginalisation pour devenir la force dominante du nouvel Irak. Nombre de hauts responsables chiites irakiens ont vécu en exil en Iran pendant les 35 années du régime baasiste, et ont gardé des liens avec les dirigeants iraniens.

Nucléaire iranien: défaite des ennemis de Téhéran (selon Ahmadinejad)

vendredi, février 29th, 2008 par Clovis Casadue
Les ennemis de l’Iran ont essuyé une défaite dans les débats sur le programme nucléaire iranien, a estimé jeudi le président du pays Mahmoud Ahmadinejad, cité par l’agence officielle d’information iranienne IRNA.

« Chaque jour, les ennemis cherchent des prétextes (pour faire pression sur l’Iran) et essaient ces dernières années, en exploitant le problème nucléaire, d’entraver les progrès de la nation iranienne. Néanmoins, le monde entier a compris que les ennemis mentaient », a asséné le président iranien.

M. Ahmadinejad a fait remarquer qu’à l’intérieur même de l’Iran, il était des « gens dont la nature ressemblait à celle des ennemis ». « Ils glorifient l’ennemi, tout en minimisant le rôle du peuple iranien », a-t-il affirmé.

« Sur la question nucléaire, le peuple iranien a remporté une victoire définitive, et aucune puissance n’est désormais à même de bloquer la progression de notre pays », a-t-il indiqué.

La semaine dernière, un nouveau rapport du directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Mohamed El-Baradei sur l’Iran a été publié à Vienne. Selon les autorités iraniennes, ce document donne raison au peuple iranien, affirmant que le programme nucléaire de la République islamique est exclusivement pacifique.

M. ElBaradei a constaté dans son rapport un certain progrès dans l’éclaircissement des questions relatives aux activités nucléaires iraniennes d’autrefois. Pourtant, il a exhorté l’Iran à coopérer plus énergiquement avec l’AIEA pour faire toute la lumière sur l’ensemble des détails concernant ses activités nucléaires dans le passé.

Il a en outre insisté sur la nécessité de l’application par Téhéran du protocole additionnel à l’accord sur les garanties avec l’AIEA dans le contexte du respect du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP).

Dans le même temps, les Etats-Unis et certains autres pays occidentaux exigent toujours de l’Iran qu’il abandonne tous ses travaux d’enrichissement d’uranium. Néanmoins, Téhéran rejette toutes ses exigences, affirmant que son programme nucléaire est exclusivement pacifique.

Source : Ria Novosti 

Une fusée 100% iranienne construite en quelques mois (Ahmadinejad)

jeudi, février 28th, 2008 par Clovis Casadue

La première fusée-porteuse iranienne Kavoshgar-1, lancée le 4 février dernier, a été construite en quelques mois seulement, a déclaré le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

« La fusée Kavoshgar, récemment mise en orbite, a été créée par des spécialistes iraniens en quelques mois seulement. Sa création est exclusivement le fruit de leur détermination et de leur confiance en eux », a déclaré le président cité par l’agence de presse iranienne IRNA.

« La fusée n’est pas une copie de modèles étrangers », a-t-il fait remarquer.

Selon lui, les experts mondiaux estimaient que l’Iran n’entrerait en possession des technologies spatiales que dans 10 à 15 ans.

« Cependant, nos scientifiques ont obtenu ce succès en quelques mois, dépassant largement les prouesses scientifiques réalisées par d’autres pays », a-t-il fait savoir.

L’Iran a procédé le 4 février au lancement de la fusée spatiale Kavoshgar-1 (Explorer-1, en anglais), destinée à collecter des informations et à placer en orbite le premier satellite iranien. La présentation du premier satellite iranien Omid (espoir) destiné à mener des missions scientifiques et capable de voler dans les strates basses de l’atmosphère, a eu lieu le même jour.

Selon les représentants de l’organisation spatiale iranienne, Kavoshgar a envoyé des informations sur la terre après avoir atteint une altitude de 200-250 kilomètres.

Le président iranien a lors du 29ème anniversaire de la République islamique promis de mettre Omid en orbite au cours de l’été 2008. Il devrait être placé à une altitude de 650 km autour de la terre et survoler l’Iran cinq à six fois par 24 heures.

Le lancement de Kavoshgar a suscité la préoccupation en Occident et en Russie, car il signifie que Téhéran est sur le point de construire des missiles balistiques à longue portée.

Les autorités iraniennes assurent que leur programme spatial est purement pacifique et poursuit des objectifs strictement scientifiques.

Source : IRNA

Israël a effectué un tir expérimental de missile a charge « non conventionnelle »

vendredi, janvier 18th, 2008 par alyusi

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a réagi à l’annonce par Israël d’un tir expérimental de missile en affirmant jeudi que l’Etat juif « n’oserait pas attaquer l’Iran ».

« Le régime sioniste (…) n’oserait pas attaquer l’Iran », a déclaré Ahmadinejad à la chaîne de télévision qatarie Al Djazira. « La riposte iranienne le leur ferait regretter, et ils le savent ».

« Israël sait que toute attaque contre le territoire iranien déclencherait une riposte féroce. Le régime sioniste s’est toujours servi de toutes les capacités de l’Amérique et de certains pays occidentaux (…) et dispose d’un arsenal limité même après l’annonce de cette nouvelle arme », a ajouté Ahmadinejad.

Il a poursuivi: « Ce régime criminel ne gagnera pas en légitimité en proférant des menaces (…) il a perdu toute raison philosophique d’exister ».

Israël a procédé jeudi à un essai de missile capable, selon Radio-Israël, d’emporter une charge « non conventionnelle ».

Lundi, le Premier ministre israélien Ehud Olmert avait déclaré qu’Israël étudierait « toutes les possibilités » pour empêcher l’Iran de mettre au moins des armes nucléaires.