Archives du tag ‘Al Qaïda

Les otages autrichiens d’Al-Qaïda sont vivants

vendredi, mai 23rd, 2008 par Clovis Casadue

Les deux touristes autrichiens retenus en otages par Al-Qaïda dans le Sahara depuis février sont vivants et les négociations pour obtenir leur libération progressent, a déclaré mercredi un haut responsable malien. Andrea Kloiber, 43 ans, et Wolfgang Ebner, 51 ans, ont disparu en février alors qu’ils étaient en vacances en Tunisie. Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a revendiqué leur enlèvement et réclamé la libération de dix islamistes détenus en Algérie et en Tunisie. S’exprimant sous couvert d’anonymat, un haut responsable malien a démenti les rumeurs circulant en Algérie selon lesquelles les deux otages avaient été exécutés par leurs ravisseurs.

Source : JDD

Lie aussi Otages autrichiens d’Al-Qaeda: les émissaires au Mali avancent pas à pas (Vidéo)

Publicités

Transcription française du dernier message audio d’Oussama Ben Laden

dimanche, mai 18th, 2008 par Clovis Casadue

[ Au peuple d’Occident ]

Les causes du conflit à l’occasion du ( 60ème ) anniversaire de l’établissement de l’état d’occupation Israélien

Transcription en Français sur JihadViewpoint

>Le chef présumé d’Al-Qaida en Somalie tué par un tir américain

samedi, mai 10th, 2008 par Clovis Casadue

Après une longue série d’échecs, c’est le premier coup d’importance porté dans la guerre indirecte que mènent les Etats-Unis en Somalie. Un tir américain précis a frappé, jeudi 1er mai à 2 heures du matin, une maison à Dusa Mareb, dans le centre de la Somalie, faisant une quinzaine de blessés parmi les voisins, mais tuant sur le coup une vingtaine de personnes à l’intérieur, dont l’un des chefs de l’insurrection islamiste, Aden Hashi Farah « Ayro ».

Le petit homme d’une trentaine d’années, accusé par ses ennemis d’être le représentant d’Al-Qaida dans le pays de la Corne de l’Afrique où l’Etat s’est effondré en 1991, échappait depuis des années aux efforts des Etats-Unis et de leurs alliés régionaux pour le tuer. Cette fois, il se trouve, selon des responsables du mouvement insurrectionnel djihadiste somalien les « chabab » (la jeunesse), parmi les corps très abîmés tirés des ruines, identifiés seulement par leurs crânes.

Ainsi se termine la trajectoire toute de sang et de fureur d’un des piliers de la galaxie islamiste de Somalie. A peine sorti de l’adolescence, « Ayro » était devenu le protégé de la figure tutélaire du mouvement fondamentaliste armé dans le pays, Cheikh Hassan Dahir Aweys. Le jeune extrémiste appartenait au même sous-clan, les Ayr, très influent dans la capitale somalienne mais dont le bastion originel se trouve à Dusa Mareb.

Cheikh Hassan, préparant dans la clandestinité, au cours des années 1990, les bases d’un futur émirat en Somalie, avait envoyé « Ayro » s’entraîner en Afghanistan auprès des hommes d’Oussama Ben Laden, dont certains étaient passés par la Somalie en 1993.

« Ayro » n’avait pas le monopole des contacts avec Al-Qaida. Mais à son retour, il s’était bâti une réputation sur la base de son extrême violence. Il est soupçonné, notamment, d’être le responsable de l’assassinat de quatre Occidentaux travaillant pour des organisations non gouvernementales et d’une douzaine de Somaliens soupçonnés de coopérer avec des services de renseignement occidentaux.

Après 2001, la Somalie était devenue une tranchée secondaire de la guerre mondiale contre le terrorisme menée par les Etats-Unis. A Mogadiscio, nommé par Aweys à la tête de la milice du Tribunal islamique d’Ifka Halane, l’un des piliers de la « vague verte » qui allait amener les islamistes au pouvoir en juin 2006, il avait vidé le vieux cimetière chrétien et ses tombes italiennes datant de la période coloniale pour y bâtir un camp militaire destiné à ses éléments extrémistes, rejoints par des combattants étrangers.

Ses ennemis, à commencer par les leaders du Gouvernement fédéral de transition (GFT), structure soutenue par les chars éthiopiens, avaient décrété il y a quelques mois qu’il avait été nommé représentant d’Al-Qaida en Somalie. En 2006, un chef de guerre somalien payé par les services secrets américains pour faire la « chasse aux terroristes » et « ramener des responsables morts ou vifs » avait failli mettre la main sur « Ayro » au nord de Mogadiscio. En faisant exploser une partie des grenades qu’il conservait autour de la taille, le petit homme s’était enfui. Puis il avait échappé aux tirs d’avions américains AC130 dans le sud de la Somalie en janvier 2007.

Abdi Waal, son « chasseur », subrepticement de retour à Mogadiscio à la fin 2007, affirmait au Monde continuer sa traque. Dans une villa du sud de la ville, il visionnait inlassablement un DVD amateur où le leader djihadiste célébrait une victoire contre les forces éthiopiennes. Certains de ses combattants au teint très clair étaient incontestablement étrangers. C’est pourtant l’un de ses proches qui avait vendu l’enregistrement à l’ennemi de leur chef. C’est aussi un proche, selon plusieurs sources, qui a donné sa position exacte à Dusa Mareb, permettant son exécution à distance.

Cette mort, à forte portée symbolique, n’interrompra pas le cours de la nouvelle vague d’insurrection islamiste lancée depuis des mois contre les troupes du GFT et leurs parrains éthiopiens. Dans le sud de la Somalie, trente villes ont été brièvement prises par des insurgés qui se ravitaillent en armes à l’étranger, brisant peu à peu les ultimes structures du GFT. Les troupes éthiopiennes à Mogadiscio sont également malmenées par les insurgés qui pilonnent les réservoirs d’eau et les camions-citernes éthiopiens pour assoiffer le contingent d’Addis-Abeba, où les désertions se multiplient.

« Ayro » n’était sans doute pas le pilier de l’insurrection. Jeudi, des responsables « chabab » ont promis de nommer bientôt « plusieurs têtes » à sa place parmi lesquelles, sans doute, Ibrahim Aji Jama « Al-Afghani », dont le rôle dans la coordination de l’insurrection actuelle, menée conjointement par plusieurs groupes, est plus central et plus discret.

> L’armée américaine nie l’arrestation du chef d’Al Qaïda en Irak

vendredi, mai 9th, 2008 par Clovis Casadue

L’armée américaine a démenti vendredi l’information selon laquelle le chef de file d’Al Qaïda en Irak, l’Égyptien Abou Ayyab al Masri, avait été arrêté.

« Il n’a pas été arrêté », a déclaré à Reuters un haut responsable de l’armée américaine, sans donner plus de détails.

Plusieurs responsables des services de sécurité irakiens avaient annoncé jeudi la capture de l’activiste égyptien, connu sous le nom d’Abou Hamza al-Mouhajir, mais l’armée américaine n’avait pas confirmé l’information.

D’après un haut responsable des services de sécurité de Mossoul, l’homme arrêté serait un Irakien et non un Égyptien.

Source : Reuters

A noter que, selon le gouvernement irakien, Abu Hamza al-Muhajir a été arrêté 4 fois et tué 3 fois…

L’Emir Abu ‘Omar al-Baghdadi a quant à lui été arrêté 4 fois…

Un mensonge de plus dans la longue liste des mensonges du gouvernement irakien, c’est devenu une habitude.

Mecanopolis

>Le chef d’Al-Qaeda en Irak annonce une nouvelle offensive contre les troupes US

mardi, mai 6th, 2008 par Clovis Casadue

La voix d’un homme se présentant comme le chef d’Al-Qaeda en Irak a juré de lancer une nouvelle offensive d’un mois contre l’armée américaine, dans un enregistrement d’un heure mis en ligne samedi sur Internet.

Aucun expert indépendant n’avait encore confirmé qu’il s’agissait bien d’Abou Hamza al-Mouhajir, également connu sous le nom d’Abou Ayyoub al-Masri, mais la voix ressemblait beaucoup à celle des enregistrements qui lui ont été attribués précédemment.

Al-Moujahir a pris la tête d’Al-Qaïda en Irak à la mort d’Abou Moussab al-Zarqaoui, tué dans une attaques aérienne de l’armée américaine au nord-est de Bagdad en 2006.

« L’ennemi (les Etats-Unis) a annoncé, même si nous savons qu’il s’agit d’un mensonge, avoir atteint les 4.000 soldats morts en Irak. Nous devrions célébrer cela à notre manière et faire participer ce fou de Bush », dit Al-Moujahir dans l’enregistrement, mis en ligne sur un site Internet connu pour héberger des messages de militants d’Al-Qaïda.

« Nous demandons à nos chers amis (…) que chaque unité présente la tête d’un Américain en guise de cadeau à ce charlatan de Bush (…), en plus de celle de l’un des serviteurs et esclaves apostats des Conseils de l’Eveil, pendant une période d’un mois », a-t-il poursuivi, précisant que la période d’un mois commençait le jour du début de la diffusion de l’enregistrement.

Cette intervention fait suite à une série d’attaques meurtrières qui ont réveillé la crainte d’une montée en puissance des actions d’Al-Qaeda en Irak.

Les militants de l’organisation terroriste s’en sont notamment pris aux Conseils de l’Eveil, composés d’anciens insurgés sunnites qui ont choisi de quitter la rébellion pour combattre Al-Qaeda aux côtés des forces américaines.

>Un jeune Allemand converti à l’islam a appelle à la guerre sainte dans une vidéo

mardi, mai 6th, 2008 par Clovis Casadue

Un Allemand converti à l’islam, Eric B., objet d’un mandat d’arrêt international, a appelé à la guerre sainte dans une vidéo qui fait craindre aux autorités allemandes un attentat-suicide prochainement, peut-être en Allemagne, affirment deux médias allemands mardi.

La vidéo a été découverte « il y a quelques heures » sur internet par des enquêteurs de la cellule spécialisée dans la traque des islamistes sur le web, explique le quotidien Bild Zeitung dans un communiqué diffusé mardi après-midi.

Elle est jugée « inquiétante », souligne de son côté le groupe audiovisuel public Südwestrundfunk (SWR).

Eric B., âgé de 20 ans et originaire de Neunkirchen (ouest de l’Allemagne), y appelle en langue allemande à soutenir la guerre sainte (jihad), via un engagement personnel ou des dons financiers, selon les deux médias.

Bild évoque une « vidéo d’adieux » dans laquelle le jeune homme se dit prêt à commettre un attentat-suicide. Le journal ajoute que les experts de la sécurité n’excluent pas un attentat en Allemagne.

Une porte-parole de la police criminelle fédérale (BKA) a simplement confirmé à l’AFP l’existence d' »une vidéo » que les experts de la lutte antiterroriste « examinent en ce moment », tout en ajoutant qu' »aucun indice concret » ne laissait présager un attentat sur le sol allemand.

Selon SWR et Bild, les enquêteurs allemands sont convaincus de l’authenticité de la vidéo. La famille du terroriste présumé a été prise en charge par des psychologues, ajoute Bild.

Les convertis à l’islam sont une cible de choix des recruteurs d’Al-Qaïda en Allemagne, un pays qui est dans leur ligne de mire.

Une cellule terroriste a été démantelée en septembre 2007 dans l’ouest du pays (Sauerland), à laquelle appartenaient plusieurs convertis qui préparaient des attentats de grande ampleur ciblant en priorité des intérêts américains. Eric B. est soupçonné d’avoir été en contact avec eux.

Les services de sécurité allemands se focalisent sur sept jeunes Allemands convertis à l’islam classés « dangereux » et soupçonnés d’être, soit encore dans des camps d’entraînement dans la région frontalière entre l’Afghanistan et le Pakistan, soit déjà rentrés en Allemagne, avait indiqué il y a dix jours à le chef du BKA, Jörg Ziercke.

Eric B. est l’un d’entre eux. Il est activement recherché, soupçonné d’être en connexion étroite avec Al-Qaïda et d’avoir suivi un entraînement dans un camp terroriste pour préparer un attentat-suicide. Son portrait a été diffusé via l’ambassade d’Allemagne à Kaboul aux ONG allemandes, écrivait début avril l’hebdomadaire Focus.

Vidéo

>Communiqué du Jihad Kataib Jund Al-Yaman

mercredi, avril 9th, 2008 par Clovis Casadue
Le 7 avril 2008, le site El-Eekhlas a posté un communiqué du groupe Jihad Kataib Jund Al-Yaman, divison d’Al-Qaeda dans la péninsule Arabique.

Dans ce communiqué, l’organisation a revendique la responsabilité de l’attaque du 5 avril 2008 attaque au mortier sur un complexe de logements Américains et d’autres étrangers à Sanaa, capitale du Yémen.

Le communiqué indique que l’attaque avait été conçue comme vengeance de mai 2007 pour l’assassinat du mollah Dadullah, un commandant militaire taliban.

Cliquer sur la vignette pour l’agrandir

>Otages autrichiens : nouveau communiqué d’Al-Qaeda au Maghreb Islamique

mercredi, avril 9th, 2008 par Clovis Casadue
Dans un communiqué, la branche d’Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a averti lundi l’Autriche qu’elle serait tenue responsable du sort des deux touristes autrichiens enlevés en Tunisie le 22 février dernier, les islamistes accusant Vienne de ne pas vouloir « sérieusement préserver la vie de ses citoyens ».

Le message, diffusé sur le site El-Eekhlas, considérés comme canal habituel de l’organisation terroriste, s’apparente à un avertissement sans précédent pour les vies de Wolfgang Ebner et d’Andrea Kloiber.

L’AQMI précise en effet que Vienne sera tenue pour responsable des vies et « du sort indéterminé » des otages sans autres précisions.

Mis en ligne quelques heures après l’expiration de l’ultimatum fixé par les ravisseurs, il plonge également le gouvernement autrichien dans une grande désillusion tant Vienne apparaissait confiante sur l’avancée des pourparlers qu’elle estimait encore hier seulement interrompus.

Le communiqué demande également la libération sans condition d’un couple de musulmans qui auraient été arrêtés en Autriche en septembre 2007.

Le communiqué intervient quelques heures après l’expiration, dimanche à minuit, de l’ultimatum lancé par l’AQMI. Deux précédents ultimatums, fixés au 16 et au 23 mars, avaient été repoussés.

Les deux otages se trouveraient à la frontière entre le Mali et l’Algérie. Ils s’étaient fait enlever après une escapade en voiture dans le sud tunisien.

Selon nos informations, les autorités autrichiennes demanderaient une « preuve de vie » des otages, enlevés le 22 février dernier, sans avoir obtenu satisfaction à ce jour.

Par ailleurs, le site El-Ekhlas informe également d’une version française et italienne de son forum à paraître d’ici quelques jours.

Source : El-Eekhlas

> Pour Ahmadinejad, le 11-septembre était un « prétexte » pour des invasions

mercredi, avril 9th, 2008 par Clovis Casadue

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a accusé mardi les Etats-Unis d’avoir utilisé les attentats du 11-Septembre comme un « prétexte » pour leurs interventions en Afghanistan et en Irak, et a mis en doute le caractère terroriste de ces attaques.

« Sous prétexte de cet incident, le plus lourd déplacement de troupes a été organisé vers notre région et le pauvre Afghanistan a été attaqué et des dizaines de milliers de personnes ont été tuées jusque-là », a-t-il dit dans un discours transmis en direct à la télévision.

« Le pauvre Irak a été attaqué et selon les rapports officiels plus d’un million d’Irakiens, des jeunes, des enfants et des vieux, ont été tués », a ajouté M. Ahmadinejad pour qui seul le départ des troupes américaines peut contribuer à diminuer les violences dans ce pays.

Le 11 septembre 2001, quatre avions détournés par des membres du réseau Al-Qaïda ont fait 2.979 morts au total. Deux appareils avaient percuté le World Trade Center à New York, un troisième s’était écrasé en Pennsylvanie après une lutte entre les passagers et les pirates de l’air, le quatrième avait été projeté sur le Pentagone à Washington.

« Comment est-il possible que sous le contrôle des radars les plus perfectionnés et des réseaux de renseignements les avions puissent se déplacer sans coordination avec ces réseau et heurtent les tours? », a demandé le président, mettant en doute le caractère terroriste de l’attentat de New York.

Il a aussi mis en doute le bilan de ces attaques, déclarant: « On a dit que 3.000 personnes ont été tuées. On est tous devenu tristes, même si les noms des 3.000 personnes n’ont jamais été publiés ».

M. Ahmadinejad s’exprimait devant un parterre de responsables iraniens et d’ambassadeurs étrangers conviés à Téhéran à la célébration de la « Journée nationale de la technologie nucléaire », alors que les grandes puissances exigent de l’Iran une suspension de son programme nucléaire controversé.

Le président iranien avait promis des annonces majeures dans ce domaine, mais n’a mentionner que les essais d’un nouveau type de centrifugeuses pour l’enrichissement d’uranium, déjà rapporté dans un récent rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Le président iranien a aussi accusé les Etats-Unis et les grandes puissances de créer des conflits dans le monde pour leurs propres intérêts.

« En Afrique, pour piller les ressources, ils créent un conflit entre les tribus et tuent plus de 800.000 personnes », a-t-il dit, sans autres précisions sur la nature de ce conflit.

Oussama ben Laden est en bonne santé, affirme Ayman al-Zawahiri

samedi, avril 5th, 2008 par Clovis Casadue

Le numéro un de la nébuleuse Al Qaïda, Oussama Ben Laden, est en bonne santé et les rumeurs sur ses problèmes de santé sont fausses, a affirmé Ayman al-Zawahiri, son adjoint, dans un enregistrement diffusé mercredi sur un site internet islamiste.

« Le cheikh Oussama ben Laden est en bonne santé », dit-il en réponse à des questions qui lui avaient été soumises via internet. « Les individus mal intentionnés cherchent toujours à faire circuler de fausses informations voulant qu’il soit malade », ajoute-t-il.

Les internautes avaient été invités à interroger directement le bras droit d’Oussama ben Laden en décembre sur des sites liés à l’organisation.

Dans ses réponses, le numéro deux du réseau Al Qaïda, qui se trouverait actuellement en clandestinité, comme Ben Laden, quelque part en Afghanistan ou au Pakistan, a dénoncé les Nations unies et juré que des attentats seraient commis contre des Juifs à l’intérieur comme en dehors d’Israël.

« Les Nations unies sont l’ennemi de l’islam et des musulmans », déclare-t-il. « Elles ont légalisé la création de l’Etat d’Israël et la saisie des terres des musulmans (…) Elles ont légalisé la présence des croisés en Afghanistan (…) et en Irak », poursuit-il dans l’enregistrement audio d’une durée de 104 minutes.

Il a défendu le bien-fondé des attentats commis contre des bureaux des Nations unies, allusion semble-t-il aux attaques contre des bâtiments de l’Onu à Alger qui ont fait 41 morts en décembre dernier, et contre les locaux de l’Onu à Bagdad en août 2003, qui avaient fait 22 morts, dont Sergio Vieira de Mello, représentant de l’Onu en Irak.

Zawahiri a également appelé à des attaques contre les Juifs. « Nous promettons à nos frères musulmans que nous ferons tout ce que nous pouvons pour frapper des Juifs en Israël et à l’étranger, avec l’aide et la bénédiction de Dieu ».

Al Qaïda se consacrera à la lutte contre Israël après avoir « remporté » la guerre en Irak contre les forces gouvernementales irakiennes et américaines, a-t-il dit, ajoutant que les Etats-Unis avaient commencé à s’effondrer.

« LES EMPIRES NE S’EFFONDRENT PAS EN UNE MINUTE »

« Le mythe d’un monde unipolaire n’existe plus. Les frappes (du 11 septembre 2001) contre New York et Washington sont les signes identificateurs de cette chute mais les empires ne s’effondrent pas en une minute et cela pourrait prendre des dizaines d’années. L’effondrement de l’Union soviétique en est le plus récent exemple », a dit Zawahiri.

L’activiste égyptien a de nouveau appelé les musulmans à renverser les gouvernements alliés des Occidentaux et à attaquer les intérêts occidentaux et israéliens dans les pays musulmans.

« Nous appelons la population en Egypte et dans d’autres parties (du monde musulman) à frapper les croisés et les intérêts juifs où qu’ils soient pour forcer les envahisseurs à quitter le sol musulman et à cesser de soutenir des gouvernements corrompus », peut-on entendre dans l’enregistrement.

« La sévérité de la répression pourrait retarder le changement mais elle ne pourra pas l’empêcher (…) l’important est de se préparer au changement, d’être patient, déterminé à faire des sacrifices et de saisir les opportunités », poursuit le document.

Zawahiri a également appelé les musulmans à rejoindre les combattants « sur les théâtres ouverts du djihad tels que la Somalie, l’Irak, l’Algérie et l’Afghanistan » ou de les soutenir en leur apportant de l’argent ou des informations.

Il a par ailleurs justifié les attaques meurtrières d’Al Qaïda en Irak et au Maghreb qui tuent des civils. « Nous ne tuons pas les innocents. Nous combattons ceux qui tuent les innocents: les Américains, les Juifs, les Russes, les Français et leurs agents ».

La plupart des questions collectées depuis décembre étaient très critiques des agissements d’Al Qaïda. D’autres demandaient des renseignements pour rejoindre le djihad.

Zaouahri a précisé qu’il répondrait à d’autres questions lors d’une deuxième intervention.

La CIA confirme la localisation des otages dans les montagnes de l’Adrar des Ifoghas

mercredi, mars 26th, 2008 par Clovis Casadue

La CIA vient d’indiquer que les ravisseurs se cachent au Mali, plus précisément dans la zone Tigharghar, dans la région de Kidal, dans les montagnes de l’Adrar des Ifoghas, près des frontières avec l’Algérie.

Pendant ce temps, un communiqué publié par Al-Qaïda sur internet jihadiste indique que l’ultimatum a été prolongé jusqu’au dimanche prochain à minuit, afin de donner une nouvelle chance aux autorités autrichiennes.

Source : El-Khabar

abeibara.jpg

Dégradation de la situation pour les otages autrichiens

lundi, mars 24th, 2008 par Clovis Casadue
L’armée malienne a envoyé 200 soldats à Kidal (1) après que les affrontements se soient prolongés samedi avec les rebelles touaregs de l’Alliance Touareg Niger Mali emmenés par Ibrahim Ag Bahanga.

Selon une source militaire anonyme, une patrouille de l’armée serait tombée dans un guet-apens à 10km au nord d’Abeibara (3). Aucun bilan officiel n’est disponible mais l’armée régulière aurait subit de lourdes pertes selon, selon la même source.

Jeudi dernier, les rebelles de l’Alliance Touareg Niger Mali avaient ouvert le feu sur un avion C-130 de l’armée américaine qui survolait la localité de Tinzaouatène (4), obligeant l’appareil à effectuer un atterrissage d’urgence. Vendredi, les hommes Ibrahim Ag Bahanga capturaient 33 soldats de, toujours dans la localité de Tinzaouatène.

Le conflit entre les rebelles et l’armée malienne se serait étendu jusqu’a la ville de Boughessa dimanche en milieu de matinée (cercle intérieur de la carte placée ci-dessous).

Dans un tel contexte, et malgré l’expiration dimanche soir de l’ultimatum d’Al-Qaïda au Maghreb, on imagine mal que la libération des otages autrichiens puisse avoir lieu. Plusieurs journaux autrichiens indiquaient dimanche matin un possible report de l’ultimatum.

Cela d’autant plus que, malgré les déclaration du dirigeant autrichien Jörg Haider qui avait affirmé samedi que Seif al-Islam Kadhafi était en contact avec les ravisseurs, la Fondation Kadhafi a nié dimanche tout « contact direct ou indirect » avec les ravisseurs des deux Autrichiens enlevés en février en Tunisie, dans un communiqué publié à Tripoli. Information qui démontre également une très nette dégradation de la situation pour les deux otages.

mali2.jpg

Le cercle inférieur indique les zones de combats entre les forces rebelles et l’armée malienne

Le cercle extérieur indique la zone ou les otages autrichiens seraient détenus

Le point 2 indique la base arrière des salafistes du GSPC/QJMI

 

Clovis pour ReOpen911

Lire également : Alger réaffirme ne pas « être concernée » par l’affaire des otages autrichiens

airmountains.jpg

 

L’Autriche hostile au versement d’une rançon pour ses otages

jeudi, mars 20th, 2008 par Clovis Casadue
Le médiateur autrichien a affirmé mercredi à Bamako que Vienne était, par principe, hostile au versement d’une rançon pour obtenir la libération de des deux ressortissants enlevés au Sahara par l’organisation Qaidat al Jhiad Fil Magreb al-Islami (QJMI).

Ses propos contredisent des propos attribués à des sources proches de la sécurité algérienne selon lesquelles Vienne aurait accepté le principe d’une rançon.

« Le gouvernement autrichien ne passe aucun marché impliquant le versement d’une rançon », a déclaré par téléphone à Reuters le diplomate autrichien, Anton Prohaska, qui n’a fourni aucune précision sur les exigences des ravisseurs.

Il s’est contenté de parler d’une situation « très complexe et très délicate » et a confirmé que l’ultimatum des ravisseurs avait été repoussé d’une semaine, pour expirer désormais dimanche à minuit.

Andrea Kloiber, 43 ans, et Wolfgang Ebner, 51 ans, ont été enlevés fin février dans le Sud-Tunisien alors qu’ils s’apprêtaient à traverser le Sahara. Ils seraient actuellement détenus dans la région désertique de Kidal, dans le nord-est du Mali frontalier de l’Algérie.

« Nous travaillons dur pour obtenir un dénouement heureux à cette affaire (…), nous sommes en contact étroit avec nos amis au Mali (..) à qui nous faisons confiance », a ajouté le diplomate autrichien.

Sur des sites islamistes, l’ex-GSPC rebaptisé QJMI a exigé le versement d’une rançon et la remise en liberté de dix de ses militants emprisonnés en Tunisie et en Algérie en échange de la libération des deux touristes autrichiens.

Pour sa part, le gouvernement malien a mis sur pied un comité spécial interministériel et contacté de hautes personnalités touarègues de la région de Kidal pour tenter d’obtenir leur concours en vue de la libération des otages.

Un attentat à la bombe a visé un convoi militaire à Jijel dans l’est de l’Algérie et a fait 20 blessés.

mardi, mars 18th, 2008 par Clovis Casadue
Un convoi militaire a été la cible, dimanche vers 13h, de trois explosions de bombes sur la route communale au sud-est d’El Aouana ex-Cavalo au lieu-dit Kaâ Ledjbel à quelques kilomètres du chef-lieu communal. Cet attentat, selon des sources sécuritaires a fait 20 blessés parmi les militaires dont 4 officiers supérieurs. Parmi ces derniers figure le commandant du secteur militaire de Jijel (est de l’Algérie) qui a été évacué d’urgence vers l’hôpital militaire de Didouche-Mourad de Constantine. Le général major Tafer Ahcène, commandant des forces terrestres qui suivait de près le convoi, a échappé à l’attentat selon nos sources. Ces dernières ajoutent que les engins explosifs ont été déclenchés à distance. La déflagration a immédiatement été suivie de tirs d’armes automatiques de la part des terroristes armés dissimulés aux alentours et dont le nombre n’a pas été encore déterminé. La riposte des éléments de l’ANP a été immédiate et l’attentat a été suivi d’un accrochage avec le groupe terroriste qui a réussi à prendre la fuite. Une opération de ratissage a été aussitôt déclenchée dans les hauteurs d’El Aouana. Cette attaque intervient à quelques jours seulement d’un autre attentat à la bombe qui a visé un site d’une entreprise d’électrification dans la commune de Chekfa (wilaya de Jijel), et qui avait fait un mort et huit blessés.

Le numéro deux d’Al Qaïda promet de venger la mort d’al Libi

vendredi, février 29th, 2008 par Clovis Casadue

Le numéro deux d’Al Qaïda, Ayman al Zawahiri, promet de venger la mort de l’ancien commandant en chef du groupe islamiste en Afghanistan, Abou Laïs al Libi, dans une vidéo diffusée sur internet.

Voir la vidéo de Ayman Al-Zawahiri sur Mecanopolis

Maroc :Une explosion dans un cybercafé de Casablanca fait un mort et trois blessés

mercredi, février 27th, 2008 par Clovis Casadue
Un attentat dont les ciconstances restent confuses a fait un mort et trois blessés, dimanche soir 11 mars, dans un cybercafé de Casablanca. Selon la police, deux Marocains se sont introduits dans ce lieu du quartier Sidi Moumen, pour « essayer de consulter des sites Internet faisant l’apologie du terrorisme ». Le fils du propriétaire aurait tenté de les en empêcher, provoquant une bagarre. C’est alors que l’un des deux hommes, qui portait une charge explosive sous ses vêtements, l’a actionnée. C’est du quartier Sidi Moumen que provenaient les treize kamikazes des attentats de Casablanca qui avaient tué 32 personnes en 2003.

Le second homme, qui a tenté de s’enfuir, a été interpellé, et son interrogatoire devrait lever les zones d’ombre qui entourent cette affaire, « notamment pour déterminer si l’homme muni d’explosifs planifiait un attentat ailleurs ». Ainsi, a reconnu un responsable des forces de l’ordre, « nous ne savons pas si l’explosion est un attentat-suicide ou si l’engin explosif a été déclenché par inadvertance pendant la dispute ».

La préfecture de Casablanca, elle, est catégorique : « Le cybercafé n’était pas la cible des deux hommes, ils voulaient via Internet recevoir des instructions pour commettre leurs attentats ailleurs », a estimé un responsable.

C’est la première fois depuis les attentats du 16 mai 2003 à Casablanca qu’une bombe d’origine terroriste explose et fait des victimes au Maroc. Le pays est en alerte depuis une série d’attentats à la bombe le mois dernier en Algérie voisine. Les gouvernements du Maghreb redoutent que la violence s’étende au-delà des frontières de l’Algérie depuis que le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) s’est rebaptisé branche d’Al-Qaida pour le Maghreb islamique, avec l’objectif de fusionner avec d’autres organisations similaires.

Omar Ben Laden: si mon père est un terroriste, Bush en est un aussi

mercredi, février 20th, 2008 par Clovis Casadue
Le 28 janvier 2008, la première chaîne égyptienne a diffusé une interview d’Omar, fils du chef d’Al-Qaïda Oussama Ben Laden: « Le terrorisme existe dans le monde entier. Si nous considérons que mon père est un terroriste, nous devons bien admettre que Bush et Sharon aussi sont des terroristes… Pourquoi [Oussama Ben Laden] a-t-il attaqué des civils américains ? Parce qu’à son avis, ce sont les Américains eux-mêmes qui ont élu le président et sa politique – deux fois, pas moins – et qui lui paient des impôts, etc. Ainsi, selon son point de vue personnel, il soutiennent sa politique d’oppression. »

Abou Ammar succède à Belmokhtar à la tête de la région sud

mercredi, février 20th, 2008 par Clovis Casadue

Les opérations terroristes perpétrées par l’organisation d’Al Qaïda dans le grand désert et en dehors des frontières sud, ont révélé une volonté tenace, chez son commandement, d’imposer Yahia Djouadi alias « Yahia Abou Ammar » pour la succession de Mokhtar Belmokhtar, et le massacre d’El Oued jeudi dernier confirme bien cette tendance.

Al Qaïda au Maghreb islamique a revendiqué, hier, le meurtre de 7 garde-frontières à El Oued, dans la nuit de jeudi à vendredi. Un communiqué paru dans les forums électroniques de l’organisation a indiqué que les responsables de l’opération appartiennent à la région sud commandée par « Yahia Abou Ammar », de son vrai nom Yahia Djouadi, 38 ans.

Le communiqué dont El Khabar a obtenu une copie a précisé que le guet-apens a été tendu aux éléments des garde-frontières de la commune de Hamraya, et que la patrouille sécuritaire était constituée de trois véhicules. Il a été indiqué que les assaillants se sont emparés de sept mitraillettes, un canon-mitrailleur, un appareil infrarouge et sept gilets par balles. Cela alors que l’organisation salafiste a déclaré que ses hommes se sont échappés sans être touchés. Des sources sécuritaires avaient déclaré que quatre des terroristes au moins avaient été tués.

Le communiqué d’Al Qaïda a indiqué que l’attaque terroriste est venue en réponse à la neutralisation d’éléments de l’organisation dans le Sud, récemment, lors d’altercations avec les forces de sécurité, et suite également à la compagne d’arrestations à El Oued, qui a inclu des éléments accusés d’extrémisme et de soutien aux groupes que le communiqué qualifie de « djiahadistes ».

Selon une source bien informée, le conseil des « notables » d’Al Qaïda a décidé de dépêcher le président du comité militaire de l’organisation, Yahia Djoudi, au Sahara, il y a un an afin, de faire de réactiver l’action terroriste.

Source : El Khabar

Lire également l’article sur MecanopolisBlog

 

Le principal parti d’opposition japonais remet en cause la version officielle du 11 Septembre 2001

samedi, janvier 26th, 2008 par alyusi

Le 11 janvier 2008, un député et membre du Parti Démocrate Japonais, Yukihisa Fujita, a fait une déclaration de 30 minutes en séance parlementaire exprimant ses interrogations sur le 11 Septembre 2001 et sur « la guerre contre le terrorisme ». Sa déclaration fut retransmise en direct sur la télévision publique japonaise.Le Député Yukihisa Fujita a demandé au gouvernement japonais, s’il avait fait sa propre enquête et s’il avait des preuves de la responsabilité d’Al Qaida. Il a ensuite rappelé que plusieurs personnes à travers le monde (en particulier des personnes influentes) remettent en cause la version de l’Administration Bush. Il a ainsi mis en avant les faits principaux démontrant que la version gouvernementale n’est pas crédible en posant des questions sur le Pentagon, l’écroulements des tours, la non interception des avions détournés, le WTC7, le rapport de la commission d’enquête et les délits d’initiés.Le but de ces questions était de remettre en cause la justification de guerres illégales et de réformes liberticides dans la logique de la « guerre contre le terrorisme », née avec le 11 septembre :
« Ce que je souhaite savoir, c’est si ces attentats ont été ou non commis par Al Qaida ? Jusqu’à présent, tout ce que le gouvernement a dit est que nous croyons en la responsabilité d’Al Qaida car c’est ce que l’Administration Bush nous a dit. Nous n’avons vu aucune preuve réelle de la culpabilité d’Al Qaida. »

Voir la vidéo sur MecanopolisBlog

Questions à Ayman Al-Zawahiri

mercredi, janvier 23rd, 2008 par alyusi

Le 16 décembre 2007, la société de médias Al-Sahab et le centre de médias Al-Fajr ont annoncé une initiative médiatique conjointe du nom de « rencontre ouverte avec Al-Zawahiri », où le lieutenant de sheikh Oussama Ben Laden répondrait aux questions du public.

L’annonce de l’initiative, diffusée dans la dernière vidéo d’Al-Zawahiri, datant du 16 décembre 2007, demande que les questions adressées soient « courtes et centrées » et qu’elles soient mises en ligne sur quatre forums islamistes spécifiques :

Al-Ikhlass (www.ek-ls.org),

Al-Hesbah (http://al-hesbah.com),

Al-Boraq (http://al-boraq.org),

Al-Firdaws (http://210.193.49.35/vb)

Les administrateurs de ces sites ont eu pour instruction de transférer les questions à Al-Qaïda.

Voir aussi la traductiond es questions sur MecanopolisBlog