Archives du tag ‘Hamas

Un adolescent palestinien tué en Cisjordanie par l’armée d’occupation

dimanche, juin 29th, 2008 par Clovis Casadue

Les forces israéliennes d’occupation ont tué un adolescent palestinien lors d’un raid en Cisjordanie occupée, rapportent des habitants et les services médicaux.

Le jeune homme de 17 ans a été tué en affrontant les soldats qui avaient lancé un raid dans son village de Beit Oumar, près de Hébron, ont rapporté des habitants.

Un porte-parole de l’armée d’occupation a dit qu’il se renseignait sur l’incident qui risque de fragiliser encore l’accord de cessez-le-feu conclu entre l’autorité d’occupation et le Hamas.

>Gaza : le Hamas refuse de libérer Shalit contre une trêve

mercredi, mai 14th, 2008 par Clovis Casadue

Le Hamas a exclu mardi de libérer Gilad Shalit détenu dans la bande de Gaza, dans le cadre d’un éventuel accord de trêve comme l’exige Israël.

« Celui qui pense que la question de Shalit sera réglée sans contrepartie se trompe totalement (…) La question d’un échange de prisonniers est totalement séparée de celle de la trêve », a affirmé le plus influent des chefs du Hamas dans la bande de Gaza, Mahmoud Zahar.

Lundi, lors d’une visite en Israël du chef des services de renseignement égyptiens Omar Souleimane, Ehud Olmert a lié une éventuelle trêve à des progrès en vue de la libération du soldat israélien, capturé par un commando palestinien en 2006 à la lisière de Gaza.

L’émissaire égyptien tente de rallier les responsables israéliens à un projet de trêve dans la bande de Gaza négocié par l’entremise de l’Egypte et auquel les principaux groupes armés palestiniens, y compris le Hamas, avaient donné leur accord fin avril.

Mahmoud Zahar a répété les « exigences » des groupes palestiniens pour parvenir à une « accalmie » : « l’arrêt des agressions et la fin de toutes les formes de siège contre le peuple palestinien ».

« Si Israël n’accepte pas la trêve, nous nous défendrons et personne ne pourra écraser la résistance », a-t-il averti. L’armée d’occupation mène des attaques quasi-quotidiennes dans la bande de Gaza et impose un blocus à ce territoire, contrôlé par le Hamas depuis juin 2007, en représailles aux tirs de roquettes.

Outre la fin des attaques israéliennes, le Hamas s’attend en contrepartie à un arrêt des tirs roquettes à la levée du blocus imposé par Israël et la réouverture des points de passage, notamment celui de Rafah à la frontière avec l’Egypte.

L’autorité d’occupation exige de son côté des avancées sur la question de Gilad Shalit, la fin des attaques à la roquette ou au mortier ainsi que l’arrêt de la contrebande d’armes entre la péninsule égyptienne du Sinaï et la bande de Gaza.

>Un Israélien tué par un tir de mortier, raids des forces d’occupation à Rafah

dimanche, mai 11th, 2008 par Clovis Casadue

Un israélien a été tué vendredi au kibboutz de Kfar Aza par un tir de mortier palestinien venant de la bande de Gaza, annonce la police de l’autorité d’occupation et des ambulanciers.

L’armée d’occupation a mené peu après une série de raids aériens sur des positions du Hamas à Rafah, et Khan Younès, dans la bande de Gaza, où cinq militants du Hamas ont trouvé la mort, dit-on de sources proches des services médicaux palestiniens et du Hamas

Des résistants du Hamas ont revendiqué les tirs contre le kibboutz de Kfar Aza. Une porte-parole de l’armée d’occupation a déclaré que les raids avaient été lancé en représailles aux attaques persistantes.

Les résistants tirent fréquemment des roquettes ou des mortiers de fabrication artisanale de Gaza sur les localités israéliennes frontalières. Ces attaques sèment la terreur mais font rarement des morts.

Les services d’ambulance ont précisé que la victime était un homme d’âge moyen et que trois autres personnes avaient été blessées.

La dernière attaque meurtrière du genre remonte au 27 juin, lorsqu’un israélien avait été tué lors d’échanges de tirs de part et d’autre de la frontière.

L’armée d’occupation avait riposté en intervenant massivement pendant plusieurs jours dans la bande de Gaza, faisant plus de 120 morts – pour beaucoup des civils – dans la population palestinienne.

> Le chef du Hamas menace d’enlever d’autres Israéliens

samedi, mai 10th, 2008 par Clovis Casadue

Le chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal, a menacé vendredi de capturer des Israéliens si l’Etat hébreu ne libérait pas des prisonniers palestiniens, dans un discours prononcé au camp Yarmouk près de Damas.

« Si nos ennemis ne libèrent pas nos prisonniers dans les geôles israéliennes, (le soldat israélien) Gilad Shalit ne sera pas le dernier » Israélien à être enlevé, a affirmé M. Mechaal dans un discours à l’occasion du 60e anniversaire de la « Nakba », qui a vu l’expulsion de centaines de milliers d’Arabes durant la guerre de 1948 consécutive à la création d’Israël.

Selon M. Mechaal, il y a « 11.600 prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes ».

Gilad Shalit avait été enlevé en juin 2006 à la lisière de la bande de Gaza par trois groupes armés palestiniens, dont le Hamas.

M. Mechaal, chef du bureau politique du Hamas, a par ailleurs demandé aux pays arabes d’oeuvrer pour « lever le blocus » imposé à Gaza.

« Si Israël rejette la trêve (proposée) par les Palestiniens, je demande à l’Egypte et aux pays arabes d’intervenir pour lever unilatéralement le blocus et ouvrir le point de passage de Rafah » entre Gaza et l’Egypte, a poursuivi M. Mechaal.

Le terminal de Rafah est fermé quasiment en permanence depuis 2006. Israël impose un blocus à Gaza depuis janvier en riposte aux tirs de roquettes.

M. Mechaal a par ailleurs appelé à « une réconciliation » avec le Fatah, le mouvement du président palestinien Mahmoud Abbas, évincé en juin 2007 de Gaza par le Hamas.

« Tous les dirigeants de la résistance sont disposés à une réconciliation (…) à condition que l’on lutte contre la corruption et que l’on demeure attaché aux droits » palestiniens, a-t-il dit.

Il a exhorté « toutes les forces du peuple libanais à préserver l’unité nationale, (…) et à interdire aux parties sionistes et américaines d’exploiter les intérêts du Liban ».

« Nous souhaitons un Liban uni, indépendant. Les Palestiniens (vivant) au Liban ne font pas partie du conflit, ils appuient les intérêts libanais », a poursuivi M. Mechaal.

Le Hezbollah a chassé vendredi ses rivaux de quartiers entiers de l’ouest de Beyrouth après 48 heures de combats meurtriers.

>Le corps d’une Palestinienne retrouvé à la frontière entre Gaza et Israël

vendredi, mai 9th, 2008 par Clovis Casadue

Les secours palestiniens ont annoncé jeudi avoir découvert le corps sans vie d’une Palestinienne âgée de 35 ans et mère de sept enfants dans un secteur le long de la frontière entre Gaza et Israël, théâtre de violents affrontements.

Le cadavre de cette femme a été retrouvé dans la nuit dans sa maison à Abassan, un village du sud de l’étroite bande côtière palestinienne. Un peu plus tôt soldats des forces d’occupation et résistants s’étaient battus dans ce village, les soldats étant appuyés par l’aviation qui a tiré plusieurs missiles dans le secteur. L’un de ces missiles a visé des Palestiniens se servant des maisons abandonnées comme couverture.

Un résistant a été tué et 14 autres personnes ont été blessées. Le corps de cette Palestinienne a été découvert quelques heures plus tard, après le retrait des troupes d’occupation.

PÉTITION
Non au terrorisme de l’État d’Israël contre les peuples Palestinien et Libanais

Signez et faites signer la pétition à l’adresse :

>L’ONU suspend l’aide alimentaire à Gaza

lundi, mai 5th, 2008 par Clovis Casadue

Faute de carburants, l’ONU doit stopper ses distributions d’aide alimentaire à partir de demain matin. Plus d’un million de personnes reçoivent normalement chaque jour de la nourriture de la part des Nations Unies.

« Nous avons épuisé nos stocks de carburants, et sommes donc contraints de stopper à compter de demain matin nos distributions de nourriture à 1,5 million d’habitants dans la bande de Gaza » confesse Chris Guiness, un porte-parole de l’ONU.

Déjà très précaire, la situation des habitants de la bande de Gaza risque d’empirer avec cette décision. C’est la deuxième fois en une semaine que les Nations Unies sont obligées de suspendre leur distribution de vivres. Déjà fin avril, l’Agence pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) avait interrompu ses livraisons pendant quatre jours, pour les mêmes raisons.

L’Unrwa manque de carburant pour ses camions de livraison. C’est Israël qui a pris la décision, le 9 avril de suspendre ses approvisionnements d’essence à Gaza après une attaque palestinienne contre le terminal de Nahal Oz, qui est l’unique point de passage pour les carburants entre l’Etat hébreu et Gaza. Ce terminal a par ailleurs été fermé aujourd’hui à la suite de tirs d’obus et de mortier par des groupes palestiniens.

Les autorités israéliennes maintiennent la pression sur la bande de Gaza, pour inciter les combattants palestiniens à mettre fin à leurs tirs, quasi-quotidiens, de roquettes sur leur territoire. Israël soutient également que le Hamas, qui contrôle Gaza depuis juin 2007, empêche cette distribution.

Le 29 avril, des ONG israéliennes et palestiniennes avaient exhorté Israël à lever les restrictions sur les livraisons de carburant à la bande de Gaza, estimant que toute « sanction collective » contre des civils peut être considérée comme un « crime de guerre ».

>Le Hamas met en garde Israël

samedi, avril 12th, 2008 par Clovis Casadue

L’un des membres du Mouvement de la résistance islamique de la Palestine a mis en garde le régime sioniste contre le maintient du blocus de la Bande de Gaza. « Les Palestiniens se réservent le droit d’infliger une réponse cinglante, si les sionistes continuent à encercler la bande de Gaza et agresser ses populations, a affirmé Ismaël Al-Chaghar, membre de la fraction parlementaire du Hamas qui participait à une manifestation, vendredi soir, contre les exactions sionistes. Les autorités du Hamas viennent d’avertir leurs homologues égyptiens, quant aux risques d’un nouvel assaut contre le passage frontalier entre l’Egypte et la Bande de Gaza, assaut qui pourrait ouvrir une brèche, facilitant le passage des palestiniens vers l’Egypte voisin.

Source : AlterInfo

Nouveau missile du Jihad Islamique palestinien

mardi, mars 18th, 2008 par Clovis Casadue

Le Jihad Islamique en Palestine a annoncé avoir mis au point un missile d’une portée de 22 kilomètres, ce qui signifie que de nouvelles colonies et villes israéliennes se trouvent désormais sous le feu de la Résistance palestinienne.

Fin de la trêve à Gaza

jeudi, mars 13th, 2008 par Clovis Casadue
La trêve tacite des violences à Gaza a volé en éclats jeudi après l’élimination par les forces israéliennes de cinq activistes palestiniens en Cisjordanie, augurant mal des chances de progrès lors des négociations de paix qui reprennent vendredi.

En guise de « première riposte » à la mort de quatre de ses membres, dont trois ont été liquidés mercredi par une unité spéciale à Bethléem et le quatrième tué lors d’un accrochage dans le nord de la Cisjordanie, le groupe radical Jihad islamique a tiré de nouvelles salves de roquettes sur le sud d’Israël depuis la bande de Gaza.

Le Jihad a affirmé dans des communiqués à Gaza avoir tiré « 25 roquettes et obus de mortier » sur des localités israéliennes du Néguev, notamment Sdérot, et trois autres roquettes sur la ville d’Ashkelon, plus au nord.

L’armée israélienne a confirmé que 12 roquettes avaient été tirées depuis Gaza, sans faire de victime. Un bâtiment a été endommagé à Sdérot.

Israël a affirmé qu’il tenait le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir à Gaza, pour responsable de ces tirs.

Dans la foulée, l’armée de l’air israélienne a mené un raid au nord de la bande de Gaza, le premier du genre depuis près d’une semaine, visant « un lanceur de roquettes prêt à être actionné », selon la même source. L’attaque n’a pas fait de victime.

Outre les trois activistes du Jihad, qui étaient recherchés depuis plusieurs années par Israël, un membre des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, un groupe armé issu du Fatah, a été tué lors de l’opération à Bethléem, où une grève générale était observée jeudi en signe de deuil.

« Nous avons prouvé hier encore à Bethléem qu’Israël poursuivra et frappera tout assassin ayant du sang juif sur les mains. Israël les atteindra, peu importe le temps écoulé », a affirmé jeudi le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak.

Cette opération est survenue au moment ou Israël et les groupes armés palestiniens observaient une trêve tacite de violences que l’Egypte s’efforçait d’officialiser à la faveur d’une médiation entre les différents protagonistes.

Elle s’était traduit par une baisse sensible des violences qui avaient tué plus de 130 Palestiniens depuis le 27 février dans des attaques israéliennes menées à Gaza en représailles à des tirs de roquettes. Cinq Israéliens, dont quatre soldats ont été tués lors de la même période.

Le Jihad et le Hamas ont affirmé après la mort des activistes en Cisjordanie qu’une trêve était « hors de question ».

« Ce crime ne sera pas passé sous silence », a affirmé le porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri.

Dans une réaction d’une rare virulence, la présidence de l’Autorité palestinienne a affirmé que la « résistance » se poursuivrait contre l’occupation israélienne, faisant assumer à Israël « toutes les conséquences de ses crimes barbares ».

« En dépit de toutes les fausses allégations du gouvernement israélien sur son attachement à la paix, il poursuit dans la pratique la colonisation à Jérusalem et ailleurs, faisant fi de ses engagements trompeurs pris à Annapolis, sans oublier l’holocauste barbare commis contre notre peuple, ses femmes et ses enfants, dans la bande de Gaza », a ajouté dans dans un communiqué un porte-parole de la présidence de l’Autorité, exercée par Mahmoud Abbas.

C’est dans ce contexte que les négociations israélo-palestiniennes, suspendues par M. Abbas le 2 mars pour protester contre les attaques israéliennes à Gaza, doivent reprendre vendredi avec une rencontre entre M. Barak, le Premier ministre palestinien Salam Fayyad et l’émissaire américain William Fraser chargé de superviser l’application de la Feuille de route, un plan de paix international.

Outre la violence, les négociations, relancées en novembre, ont été plombées par la poursuite de la colonisation israélienne à Jérusalem-est et en Cisjordanie.

Vidéo sur Mecanopolis

Sur le même sujet, lire également Vers une troisième Intifada ? 

Rencontre entre Gilad et Souleimane (EG/IL)

mardi, mars 11th, 2008 par Clovis Casadue

Un haut responsable du ministère israélien de la Défense, Amos Gilad, s’est entretenu dimanche au Caire avec des responsables égyptiens de la situation dans la bande de Gaza, a indiqué le porte-parole de la présidence Sleimane Awad. La visite « s’inscrit dans le cadre des efforts de l’Égypte pour calmer la situation entre les Palestiniens et les Israéliens, pour mettre fin à l’escalade israélienne et lever le blocus pour réduire les souffrances des habitants de Gaza », a affirmé M. Awad. Le général Gilad, conseiller politique au ministère israélien de la Défense, doit rencontrer le chef des services de renseignement égyptiens, Omar Souleimane. Ce dernier a récemment reporté une mission en Israël pour protester contre les attaques meurtrières israéliennes à Gaza.

Source : Metula 

Israël relance la construction de logements dans une colonie de Cisjordanie

dimanche, mars 9th, 2008 par Clovis Casadue
Le Premier ministre israélien Ehud Olmert a donné son feu vert dimanche à la relance de la construction de centaines de logements dans la colonie de Givat Zeev, en Cisjordanie, au nord-ouest de Jérusalem, selon un communiqué du ministère de l’Habitat.

Cette annonce est faite alors qu’Israéliens et Palestiniens ont déclaré ce weekend s’attendre à une reprise dans la semaine de négociations où le dossier des implantations représente un des principaux contentieux.

« Le ministre de l’Habitat, Zeev Boïm, a donné pour consignes aux responsables de son ministère de relancer la construction à Givat Zeev, une décision qui a été prise après une série de consultations avec le Premier ministre » Ehud Olmert, indique le communiqué.

« La relance de la construction est une bonne nouvelle », souligne M. Boïm, du parti centriste Kadima de M. Olmert, dans ce commmuniqué.

« La construction de centaines d’unités de nouveaux logements répond à une politique destinée à faire face à une demande de logements suite au développent démographique de Jérusalem », poursuit le ministre.

« J’entends poursuivre cette politique afin de renforcer Jérusalem et ses environs » a-t-il ajouté.

L’annonce de la relance de la construction dans la colonie de Givat Zeev, proche de Ramallah, survient alors que Palestiniens et Israéliens annoncaient samedi une reprise cette semaine de leurs négociations de paix suspendues une semaine auparavant par la partie palestinienne à la suite d’une opération militaire particulièrement meurtrière de l’armée israélienne à Gaza.

Plus de 130 Palestiniens ont été tués dans des attaques israéliennes menées depuis le 27 février dans le territoire en représailles aux tirs de roquettes palestiniennes.

Quatre Israéliens, trois soldats et un civil, ont été tués dans ces violences.

La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice avait annoncé mercredi à Jérusalem qu’Israéliens et Palestiniens avaient « l’intention » de reprendre les négociations, affirmant que la conclusion d’une trêve réclamée par le président palestinien Mahmoud Abbas « n’était pas une condition ».

Ces déclarations avaient été faites avant un attentat meurtrier perpétré jeudi à Jérusalem par un Palestinien dans une école religieuse juive. Mais Israël n’a, à aucun moment, menacé d’un arrêt des négociations à la suite de cet attentat.

Les pourparlers, censés toucher aux questions de fond, ont été difficilement relancés fin novembre lors de la conférence internationale de paix d’Annapolis (Etats-Unis).

Les négociations ont depuis principalement achoppé sur la poursuite de la colonisation israélienne, notamment dans la région de Jérusalem.

Le Hezbollah dénonce « la guerre déclarée par les USA » à l’opposition libanaise

vendredi, mars 7th, 2008 par Clovis Casadue
Une dépêche de l’ANI a indiqué que suite à une réunion avec un responsable de l’ambassade suisse, le responsable aux affaires internationales, Nawaf Moussaoui a accusé les USA de déclarer une guerre à l’opposition libanaise et à vouloir contrôler le Liban suite au déploiement de 2 navires de guerres dans les eaux internationales à proximité du Liban et de la Syrie.

Il indique que « l’opposition a réussi à vaincre l’agression militaire israélienne et a empêché l’hégémonie américaine sur le Liban » et déclare que l’opposition sera capable de faire face à toute agression politique ou autre avant de dénoncer la situation actuelle à Gaza ou l’armée israélienne et le Hamas se font militairement face.

Nouveaux bombardements israéliens à Gaza ce dimanche

dimanche, mars 2nd, 2008 par Clovis Casadue
Les bombardements aériens de l’aviation israélienne se poursuivaient dimanche soir contre plusieurs cibles dans la Bande de Gaza, à proximité du camp de réfugiés de Chati et à Jebaliya, au nord, où deux militants ont été tués et trois autres blessés, selon des responsables des services de sécurité palestiniens.

L’armée israélienne a confirmé avoir visé des hommes armés à Jebaliya, touchant une personne. Tsahal n’a fait aucun commentaire dans l’immédiat concernant des frappes contre Chati, situé dans la ville de Gaza.

Dimanche, dix Palestiniens, dont une petite fille de 21 mois, ont été tués et dix autres ont succombé à des blessures ou ont été retrouvés morts. En tout, 108 Palestiniens ont été tués depuis le début des violences mercredi dernier, selon des militants et des sources hospitalières. Environ la moitié sont des civils. Deux soldats et un civil israéliens ont également perdu la vie.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a suspendu les pourparlers de paix avec l’Etat hébreu en raison de ces opérations, réactions aux tirs de roquettes vers le territoire israélien.

Face aux condamnations internationales, Israël a fait valoir son droit à se défendre, et même laissé entendre que ses interventions pourraient s’intensifier.

La situation à Gaza devrait encore empirer, selon le porte-parole du ministre de la Défense

dimanche, mars 2nd, 2008 par Clovis Casadue
Israël ne « s’est pas fixé de limite de temps pour mettre fin à l’opération » dans la bande de Gaza, a déclaré samedi soir à l’AFP le porte-parole du ministre de la Défense, Ehud Barak.

« L’opération durera autant que nécessaire. Nous ne nous sommes pas fixé de limite de temps » a déclaré Ronen Moshe, en référence à l’opération en cours dans le nord de la bande de Gaza qui a déjà coûté la vie à plus de 60 Palestiniens et à deux soldats israéliens.

« La situation devrait encore empirer », a ajouté le porte-parole, sans préciser davantage.

Selon lui, l’objectif de l’opération, l’une des plus meurtrières pour les Palestiniens depuis le déclenchement de l’Intifada en septembre 2000, est « d’éloigner au maximum le tireurs de roquettes de la frontières israélienne ou de les éliminer ».

A plus long terme, il s’agit de « stopper les tirs de roquettes contre Israël qui ont créé une situation intolérable pour la population israélienne », a-t-il souligné.

La ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni, a informé pour sa part son homologue américaine, la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice, des développements de l’opération de Gaza.

Elle a souligné que la suspension par les Palestiniens des négociations, en réaction à l’offensive, « n’empêcherait pas Israël de poursuivre son action afin d’arrêter les tirs de roquettes », selon une source diplomatique.

Elle a eu un entretien semblable avec le ministre slovène des Affaires étrangères, Dimitrij Rupel, son pays assumant la présidence semestrielle de l’Union européenne (UE).

Malgré l’ampleur de l’opération, les groupes armés palestiniens ont tiré une cinquantaine de roquettes samedi dont plusieurs à longue portée ont atteint la ville d’Ashkelon, faisant plusieurs blessés.

Source : Ynet

Israël intensifie ses raids aériens à Gaza, 4 enfants tués

vendredi, février 29th, 2008 par Clovis Casadue
L’escalade de la violence entre Israël et le Hamas s’est aggravée jeudi: quatre enfants ont été tués par un missile israélien à Gaza, tandis qu’une pluie de roquettes et d’obus de mortiers s’est abattue sur les villes israéliennes de Sderot et Ashkelon, faisant trois blessés.

Dans la soirée, des Palestiniens vivant dans le sud de la bande de Gaza ont rapporté que des soldats israéliens avaient pénétré dans le territoire après la tombée de la nuit. Il semblait s’agir d’une incursion limitée à partir du poste frontière de Soufa.

Au total, 20 Palestiniens ont été tués, dont 11 au moins étaient des activistes, ce qui porte à 31 le nombre des victimes des frappes israéliennes en 48 heures.

Mercredi, un civil israélien avait été tué à Sderot par une roquette artisanale palestinienne, une action revendiquée par le Hamas, en représailles de la mort le matin même de cinq combattants de son aile militaire, pris pour cibles par l’aviation israélienne dans le sud de la bande de Gaza.

Les quatre enfants palestiniens tués, âgés respectivement de 10, 12, 13 et 15 ans, jouaient au football près de Djabalia, au nord de la ville de Gaza, ont rapporté les services médicaux.

Israël a expliqué que le missile qui les a fauchés visait des tireurs de roquettes.

« PAS D’AUTRE CHOIX »

Un bébé de six mois figurait parmi les morts de mercredi. Jeudi, une autre attaque visant une camionnette transportant des boissons et des en-cas a tué un artificier d’un groupe allié au Hamas.

Cette effusion de sang porte à 65 le nombre de Gazaouis tués en février par des raids israéliens, contre 62 morts pour l’ensemble du mois de janvier.

Après l’émotion suscitée par la mort, mercredi, d’un Israélien père de quatre enfants, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré que les roquettes palestiniennes « pourraient ne pas nous laisser d’autre choix » que de renvoyer l’armée à Gaza, qu’elle a évacué en 2005 et où elle n’a opéré depuis que de brèves incursions.

« Les Palestiniens s’attirent cela sur eux-mêmes, car de nombreux Palestiniens seront touchés. Il n’y aura pas d’autre choix (…) Nous agirons », a averti le vice-ministre de la Défense, Matan Vilnai.

Selon l’armée israélienne, 31 roquettes et 15 obus ont été tirés jeudi à partir de la bande de Gaza. Trois Israéliens ont été blessés et le ministre de la Sécurité, en visite à Sderot, a dû courir aux abris.

Jeudi, un missile israélien a frappé un poste de police à 150 mètres du domicile du chef du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh. Deux activistes et trois civils ont été blessés par ce tir, indique-t-on de source médicale.

« STUPIDES TIRS DE ROQUETTES »

Israël a fait savoir qu’il n’excluait plus de s’en prendre directement aux dirigeants politiques du Hamas pour faire cesser les tirs de roquettes contre son territoire, qui ont fait trois morts en un an – contre 700 Palestiniens tués dans des raids israéliens durant le même laps de temps.

« Nous sommes au plus fort de la bataille », a averti jeudi le Premier ministre israélien Ehud Olmert, en visite à Tokyo. « Nous recevons des coups douloureux et nous ripostons encore plus fort. Nous ferons en sorte que les terroristes payent un prix très douloureux », a-t-il dit.

Mais, bien que soumis à une pression croissante pour qu’il ordonne une opération massive contre le Hamas au pouvoir à Gaza depuis juin, Olmert répugne à engager l’armée dans une offensive terrestre susceptible de se solder par des pertes sérieuses pour Tsahal et de nombreux morts civils.

Le ministre palestinien des Affaires étrangères Ryad al Malki a condamné « clairement, ouvertement et sans détour » les « stupides attaques à la roquette », mais aussi « tous les raids israéliens à Gaza qui tuent des civils palestiniens, détruisent leurs maisons et les empêchent d’avoir une vie normale ».

Nabil Abou Rdaïnah, conseiller de Mahmoud Abbas, a accusé pour sa part le gouvernement israélien de chercher à torpiller le processus de paix dans lequel le président palestinien s’est engagé en novembre avec Olmert sous les auspices des Etats-Unis.

Selon Olmert, ce sont les tirs incessants de roquettes contre des civils israéliens qui menacent le processus, mais il s’est dit résolu à le poursuivre et a annoncé une nouvelle rencontre avec Abbas dans les deux semaines à venir.

Attendue la semaine prochaine dans la région, la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a fait part à Olmert, qu’elle a rencontré Tokyo, de sa préoccupation au sujet des civils tués dans les opérations d’Israël à Gaza. Mais, a-t-elle souligné, « les tirs de roquettes doivent cesser ».

Le Hamas refuse d’arrêter ses tirs de roquettes

jeudi, février 28th, 2008 par Clovis Casadue
Le mouvement de la Résistance islamique de la Palestine (Hamas) a rejeté la demande de l’Autorité autonome d’arrêter les tirs de roquettes contre le régime sioniste. Dans une situation où les territoires autonomes surtout la bande de Gaza vivent sous la pluie de lourdes attaques de l’armée sioniste, la demande de M. Abbas est loin d’être acceptable, a affirmé le Porte-parole du mouvement Hamas, dans une interview avec la chaîne Al-Alam. Mahmoud Abbas a demandé mardi aux forces de la résistance islamique d’arrêter leurs tirs de roquette contre les positions militaires israéliennes et les colonies juives. « Le problème vient de l’occupation non pas des roquettes du Hamas », a-t-il ajouté. « Le peuple palestinien vit sous l’occupation permanente et les agressions consécutives des militaires sionistes. Les tirs de roquette visent donc à défendre le peuple palestinien contre ces agressions », a souligné Sami Abou Zohri. Près de 200 Palestiniens dont des femmes et des enfants sont tombés en martyrs ces deux derniers mois dans les attaques de l’armée israélienne, dans différentes régions de la bande de Gaza.

Source : IRIB

L’aviation israélienne bombarde le bâtiment abritant les bureaux d’Ismaïl Haniyeh

mercredi, février 27th, 2008 par Clovis Casadue
L’aviation israélienne a bombardé mercredi soir à Gaza le bâtiment abritant les bureaux, inoccupés, du Premier ministre Ismaïl Haniyeh, ont annoncé des responsables de la sécurité du Hamas. Ce raid intervient quelques heures après des tirs de roquettes palestiniens sur un campus de Sderot dans le sud d’Israël, faisant un mort et un blessé léger selon les secours.

L’armée israélienne n’a pas fait de commentaire dans l’immédiat sur le raid à Gaza. Selon le Hamas, des hélicoptères israéliens ont tiré des missiles qui ont touché le bâtiment du gouvernement et du ministère de l’Intérieur, blessant 25 habitants du quartier et deux gardes de sécurité patrouillant dans la rue.

Le Mouvement de la résistance islamique avait auparavant mercredi annoncé avoir tiré plus d’une vingtaine de roquettes sur le sud d’Israël, dont huit visant Sderot. Ces tirs faisaient suite à un bombardement israélien qui avait tué cinq militants du Hamas un peu plus tôt dans la journée.

Plus tard, deux autres militants ont été tués dans une nouvelle frappe aérienne sur le nord de la Bande de Gaza. L’armée israélienne a confirmé cette frappe.

Le Hezbollah préparerait une offensive contre Israël pour le mois de mars

mercredi, février 27th, 2008 par Clovis Casadue

Le quotidien koweïtien Al-Watan cite un rapport de sources occidentales haut placées affirmant, sur la base d’une information obtenue des renseignements, que le Hezbollah prépare une offensive d’envergure contre Israël en représailles à l’assassinat de son commandant Imad Mughniyeh.

Selon le rapport, cette offensive est planifiée avec le concours de la Syrie et de l’Iran et aura lieu avant le sommet arabe de mars.

Parallèlement, l’activité militaire du Hamas, du Djiahd islamique et d’autres organisations palestiniennes de Gaza devrait redoubler de force, dans le but de changer l’ordre des priorités des dirigeants des pays arabes.

Source : Al-Watan

Le Jihad islamique et le Hamas favorables au le plan proposé par la Ligue arabe

mardi, janvier 8th, 2008 par alyusi

Le Jihad islamique et le Hamas ont accueilli, favorablement, le plan proposé par la Ligue arabe pour la réconciliation nationale entre le Fatah et le Hamas. Le Porte-parole du Hamas, Sami Abou Zouhri a accueilli, lundi, à bras ouvert, la demande du conseil des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe concernant la formation d’une commission, sous la supervision du Secrétaire général de la Ligue, Amr Moussa, pour réaliser une réconciliation nationale entre le Fatah et le Hamas. Abou Zouhri a, également, insisté sur le soutien du Hamas aux dialogues sans préconditions avec le Fatah. L’un des leaders du Jihad islamique, Khezr Habib a, par ailleurs, rendu hommage à cet appel lancé par les ministres arabes des Affaires étrangères à la reprise des dialogues entre le Fatah et le Hamas, avant de leur demander d’œuvrer, aussi, pour mettre un terme à la crise actuelle de la Palestine.