Archives du tag ‘Issers

Algérie : carnage aux Issers

mardi, août 19th, 2008 par Clovis Casadue

Il était environs 7 heure 30, ce matin, lorsqu’un véhicule de tourisme prenait pour cible l’école de la gendarmerie nationale des Issers où devait se dérouler un concours d’accès à ce corps de sécurité. 43 personnes ont trouvé la mort et 38 autres ont été blessées.

La façade de l’établissement l’école de la gendarmerie nationale des Issers est complètement soufflée, et des vitres ont volé en éclats dans plusieurs immeubles situés dans les parages. 43 tués, 38 blessés. C’est l’attentat le plus meurtrier ayant eu lieu dans le centre du pays où le terrorisme continue de frapper.Selon les témoins oculaires, un cratère de plusieurs mètres a été creusé par la déflagration. Les corps déchiquetés de plusieurs jeunes candidats gendarmes jonchaient le sol avant qu’ils n’aient été enveloppés dans des couvertures pour être mis dans des ambulances à destination des centres hospitaliers les plus proches.

Un important dispositif de sécurité a immédiatement été déployé alors que l’autoroute reliant les Issers à Alger était complètement fermée à la circulation obligeant les automobilistes à faire le détour par Zemmouri pour rejoindre la capitale. Le ministre algérien de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Yazid Zerhouni, s’est rendu sur les lieux du drame pour s’enquérir de la situation. Nombreux citoyens condamnent cet acte barbare perpétré deux jours après l’attentat meurtrier de Skikda où 12 éléments des services de sécurité ont perdu la vie. Des commentaires vont bon train dans les régions environnantes où la recrudescence des actes terroristes fait peur surtout à l’approche du mois de Ramadhan, période savamment choisie pour tuer le maximum d’innocents.

Alors que d’importants moyens humains et matériels sont déployés par l’armée algérienne dans la poursuite da sa lutte contre le terrorisme et ses différents réseaux de soutien, les hordes islamistes continuent de sévir et poursuivent leur logique meurtrière au moment où la vigilance a baissé d’un iota. La société civile est invitée à la vigilance et au signalement de tout mouvement suspect de citoyens ayant pour objectif de nuire.