Archives du tag ‘Londres

Nouveaux records du pétrole à New York et Londres

mercredi, février 27th, 2008 par Clovis Casadue
Les prix du pétrole brut ont atteint un nouveau record historique mardi à New York, en montant jusqu’à 101,43 dollars le baril, tandis qu’à Londres, les cours ont atteint pour la première fois le seuil des 100 dollars.

Vers 22H20 GMT, la baril de « light sweet crude » pour livraison en avril, montait, lors des échanges électroniques suivant la séance du New York Mercantile Exchange (Nymex), de 2,00 dollars à 101,23 dollars. Il avait grimpé auparavant jusqu’à 101,43 dollars, effaçant ainsi des tablettes son sommet de mercredi dernier, qui était de 101,32 dollars.

A Londres, les cours du Brent pour la mer du Nord ont franchi pour la première fois le seuil symbolique de 100 dollars le baril. Le baril pour échéance en avril a établi un nouveau record à 100,03 dollars, lors des échanges électroniques également.

Le cap des 100 dollars avait été atteint le 2 janvier par les cours du brut coté à New York, qui est plus léger et moins souffré que le Brent.

Les prix de l’or noir ont atteint des niveaux jamais vus jusque là, dans un mouvement parallèle au dollar qui est lui tombé à un plancher historiquement bas face à l’euro. L’euro a dépassé pour la première fois le seuil symbolique de 1,50 dollar, en grimpant mardi jusqu’à 1,5047 dollar.

La glissade du billet vert stimule la demande de matières premières libellées en dollars, comme le baril de pétrole, en renforçant le pouvoir d’achat des investisseurs internationaux munis d’autres devises.

Mais les cours du brut ont également été propulsés à des sommets, selon les analystes, par une conjonction de tensions géopolitiques, au Nigeria et dans le nord de l’Irak notamment, une vague de froid aux Etats-Unis et des spéculations sur une baisse de la production de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

« Un facteur de soutien (supplémentaire aux cours) est arrivé aujourd’hui (mardi) avec le fait que l’Opep semble déjà avoir réduit sa production en février, en raison de moindres productions de l’Arabie saoudite et de l’Iran, si l’on se fonde sur le rapport spécialisé du cabinet Petrologistics », a rapporté John Kilduff, analyste de MF Global.

Ces données alimentent l’idée que « l’Opep va réduire son offre au deuxième trimestre, même si son quota officiel restera probablement inchangé le 5 mars », a ajouté l’analyste.

Publicités

Terrorisme : les services européens en état d’alerte

lundi, janvier 21st, 2008 par alyusi

Un groupe pakistanais vient d’être démantelé en Espagne. Et la concentration de nombreux chefs d’État au sommet de Davos fait craindre le pire.

C’est comme si un «Davos parallèle», cette fois-ci formé non de militants altermondialistes mais de dangereux activistes islamistes, s’or­ganisait dans les zones d’ombre de l’Europe. Plusieurs services de renseignement européens ont tiré ce week-end le signal d’alarme, re­doutant que le grand rendez-vous annuel des acteurs clés de la mondialisation, qui s’ouvre mercredi en Suisse, ne soit salué par une meurtrière salve d’attentats. comme le président pakistanais De nombreux dirigeants de la planète Pervez Musharraf profitent en ou­tre de Davos pour faire une tournée européenne.

C’est en Espagne que l’alerte est la plus chaude. Les autorités ont démantelé samedi un groupe d’is­lamistes radicaux, soupçonnés de préparer un attentat à Barcelone. Curieusement, il ne s’agit pas cette fois-ci d’activistes originaires du Maghreb, mais issus du sous-continent indien.

Sur les quinze suspects interpellés, douze sont des Pakistanais et deux autres des Indiens. Le ministre espagnol de l’Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, affirme dé­tenir des preuves qu’il s’agit d’un «groupe islamiste radical, avec un niveau important d’organisation», qui était sur le point de passer de la «radicalisation idéologique» aux «ac­tions violentes». Divers matériaux destinés à la fabrication d’ex­plosifs ainsi que quatre minuteurs pouvant servir à déclencher des bombes ont été saisis. Les perqui­sitions ont été me­nées dans cinq domiciles du quartier du Raval, près du centre de Barcelone, où vit une forte population immigrée.

«Cellules itinérantes »

Madrid a précisé que cette opération avait pu être menée grâce aux informations recueillies par les services secrets espagnols (CNI) ainsi que par les agences de renseignement d’autres pays. Le CNI aurait averti la DGSE française et le MI 5 britannique de risques d’at­tentats liés à la visite cette se­maine du président Musharraf à Paris et à Londres. Le chef de l’État pakistanais a entamé hier une tournée européenne qui le conduira en Belgique, en France, en Grande-Bretagne et au Forum économique de Davos. Il doit être reçu à l’Élysée demain. Des «cellules itinérantes» formées de militants d’origine pa­kistanaise circuleraient à travers l’Europe.

Depuis les sanglants attentats du 11 Mars , qui avaient fait 191 morts et près de 2 000 blessés à Madrid en 2004, les services espagnols appliquent facilement le «principe de précaution». Mais leurs craintes sont aujourd’hui par­tagées par d’autres agences.

«Depuis quelques semaines, il y a ce que nous appelons un bruit de fond inquiétant, explique un spécialiste français, cela recouvre des échanges accrus de mails entre in­dividus suspects ou des voyages transfrontaliers. Et, bien sûr, des consignes données sur Internet par les idéologues d’al-Qaida pour frapper les Européens et les Occidentaux d’une manière plus générale.» Les ser­vices français se sont récemment alarmés d’appels croissants à frapper la France, émanant de mouvance d’al-Qaida au Maghreb islamique (ex-GSPC), notamment en raison de la solidarité avec Wa­shington affirmée avec une conviction nouvelle par Nicolas Sarkozy. Et si, à Paris, l’on redoute surtout les activistes venus du Maghreb, on rappelle que quelque 50 000 Pakistanais pour la moitié clandestins résident en France.

La menace est donc perma­nente, mais particulièrement vive cette semaine. Le Forum de Davos réunit plus de 2 500 participants, dont un plateau unique de grands patrons et de dirigeants politiques. Outre Pervez Musharraf, sont attendus le premier ministre britannique Gordon Brown ainsi que la secrétaire d’État américaine Condoleezza Rice. Et l’on sait que les djihadistes aiment les symboles, comme lorsqu’ils avaient endeuillé Londres en 2005, au moment où Tony Blair présidait un sommet du G8 en Écosse.

Voir également la traduction des menaces du site islamiste Al-Ekhlas sur MecanopolisBlog 

Londres déconseille à ses ressortissants la destination Algérie

jeudi, janvier 17th, 2008 par alyusi

Le Foreign office britannique publie, sur son site Internet, un genre de « warning travel » à destination des Britanniques désireux de se rendre en Algérie. « La menace terroriste reste élevée en Algérie. En 2007, il y avait un certain nombre d’attentats à la bombe en Algérie. Il y avait deux explosions à Alger-centre, le 11 décembre 2007, causant plus de 30 morts. Les étrangers ont été visés par des terroristes.

Vous devriez faire preuve d’une prudence extrême à tout moment car des attaques terroristes pourraient être aveugles, y compris dans les endroits fréquentés par des expatriés et des voyageurs étrangers comme les restaurants, les hôtels et les centres commerciaux « , souligne le texte du ministère britannique. Cet avis, publié hier, déconseille vivement aux sujets de Sa majesté de se déplacer vers notre pays, mais pour ceux qui le font pour des raisons « essentielles », il leur est vivement recommandé d’éviter six wilayas sensibles, à savoir Bejaia, Tizi-Ouzou, Boumerdès, Blida, Médéa et Aïn Defla. Tout comme il leur est conseillé d’éviter tout déplacement par route et privilégier l’avion pour leurs voyages à l’intérieur du pays.

Certes, cet avis sonne comme une sanction sévère à l’endroit de l’Algérie, mais il est clair que les agissements de l’ex-GSPC tendent à ce genre de but. L’Algérie n’est pas pour autant un pays infréquentable. Les Britanniques devraient le savoir.

 

Sheikh Omar Bakri soutient Al-Qaeda (Vidéo)

samedi, janvier 12th, 2008 par alyusi