Archives du tag ‘Mossad

Le Hezbollah planifierait de lancer un drône chargé d’explosifs à l’assaut d’une ville israélienne

lundi, avril 7th, 2008 par Clovis Casadue

Selon une information révélée aujourd’hui par le Jérusalem post, le Hezbollah pourrait tenter de venger la mort de son chef opérationnel Imad Moughniyeh en lançant un drône chargé d’explosifs à l’assaut une ville israélienne.

La mort d’Imad Moughniyeh, tué dans une explosion d’origine indéterminée à Damas le 12 février dernier, est considérée par le Hezbollah comme étant le résultat d’une opération israélienne, à laquelle la milice Shi’ite a promis de répondre par une « guerre ouverte « avec Israël.

Quatre de ses drônes ou avions sans pilotes, de fabrication iranienne, avaient été lancés contre Israël durant la Seconde Guerre du Liban en 2006. Deux d’entre eux avaient été abattus en vol par l’armée israélienne, et les deux autres s’étaient écrasé peu après leur décollage.

Disposant d’un rayon d’action de 150 Km, ces avions sans pilotes peuvent atteindre une vitesse de 300 Km par heure et transporter une charge explosive de 45 Kg.

Publicités

Israël aurait sommé secrètement la Syrie de retenir le Hezbollah

samedi, mars 15th, 2008 par Clovis Casadue
Les autorités israéliennes ont récemment averti la Syrie, via une tierce partie, qu’elles la tiendraient responsable d’une éventuelle agression de la part du Hezbollah libanais, a-t-on appris hier de sources israéliennes et européennes dans une dépêche Reuters datée de Jérusalem.

Le message, dit-on de mêmes sources, a été transmis par au moins un intermédiaire européen après l’assassinat de Imad Moghniyé, haut responsable de la milice chiite pro-iranienne soutenue par Damas, et avant l’offensive menée récemment dans la bande de Gaza.

Sayyed Hassan Nasrallah, chef de file du Hezbollah, avait promis une « guerre ouverte » à Israël après la mort de Moghniyé, qui a succombé à un attentat commis en plein cœur de Damas. Le mouvement y a vu la main des services secrets israéliens, mais le gouvernement israélien nie toute implication.

De source européenne proche de l’affaire, on précise que le message avertissait la Syrie qu’elle pourrait être la cible de représailles, même si l’agression provenait du Liban.

Attentat tragique à Jérusalem (vidéo)

jeudi, mars 6th, 2008 par Clovis Casadue

Un attentat perpétré jeudi soir à Jérusalem-ouest, dans un institut d’études talmudiques du quartier de Kyriat Moshé, a fait huit tués et au moins 35 blessés, a indiqué un secouriste du Maguen David Adom, l’équivalent israélien de la Croix Rouge.

« Nous décomptons huit tués et au moins 35 blessés », a affirmé à la radio de l’armée israélienne le responsable des services de secours, le Magen David Adom, Eli Bin. Trois des blessés sont dans un état grave, a-t-on indiqué de sources médicales.

Selon la police israélienne, les deux auteurs de l’attentat, dont l’identité n’était pas connue à ce stade, ont été tués lors d’un échange de tirs. Le premier a été tué dans l’établissement, le second ayant réussi à prendre la fuite, à se réfugier dans un immeuble voisin avant d’être tué par la police après une chasse à l’homme d’une demi-heure. Selon des sources policières, cet homme portait une ceinture d’explosifs, qui n’a pas été actionnée.

L’attentat s’est produit peu après 20h30 locales.

Selon les premiers éléments distillés par la police, par les services de secours et par des témoins, deux hommes sont entrés dans l’établissement et ont ouvert le feu dans toutes les directions, tuant et blessant les nombreux étudiants présents sur les lieux.

Des dizaines d’ambulances sont arrivées sur place pour évacuer les blessés vers les hôpitaux les plus proches. Un hélicoptère survolait la ville tandis que des forces de police sillonnaient la zone toutes sirènes hurlantes.

Les cellules d’Imad Moughnieh des Libérateurs de Galilée, une organisation terroriste peu connue, mais qui a déjà fait parler d’elle, ont revendiqué l’attentat perpétré « en riposte aux exactions d’Israël à Gaza et à l’élimination d’Imad Moughnieh ».

Les Comités de résistance populaire annoncent que cet attentat n’est que le premier d’une série destinée à  »faire quitter aux Israéliens la Palestine s’ils veulent trouver la sécurité ».

 

Source : Ynet et Jpost

 

 

Mishka Ben-David, agent du Mossad, au sujet de la mort récente d’Imad Moughaniyeh dans une explosion à Damas, et des répercussions que pourraient avoir une telle opération, de la réponse du Hezbollah :


L’épouse de Moghniyé dément avair porté des accusations contre un Etat Arabe

jeudi, mars 6th, 2008 par Clovis Casadue

Saada Badreddine, l’épouse du chef militaire du Hezbollah, Imad Moghniyé, assassiné le 12 février à Damas, a démenti avoir porté des accusations contre un État arabe dans la mort de son mari. Dans sa déclaration, Mme Moghniyé a affirmé que tout ce qui a été dit en son nom dans les médias à ce sujet est une pure invention et vise à détourner l’enquête du véritable auteur de l’attentat, qui est l’ennemi sioniste.

Source : Al-Jazeera

La Syrie dénonce un complot entre pays arabes et Mossad

mercredi, février 27th, 2008 par Clovis Casadue

Le numéro 2 du Hezbollah, Imad Mougnieh, avait été tué il y a près de dix jours en plein Damas. Des sources syriennes ont confié aujourd’hui au journal arabophone londonien Al Qods Al Arabi qu’il avait été éliminé dans le cadre d’un complot organisé par le Mossad avec des partenaires arabes.

Le ministre des Affaires étrangères syrien avait déjà dénoncé l’implication de pays arabes dans l’assassinat de Mougnieh. Une quinzaine de Palestiniens ont été arrêtés, Mougnieh ayant été en contact régulier avec les dirigeants du Hamas présents à Damas, dont Khaled Meschaal.

La Syrie mène une enquête sur les circonstances de cette mort, sans y avoir associé les agents du Hezbollah et de l’Iran.

La veuve de Mougnieh a accusé hier la Syrie d’avoir elle même organisé l’élimination de son mari.

Les autorités syriennes ont annoncé qu’elles livreront les résultats de leur enquête après le sommet de la Ligue arabe qui doit se tenir à Damas la dernière semaine de mars.

Des pays arabes – dont l’Egypte et l’Arabie Saoudite – ont déjà annoncé qu’ils allaient le boycotter pour protester contre les menées de la Syrie au Liban. Hier, la réunion du parlement libanais, qui devait déboucher sur l’élection d’un nouveau président, a été reportée pour la 15è fois depuis le départ de l’ancien président Emile Lahoud au mois de novembre.

Source : Al Qods Al Arabi

Le Hezbollah planifie l’assassinat d’un ministre israélien

mercredi, février 20th, 2008 par Clovis Casadue
Le journal israélien Yediot Ahronot a publié mardi matin, dans un des principaux titres, que le Hezbollah planifie d’assassiner un ministre israélien, au lendemain de l’assassinat par le Mossad israélien du dirigeant du Hezbollah Imad Mughniah.

Le journal a dit qu’au lendemain de l’assassinat, le service général de sécurité (SGS) a décidé de renforcer la garde à l’attention des ministres au cours de leurs vacances, même en dehors du pays.

On a appris que le SGS avait insisté sur la surveillance des ministres, par crainte de « représailles » du Hezbollah, et qu’il a publié de nouvelles instructions pour les agents de sécurité dans les ministères.

Selon le journal, les services de sécurité craignent des représailles contre les ministres ou les membres de la Knesset.

Le document a aussi ouligné l’importance de cette résolution sur la signification matérielle, comme l’entité sioniste devra financer les frais de voyage et de gardes de nuit.

Ces nouvelles procédures ont été activées au cours des derniers jours. Récemment, il a aussi été demandé aux hommes d’affaires et aux hauts fonctionnaires retraités de montrer de la vigilance et de la prudence lors des déplacements en dehors du pays par crainte d’assassinat ou de tentative d’enlèvement.

Source : Yediot Ahronot

Imad Mugniyé surveillé par satélite

mardi, février 19th, 2008 par Clovis Casadue
Imad Mugniyé, surnommé « le renard », était l’un des plus habiles agents de notre époque. Comme deux de ses frères avant lui, il est mort dans un attentat à la voiture piégée. C’était la semaine dernière à Damas à la sortie d’une réception à l’ambassade d’Iran. Bien qu’Israël démente avoir réalisé l’opération, il semble que ses services aient piégé l’appui-tête de la jeep de Mugniyé et que la bombe ait été actionnée depuis une autre voiture, via un satellite. Selon son ami Anis Naccache, le Hezbollah devrait prochainement répliquer à cette élimination.

Source : Sunday Times

Le Mossad serait derrière l’assassinat de Mugniyeh

lundi, février 18th, 2008 par alyusi
Selon des fuites provenant de l’Aman (les Renseignements militaires israéliens), le «ministre de la Défense» du Hezbollah Imad Mugniyeh, pulvérisé mardi soir à Damas par l’explosion de son véhicule, était en contact avec la direction politique du Hamas exilée dans cette ville. Si l’Etat hébreu nie toujours toute implication dans cette opération, des sources dignes de foi affirment que ces contacts sont l’une des causes principales de l’élimination du terroriste, et non les nombreux attentats qui lui sont attribués.Dans le courant des années 1980-1990, Israël avait déjà tenté de «liquider» Imad Mugniyeh à plusieurs reprises. Parce qu’il était le responsable de l’armement du Hezbollah, mais également parce qu’il dirigeant l’Unité 1800, une structure secrète de l’organisation chiite spécialisée dans le recrutement de Palestiniens des Territoires.

Ces dernières semaines, la disparition d’Imad Mugniyeh était devenue d’autant plus pressante que le Mossad avait recueilli des informations selon lesquelles le terroriste préparait un attentat important. Une opération censée «venger» le bombardement, le 6 septembre dernier, par l’aviation israélienne, d’un centre nucléaire en cours de construction dans le désert syrien.

Pour ce qu’on en sait, Imad Mugniyeh a été tué par l’explosion du repose-tête de sa jeep. Celui-ci avait été piégé de manière à exploser dès réception d’un signal. Sans doute envoyé par satellite. Tout cela dénote un niveau de préparation opérationnelle très élevé, puisque l’attentat a eu lieu dans l’une des zones les mieux protégées de Damas et qu’Imad Mugniyeh bénéficiait de l’aide des services syriens.

Coïncidence? Les journalistes israéliens qui suivaient le voyage en Turquie effectué la semaine dernière par le ministre de la Défense, Ehoud Barak, ont remarqué le secrétaire militaire de ce dernier (la seule personne habilitée à manipuler des pièces confidentielles) lui tendre un petit mot manuscrit au moment où l’explosion était déclenchée à Damas.

Le lendemain de la mort d’Imad Mugniyeh, le directeur général du Mossad, Meïr Dagan, a été reçu avec égards – mais discrètement – par Ehoud Olmert. Ce dernier a confirmé à son invité qu’il prolongeait son mandat d’un an. Avec Isser Harel et Itzhak Hoffi, l’ex-général nommé à cette fonction par Ariel Sharon entre donc dans le cercle exclusif des trois patrons du renseignement israélien restés en fonction durant huit ans sans interruption.