Archives du tag ‘Nucléaire iranien

Nucléaire iranien: Téhéran a vaincu l’Occident

mercredi, août 13th, 2008 par Clovis Casadue

Téhéran a vaincu l’Occident dans le litige sur le dossier nucléaire iranien, a annoncé mercredi le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

« Il y a quelques années les pays occidentaux exigeaient de l’Iran la suspension complète des travaux d’enrichissement d’uranium dans le cadre des négociations. Au lieu de 20 centrifugeuses à l’époque, nous en avons plusieurs milliers. Maintenant l’Occident a adouci sa position et veut que nous gelions dans les mois à venir l’installation de nouvelles centrifugeuses », annoncent les médias locaux, citant les propos du président iranien.

De l’avis de M.Ahmadinejad, le dossier nucléaire iranien est une preuve de la volonté pour le peuple iranien et une défaite des « puissances mondiales pourries ». Grâce aux efforts du gouvernement iranien, poursuit le président, l’Iran a obtenu de grands succès dans le domaine de l’atome pacifique. « La prévoyance du gouvernement autour de la question nucléaire a permis à l’Iran de faire valoir ses droits dans la sphère de l’atome pacifique », a indiqué le président iranien, ajoutant que les menaces et la propagande des pays occidentaux ne sont qu’un prétexte pour faire pression sur le pays.

Les Etats-Unis et plusieurs autres pays soupçonnent l’Iran de développer en secret un programme nucléaire militaire. Téhéran, qui rejette ces assertions, soutient que son programme nucléaire vise à subvenir aux besoins iraniens en électricité.

Source : RIA Novosti

Publicités

>El-Baradeï met en garde contre toute attitude anti-iranienne

jeudi, mai 8th, 2008 par Clovis Casadue

Directeur général de l’Agence internationale de l’Energie atomique, Mohammad El-Baradeï, a mis en garde contre toute attitude hostile, à l’encontre de l’Iran, de la part des autres parties, leur rappelant les progrès faits à propos des activités nucléaires de Téhéran. Mercredi, lors d’une conférence de presse conjointe avec le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, le Directeur général de l’AIEA, Mohammad El-Baradeï a critiqué et dénoncé tout attitude susceptible d’engendrer des tensions, par rapport au programme nucléaire iranien. « Dans la vision de l’Agence, le thème essentiel, dans l’affaire concernant l’Iran et le Conseil de sécurité, est la confiance mutuelle. », a estimé M. El-Baradeï. « Il existe une bonne coopération en l’Iran et l’Agence. », a-t-il ajouté, rappelant ainsi la supervision de l’AIEA sur les activités nucléaires iraniennes, et la présence d’une délégation de l’instance, à Téhéran

>Nucléaire: la Russie se joint aux sanctions économiques de l’ONU contre l’Iran

jeudi, mai 8th, 2008 par Clovis Casadue

La Russie s’est jointe lundi aux sanctions économiques imposées par le Conseil de sécurité de l’ONU à l’Iran, conformément à la résolution 1803 du 3 mars 2008, a annoncé jeudi l’administration présidentielle.

La résolution 1803 de l’ONU durcit les sanctions économiques contre l’Iran en réponse à son refus de se plier aux exigences des deux résolutions précédentes appelant Téhéran à arrêter son programme nucléaire. Elle propose notamment d’interdire aux concepteurs du programme nucléaire iranien de sortir du pays, de geler les comptes de plusieurs sociétés et banques iraniennes et d’inspecter les cargaisons à destination et en provenance d’Iran.

Les États-Unis et plusieurs autres pays soupçonnent l’Iran de développer en secret un programme nucléaire militaire. Téhéran rejette ces assertions et soutient que son programme nucléaire vise à subvenir aux besoins du pays en électricité.

Le groupe des Six médiateurs internationaux sur le programme nucléaire iranien (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies – la Russie, les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne et la Chine plus l’Allemagne – ndlr.) ont adopté une déclaration après l’adoption de la résolution 1803, préconisant le règlement négocié du problème et se déclarant prêts à mener des pourparlers avec Téhéran. L’Iran a refusé de négocier avec les Six, ajoutant qu’il réglerait toutes les questions relatives à ses activités nucléaires avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Nucléaire iranien: défaite des ennemis de Téhéran (selon Ahmadinejad)

vendredi, février 29th, 2008 par Clovis Casadue
Les ennemis de l’Iran ont essuyé une défaite dans les débats sur le programme nucléaire iranien, a estimé jeudi le président du pays Mahmoud Ahmadinejad, cité par l’agence officielle d’information iranienne IRNA.

« Chaque jour, les ennemis cherchent des prétextes (pour faire pression sur l’Iran) et essaient ces dernières années, en exploitant le problème nucléaire, d’entraver les progrès de la nation iranienne. Néanmoins, le monde entier a compris que les ennemis mentaient », a asséné le président iranien.

M. Ahmadinejad a fait remarquer qu’à l’intérieur même de l’Iran, il était des « gens dont la nature ressemblait à celle des ennemis ». « Ils glorifient l’ennemi, tout en minimisant le rôle du peuple iranien », a-t-il affirmé.

« Sur la question nucléaire, le peuple iranien a remporté une victoire définitive, et aucune puissance n’est désormais à même de bloquer la progression de notre pays », a-t-il indiqué.

La semaine dernière, un nouveau rapport du directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Mohamed El-Baradei sur l’Iran a été publié à Vienne. Selon les autorités iraniennes, ce document donne raison au peuple iranien, affirmant que le programme nucléaire de la République islamique est exclusivement pacifique.

M. ElBaradei a constaté dans son rapport un certain progrès dans l’éclaircissement des questions relatives aux activités nucléaires iraniennes d’autrefois. Pourtant, il a exhorté l’Iran à coopérer plus énergiquement avec l’AIEA pour faire toute la lumière sur l’ensemble des détails concernant ses activités nucléaires dans le passé.

Il a en outre insisté sur la nécessité de l’application par Téhéran du protocole additionnel à l’accord sur les garanties avec l’AIEA dans le contexte du respect du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP).

Dans le même temps, les Etats-Unis et certains autres pays occidentaux exigent toujours de l’Iran qu’il abandonne tous ses travaux d’enrichissement d’uranium. Néanmoins, Téhéran rejette toutes ses exigences, affirmant que son programme nucléaire est exclusivement pacifique.

Source : Ria Novosti