Archives du tag ‘ONU

Les otages autrichiens d’Al-Qaïda sont vivants

vendredi, mai 23rd, 2008 par Clovis Casadue

Les deux touristes autrichiens retenus en otages par Al-Qaïda dans le Sahara depuis février sont vivants et les négociations pour obtenir leur libération progressent, a déclaré mercredi un haut responsable malien. Andrea Kloiber, 43 ans, et Wolfgang Ebner, 51 ans, ont disparu en février alors qu’ils étaient en vacances en Tunisie. Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a revendiqué leur enlèvement et réclamé la libération de dix islamistes détenus en Algérie et en Tunisie. S’exprimant sous couvert d’anonymat, un haut responsable malien a démenti les rumeurs circulant en Algérie selon lesquelles les deux otages avaient été exécutés par leurs ravisseurs.

Source : JDD

Lie aussi Otages autrichiens d’Al-Qaeda: les émissaires au Mali avancent pas à pas (Vidéo)

>L’ONU suspend l’aide alimentaire à Gaza

lundi, mai 5th, 2008 par Clovis Casadue

Faute de carburants, l’ONU doit stopper ses distributions d’aide alimentaire à partir de demain matin. Plus d’un million de personnes reçoivent normalement chaque jour de la nourriture de la part des Nations Unies.

« Nous avons épuisé nos stocks de carburants, et sommes donc contraints de stopper à compter de demain matin nos distributions de nourriture à 1,5 million d’habitants dans la bande de Gaza » confesse Chris Guiness, un porte-parole de l’ONU.

Déjà très précaire, la situation des habitants de la bande de Gaza risque d’empirer avec cette décision. C’est la deuxième fois en une semaine que les Nations Unies sont obligées de suspendre leur distribution de vivres. Déjà fin avril, l’Agence pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) avait interrompu ses livraisons pendant quatre jours, pour les mêmes raisons.

L’Unrwa manque de carburant pour ses camions de livraison. C’est Israël qui a pris la décision, le 9 avril de suspendre ses approvisionnements d’essence à Gaza après une attaque palestinienne contre le terminal de Nahal Oz, qui est l’unique point de passage pour les carburants entre l’Etat hébreu et Gaza. Ce terminal a par ailleurs été fermé aujourd’hui à la suite de tirs d’obus et de mortier par des groupes palestiniens.

Les autorités israéliennes maintiennent la pression sur la bande de Gaza, pour inciter les combattants palestiniens à mettre fin à leurs tirs, quasi-quotidiens, de roquettes sur leur territoire. Israël soutient également que le Hamas, qui contrôle Gaza depuis juin 2007, empêche cette distribution.

Le 29 avril, des ONG israéliennes et palestiniennes avaient exhorté Israël à lever les restrictions sur les livraisons de carburant à la bande de Gaza, estimant que toute « sanction collective » contre des civils peut être considérée comme un « crime de guerre ».

Oussama ben Laden est en bonne santé, affirme Ayman al-Zawahiri

samedi, avril 5th, 2008 par Clovis Casadue

Le numéro un de la nébuleuse Al Qaïda, Oussama Ben Laden, est en bonne santé et les rumeurs sur ses problèmes de santé sont fausses, a affirmé Ayman al-Zawahiri, son adjoint, dans un enregistrement diffusé mercredi sur un site internet islamiste.

« Le cheikh Oussama ben Laden est en bonne santé », dit-il en réponse à des questions qui lui avaient été soumises via internet. « Les individus mal intentionnés cherchent toujours à faire circuler de fausses informations voulant qu’il soit malade », ajoute-t-il.

Les internautes avaient été invités à interroger directement le bras droit d’Oussama ben Laden en décembre sur des sites liés à l’organisation.

Dans ses réponses, le numéro deux du réseau Al Qaïda, qui se trouverait actuellement en clandestinité, comme Ben Laden, quelque part en Afghanistan ou au Pakistan, a dénoncé les Nations unies et juré que des attentats seraient commis contre des Juifs à l’intérieur comme en dehors d’Israël.

« Les Nations unies sont l’ennemi de l’islam et des musulmans », déclare-t-il. « Elles ont légalisé la création de l’Etat d’Israël et la saisie des terres des musulmans (…) Elles ont légalisé la présence des croisés en Afghanistan (…) et en Irak », poursuit-il dans l’enregistrement audio d’une durée de 104 minutes.

Il a défendu le bien-fondé des attentats commis contre des bureaux des Nations unies, allusion semble-t-il aux attaques contre des bâtiments de l’Onu à Alger qui ont fait 41 morts en décembre dernier, et contre les locaux de l’Onu à Bagdad en août 2003, qui avaient fait 22 morts, dont Sergio Vieira de Mello, représentant de l’Onu en Irak.

Zawahiri a également appelé à des attaques contre les Juifs. « Nous promettons à nos frères musulmans que nous ferons tout ce que nous pouvons pour frapper des Juifs en Israël et à l’étranger, avec l’aide et la bénédiction de Dieu ».

Al Qaïda se consacrera à la lutte contre Israël après avoir « remporté » la guerre en Irak contre les forces gouvernementales irakiennes et américaines, a-t-il dit, ajoutant que les Etats-Unis avaient commencé à s’effondrer.

« LES EMPIRES NE S’EFFONDRENT PAS EN UNE MINUTE »

« Le mythe d’un monde unipolaire n’existe plus. Les frappes (du 11 septembre 2001) contre New York et Washington sont les signes identificateurs de cette chute mais les empires ne s’effondrent pas en une minute et cela pourrait prendre des dizaines d’années. L’effondrement de l’Union soviétique en est le plus récent exemple », a dit Zawahiri.

L’activiste égyptien a de nouveau appelé les musulmans à renverser les gouvernements alliés des Occidentaux et à attaquer les intérêts occidentaux et israéliens dans les pays musulmans.

« Nous appelons la population en Egypte et dans d’autres parties (du monde musulman) à frapper les croisés et les intérêts juifs où qu’ils soient pour forcer les envahisseurs à quitter le sol musulman et à cesser de soutenir des gouvernements corrompus », peut-on entendre dans l’enregistrement.

« La sévérité de la répression pourrait retarder le changement mais elle ne pourra pas l’empêcher (…) l’important est de se préparer au changement, d’être patient, déterminé à faire des sacrifices et de saisir les opportunités », poursuit le document.

Zawahiri a également appelé les musulmans à rejoindre les combattants « sur les théâtres ouverts du djihad tels que la Somalie, l’Irak, l’Algérie et l’Afghanistan » ou de les soutenir en leur apportant de l’argent ou des informations.

Il a par ailleurs justifié les attaques meurtrières d’Al Qaïda en Irak et au Maghreb qui tuent des civils. « Nous ne tuons pas les innocents. Nous combattons ceux qui tuent les innocents: les Américains, les Juifs, les Russes, les Français et leurs agents ».

La plupart des questions collectées depuis décembre étaient très critiques des agissements d’Al Qaïda. D’autres demandaient des renseignements pour rejoindre le djihad.

Zaouahri a précisé qu’il répondrait à d’autres questions lors d’une deuxième intervention.

La CIA confirme la localisation des otages dans les montagnes de l’Adrar des Ifoghas

mercredi, mars 26th, 2008 par Clovis Casadue

La CIA vient d’indiquer que les ravisseurs se cachent au Mali, plus précisément dans la zone Tigharghar, dans la région de Kidal, dans les montagnes de l’Adrar des Ifoghas, près des frontières avec l’Algérie.

Pendant ce temps, un communiqué publié par Al-Qaïda sur internet jihadiste indique que l’ultimatum a été prolongé jusqu’au dimanche prochain à minuit, afin de donner une nouvelle chance aux autorités autrichiennes.

Source : El-Khabar

abeibara.jpg

Dégradation de la situation pour les otages autrichiens

lundi, mars 24th, 2008 par Clovis Casadue
L’armée malienne a envoyé 200 soldats à Kidal (1) après que les affrontements se soient prolongés samedi avec les rebelles touaregs de l’Alliance Touareg Niger Mali emmenés par Ibrahim Ag Bahanga.

Selon une source militaire anonyme, une patrouille de l’armée serait tombée dans un guet-apens à 10km au nord d’Abeibara (3). Aucun bilan officiel n’est disponible mais l’armée régulière aurait subit de lourdes pertes selon, selon la même source.

Jeudi dernier, les rebelles de l’Alliance Touareg Niger Mali avaient ouvert le feu sur un avion C-130 de l’armée américaine qui survolait la localité de Tinzaouatène (4), obligeant l’appareil à effectuer un atterrissage d’urgence. Vendredi, les hommes Ibrahim Ag Bahanga capturaient 33 soldats de, toujours dans la localité de Tinzaouatène.

Le conflit entre les rebelles et l’armée malienne se serait étendu jusqu’a la ville de Boughessa dimanche en milieu de matinée (cercle intérieur de la carte placée ci-dessous).

Dans un tel contexte, et malgré l’expiration dimanche soir de l’ultimatum d’Al-Qaïda au Maghreb, on imagine mal que la libération des otages autrichiens puisse avoir lieu. Plusieurs journaux autrichiens indiquaient dimanche matin un possible report de l’ultimatum.

Cela d’autant plus que, malgré les déclaration du dirigeant autrichien Jörg Haider qui avait affirmé samedi que Seif al-Islam Kadhafi était en contact avec les ravisseurs, la Fondation Kadhafi a nié dimanche tout « contact direct ou indirect » avec les ravisseurs des deux Autrichiens enlevés en février en Tunisie, dans un communiqué publié à Tripoli. Information qui démontre également une très nette dégradation de la situation pour les deux otages.

mali2.jpg

Le cercle inférieur indique les zones de combats entre les forces rebelles et l’armée malienne

Le cercle extérieur indique la zone ou les otages autrichiens seraient détenus

Le point 2 indique la base arrière des salafistes du GSPC/QJMI

 

Clovis pour ReOpen911

Lire également : Alger réaffirme ne pas « être concernée » par l’affaire des otages autrichiens

airmountains.jpg

 

L’OTAN propage l’épidémie séparatiste à travers le monde

lundi, février 25th, 2008 par Clovis Casadue
L’OTAN est responsable de la propagation de l’épidémie séparatiste à travers le monde, écrit le journal koweïtien Al Qabas.

Le quotidien indique que le bloc, qui a en 1999 précipité, sans aval de l’ONU, l’effondrement de l’ex-Yougoslavie et initié le processus d’autodétermination du Kosovo, a ouvert « une page dramatique » de l’histoire contemporaine.

« Le droit à l’autodétermination est devenu une arme permettant de démembrer et de briser les Etats », estime le journal.

Selon le quotidien, le monde est entré dans une période extrêmement dangereuse de son histoire, au cours de laquelle les frontières pourront être remises en cause.

Au Canada en raison du problème du Québec, en France avec la Corse, en Chine avec le Tibet, en Indonésie, et dans de nombreux pays d’Afrique, les frontières pourront désormais être contestées pour des motifs ethniques, religieux, sectaires, raciaux ou tribaux.

Al Qabas qualifie de nouvelle « épidémie » provoquée par l’OTAN la récente proclamation à titre unilatéral de l’indépendance du Kosovo, et met en garde contre l’apparition d’autres foyers séparatistes en Irak, en Afghanistan, au Soudan et en Europe, redoutant une « balkanisation du monde ».

Source : Al-Qabas

Dick Marty, rapporteur spécial du Conseil de l’Europe, présente mercredi son rapport sur les listes noires de l’ONU et de l’UE

mardi, janvier 22nd, 2008 par alyusi

Le rapporteur spécial du Conseil de l’Europe présente mercredi son rapport sur les listes noires de l’ONU et de l’UE.C’est une sorte de Zorro des temps modernes. Ancien procureur dans son canton du Tessin, Dick Marty est aujourd’hui le rapporteur spécial de la commission des questions juridiques et des droits de l’homme du Conseil de l’Europe. Et il exerce cette fonction avec coeur et conviction, au grand dam de ceux sur lesquels il enquête. Insensible aux pressions, Dick Marty a mené à bien une première investigation, consacrée au transfert de détenus par la CIA à travers l’Europe. Il n’a jamais trouvé de preuves formelles. Mais il a réuni un « faisceau d’indices concordants » qui démontrent que la CIA a bien fait transférer des détenues à travers l’Europe et ouvert des prisons provisoires dans certains pays de l’Est européen. Ce rapport a fait grand bruit, car il a largement démenti les démentis des autorités américaines, politiques et sécuritaires, qui niaient l’existence de telles opérations.

Son mandat achevé, Dick Marty a reçu une autre mission. Il a été chargé par le même Conseil de l’Europe d’enquêter sur les listes noires du Conseil de sécurité de l’ONU, sur lesquelles sont consignés les noms de personnes soupçonnées d’avoir eu un lien, stratégique ou financier, avec le terrorisme international. Ces listes ont pour effet de geler les biens des personnes fichées et de les empêcher de voyager. Un financier italo-égyptien installé dans l’enclave de Campione et patron d’une société basée à Lugano, Youssef Nada, en a fait l’amère expérience. Il a fait l’objet d’une enquête approfondie du Ministère public de la Confédération, qui n’a débouché sur aucune poursuite pénale. L’affaire a été classée, mais le nom de cet homme est resté inscrit sur les listes noires.

La deuxième enquête de Dick Marty est désormais bouclée. Le Tessinois présente son rapport au Conseil de l’Europe mercredi 23 janvier.

Attentats: Alger critique la décision ONU de créer une commission d’enquête

mercredi, janvier 16th, 2008 par alyusi

Le chef du gouvernement algérien Abdelaziz Belkhadem a exprimé mardi le mécontentement de son pays sur la décision du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon de désigner un « groupe d’enquête indépendant » sur le double attentat survenu le 11 décembre à Alger, en la qualifiant de « mesure unilatérale », a rapporté l’agence officielle APS.

Cette mesure « ne peut être accueillie favorablement, car l’Algérie fait son devoir au sujet de cette question », a indiqué M. Belkhadem, qui se trouve actuellement à Madrid pour prendre part au premier Forum de l’Alliance des civilisations.

« L’ambassadeur d’Algérie auprès de l’ONU n’a pas été consulté et l’avis de l’Algérie n’a pas été pris », a-t-il poursuivi, ajoutant que les « règles n’ont pas été du tout respectées » sur cette affaire.

Un double attentat avait frappé le 11 décembre dernier le siège du Conseil constitutionnel d’Algérie et des locaux des institutions onusiennes à Alger, faisant au moins 37 morts, dont 17 employés onusiens.

Selon l’ONU, cette enquête indépendante vise à approfondir celle menée par le secrétaire général adjoint de l’ONU à la sécurité, David Veness, qui a remis vendredi dernier un rapport intérimaire à Ban Ki-moon.