Archives du tag ‘Paris

Les otages autrichiens d’Al-Qaïda sont vivants

vendredi, mai 23rd, 2008 par Clovis Casadue

Les deux touristes autrichiens retenus en otages par Al-Qaïda dans le Sahara depuis février sont vivants et les négociations pour obtenir leur libération progressent, a déclaré mercredi un haut responsable malien. Andrea Kloiber, 43 ans, et Wolfgang Ebner, 51 ans, ont disparu en février alors qu’ils étaient en vacances en Tunisie. Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a revendiqué leur enlèvement et réclamé la libération de dix islamistes détenus en Algérie et en Tunisie. S’exprimant sous couvert d’anonymat, un haut responsable malien a démenti les rumeurs circulant en Algérie selon lesquelles les deux otages avaient été exécutés par leurs ravisseurs.

Source : JDD

Lie aussi Otages autrichiens d’Al-Qaeda: les émissaires au Mali avancent pas à pas (Vidéo)

La CIA confirme la localisation des otages dans les montagnes de l’Adrar des Ifoghas

mercredi, mars 26th, 2008 par Clovis Casadue

La CIA vient d’indiquer que les ravisseurs se cachent au Mali, plus précisément dans la zone Tigharghar, dans la région de Kidal, dans les montagnes de l’Adrar des Ifoghas, près des frontières avec l’Algérie.

Pendant ce temps, un communiqué publié par Al-Qaïda sur internet jihadiste indique que l’ultimatum a été prolongé jusqu’au dimanche prochain à minuit, afin de donner une nouvelle chance aux autorités autrichiennes.

Source : El-Khabar

abeibara.jpg

Dégradation de la situation pour les otages autrichiens

lundi, mars 24th, 2008 par Clovis Casadue
L’armée malienne a envoyé 200 soldats à Kidal (1) après que les affrontements se soient prolongés samedi avec les rebelles touaregs de l’Alliance Touareg Niger Mali emmenés par Ibrahim Ag Bahanga.

Selon une source militaire anonyme, une patrouille de l’armée serait tombée dans un guet-apens à 10km au nord d’Abeibara (3). Aucun bilan officiel n’est disponible mais l’armée régulière aurait subit de lourdes pertes selon, selon la même source.

Jeudi dernier, les rebelles de l’Alliance Touareg Niger Mali avaient ouvert le feu sur un avion C-130 de l’armée américaine qui survolait la localité de Tinzaouatène (4), obligeant l’appareil à effectuer un atterrissage d’urgence. Vendredi, les hommes Ibrahim Ag Bahanga capturaient 33 soldats de, toujours dans la localité de Tinzaouatène.

Le conflit entre les rebelles et l’armée malienne se serait étendu jusqu’a la ville de Boughessa dimanche en milieu de matinée (cercle intérieur de la carte placée ci-dessous).

Dans un tel contexte, et malgré l’expiration dimanche soir de l’ultimatum d’Al-Qaïda au Maghreb, on imagine mal que la libération des otages autrichiens puisse avoir lieu. Plusieurs journaux autrichiens indiquaient dimanche matin un possible report de l’ultimatum.

Cela d’autant plus que, malgré les déclaration du dirigeant autrichien Jörg Haider qui avait affirmé samedi que Seif al-Islam Kadhafi était en contact avec les ravisseurs, la Fondation Kadhafi a nié dimanche tout « contact direct ou indirect » avec les ravisseurs des deux Autrichiens enlevés en février en Tunisie, dans un communiqué publié à Tripoli. Information qui démontre également une très nette dégradation de la situation pour les deux otages.

mali2.jpg

Le cercle inférieur indique les zones de combats entre les forces rebelles et l’armée malienne

Le cercle extérieur indique la zone ou les otages autrichiens seraient détenus

Le point 2 indique la base arrière des salafistes du GSPC/QJMI

 

Clovis pour ReOpen911

Lire également : Alger réaffirme ne pas « être concernée » par l’affaire des otages autrichiens

airmountains.jpg

 

Terroristes en France : les menaces du forum islamiste Al-Ekhlas

lundi, janvier 21st, 2008 par alyusi
Le 4 janvier 2008, le forum islamiste Al-Ekhlas affiche le message d’un participant se faisant appeler Al-Murabit Al-Muwahhid (littéralement : le combattant monothéiste du jihad) qui énumère les avantages d’un attentat à Paris. Il estime qu’un tel attentat entraînerait l’effondrement de l’économie française et servirait d’avertissement aux autres pays européens « qui collaborent à la guerre contre les pays musulmans ». Un attentat briserait en outre le « siège de la sécurité » imposée à la population musulmane de France et permettrait la création de cellules terroristes actives dans les capitales des pays européens voisins. Après avoir fourni une liste de cibles possibles, composée d’attractions touristiques et de lieux à haute fréquentation, l’auteur spécule sur les conséquences d’un tel attentat et le bénéfice qu’en tirerait le djihad mondial.

Ce texte a suscité de nombreuses réactions, notamment des suggestions à caractère pratique concernant le type d’attaque à perpétrer, les cibles possibles, etc.

Voir la traduction des messages sur MecanopolisBlog

Terrorisme : les services européens en état d’alerte

lundi, janvier 21st, 2008 par alyusi

Un groupe pakistanais vient d’être démantelé en Espagne. Et la concentration de nombreux chefs d’État au sommet de Davos fait craindre le pire.

C’est comme si un «Davos parallèle», cette fois-ci formé non de militants altermondialistes mais de dangereux activistes islamistes, s’or­ganisait dans les zones d’ombre de l’Europe. Plusieurs services de renseignement européens ont tiré ce week-end le signal d’alarme, re­doutant que le grand rendez-vous annuel des acteurs clés de la mondialisation, qui s’ouvre mercredi en Suisse, ne soit salué par une meurtrière salve d’attentats. comme le président pakistanais De nombreux dirigeants de la planète Pervez Musharraf profitent en ou­tre de Davos pour faire une tournée européenne.

C’est en Espagne que l’alerte est la plus chaude. Les autorités ont démantelé samedi un groupe d’is­lamistes radicaux, soupçonnés de préparer un attentat à Barcelone. Curieusement, il ne s’agit pas cette fois-ci d’activistes originaires du Maghreb, mais issus du sous-continent indien.

Sur les quinze suspects interpellés, douze sont des Pakistanais et deux autres des Indiens. Le ministre espagnol de l’Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, affirme dé­tenir des preuves qu’il s’agit d’un «groupe islamiste radical, avec un niveau important d’organisation», qui était sur le point de passer de la «radicalisation idéologique» aux «ac­tions violentes». Divers matériaux destinés à la fabrication d’ex­plosifs ainsi que quatre minuteurs pouvant servir à déclencher des bombes ont été saisis. Les perqui­sitions ont été me­nées dans cinq domiciles du quartier du Raval, près du centre de Barcelone, où vit une forte population immigrée.

«Cellules itinérantes »

Madrid a précisé que cette opération avait pu être menée grâce aux informations recueillies par les services secrets espagnols (CNI) ainsi que par les agences de renseignement d’autres pays. Le CNI aurait averti la DGSE française et le MI 5 britannique de risques d’at­tentats liés à la visite cette se­maine du président Musharraf à Paris et à Londres. Le chef de l’État pakistanais a entamé hier une tournée européenne qui le conduira en Belgique, en France, en Grande-Bretagne et au Forum économique de Davos. Il doit être reçu à l’Élysée demain. Des «cellules itinérantes» formées de militants d’origine pa­kistanaise circuleraient à travers l’Europe.

Depuis les sanglants attentats du 11 Mars , qui avaient fait 191 morts et près de 2 000 blessés à Madrid en 2004, les services espagnols appliquent facilement le «principe de précaution». Mais leurs craintes sont aujourd’hui par­tagées par d’autres agences.

«Depuis quelques semaines, il y a ce que nous appelons un bruit de fond inquiétant, explique un spécialiste français, cela recouvre des échanges accrus de mails entre in­dividus suspects ou des voyages transfrontaliers. Et, bien sûr, des consignes données sur Internet par les idéologues d’al-Qaida pour frapper les Européens et les Occidentaux d’une manière plus générale.» Les ser­vices français se sont récemment alarmés d’appels croissants à frapper la France, émanant de mouvance d’al-Qaida au Maghreb islamique (ex-GSPC), notamment en raison de la solidarité avec Wa­shington affirmée avec une conviction nouvelle par Nicolas Sarkozy. Et si, à Paris, l’on redoute surtout les activistes venus du Maghreb, on rappelle que quelque 50 000 Pakistanais pour la moitié clandestins résident en France.

La menace est donc perma­nente, mais particulièrement vive cette semaine. Le Forum de Davos réunit plus de 2 500 participants, dont un plateau unique de grands patrons et de dirigeants politiques. Outre Pervez Musharraf, sont attendus le premier ministre britannique Gordon Brown ainsi que la secrétaire d’État américaine Condoleezza Rice. Et l’on sait que les djihadistes aiment les symboles, comme lorsqu’ils avaient endeuillé Londres en 2005, au moment où Tony Blair présidait un sommet du G8 en Écosse.

Voir également la traduction des menaces du site islamiste Al-Ekhlas sur MecanopolisBlog 

Dix personnes dont deux Français inculpées pour « complot » à Abidjan

jeudi, janvier 17th, 2008 par alyusi
Huit Ouest-Africains et deux Français, dont un journaliste, ont été inculpés et écroués mercredi à Abidjan pour « attentat » et « complot contre l’autorité de l’Etat », a annoncé jeudi la justice ivoirienne.

Dix personnes – trois Ivoiriens, quatre Maliens, un Gambien et deux Français – « ont été appréhendées et déférées à mon parquet mercredi 16 janvier », a déclaré le procureur de la République Raymond Tchimou, sans préciser les identités.

Elles avaient été « inculpées et placées sous mandat de dépôt » par un juge d’instruction pour « attentat, complot contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité nationale, participation à une bande armée, atteinte à l’ordre public et non dénonciation d’actes de nature à nuire à la défense nationale », a-t-il dit lors d’une conférence de presse.

Selon des sources proches du dossier, le journaliste arrêté est un photo-reporter indépendant, Jean-Paul Ney, âgé de 31 ans, tandis que le second Français est un chef d’entreprise franco-ivoirien de 43 ans installé de longue date à Abidjan.

Dès le 4 janvier, l’organisation de défense de la liberté de la presse Reporters sans Frontières et l’agence Gamma avaient exprimé leur inquiétude sur le sort de Jean-Paul Ney qui a parfois diffusé sa production via Gamma.

Le procureur a expliqué, sans citer de noms, que le journaliste interpellé avait été arrêté par une patrouille de l’unité spéciale de lutte contre le banditisme le 27 décembre vers 23H00, devant le siège de la Radio-télévision ivoirienne.

Le reporter, qui était en possession de « divers appareils électroniques » et de « gris-gris aux bras », était accompagné d’un Ivoirien « muni d’une arme à feu », selon le magistrat.

Les deux hommes ont été transférés à la Direction de la surveillance du territoire (contre-espionnage ivoirien) qui a « mené des investigations sous la direction du parquet d’Abidjan » ayant « abouti à la récupération d’éléments vidéo et d’autres objets servant de pièces à conviction », a ajouté M. Tchimou.

« L’enquête suit son cours », a ajouté le procureur qui n’a pas donné d’autres précisions sur les faits reprochés.

« Nous n’avons qu’un seul pays. Il n’y a pas deux Côte d’Ivoire », a commenté le magistrat. « Il appartient aux Ivoiriens de dénoncer tous ceux qui veulent porter atteinte à l’autorité de l’Etat dans le but simplement d’assouvir des fins personnelles », a-t-il ajouté.

« Nous ferons notre travail pour chacun puisse respecter non seulement les institutions mais aussi l’intégrité tant physique que morale de chacun », a déclaré le magistrat.

Terrorisme : multiplication de menaces confirmant le niveau de risque encouru par la France

jeudi, janvier 17th, 2008 par alyusi

La multiplication des menaces terroristes contre la France ou ses intérêts, notamment via internet, confirme le niveau de risque encouru et accroît la masse de travail des services de renseignement, mais n’entraîne pas une élévation du dispositif de sécurité déjà important, selon les spécialistes interrogés par l’AFP.

A preuve : « le gouvernement n’a pas jugé utile d’élever le degré du +Plan Vigipirate+, qui reste au niveau rouge », soulignaient vendredi ces spécialistes du renseignement, sous couvert de l’anonymat.

Même s’il en est déjà à son stade le plus haut (rouge), cela dure « depuis plusieurs mois », ajoutaient-ils, des modulations restent possibles sans passer au niveau supérieur.

« Il y a des rouges plus foncés que d’autres », remarquait l’un d’eux, le stade actuel « tirant davantage sur l’incarnat plutôt que sur le cramoisi ».

Toutefois, depuis l’assassinat de quatre ressortissants français en Mauritanie aboutissant à l’annulation de l’édition 2008 du rallye Dakar, d’autres menaces ont été proférées.

Sur un site internet, « Al-Ekhlass », parfois utilisé par Al-Qaïda, des messages ont évoqué la possibilité de s’en prendre à des personnalités comme le maire de Paris, Bertrand Delanoë, pour « faire tomber (le président) Sarkozy ».

La protection par le Service de protection des hautes personnalités (SPHP) dont jouissait déjà l’édile de la capitale a été renforcée.

Des lieux sont aussi évoqués comme cibles potentielles, tels que la Tour Eiffel (déjà choisie par les pirates de l’air islamistes de l’Airbus d’Alger à Noël 1994 pour y précipiter l’appareil avant d’être tués par le GIGN à Marseille), ou le quartier de la Défense.

Si ces menaces « ne peuvent être balayées d’un simple revers de main », notait-on récemment au sein d’un service spécialisé, elles ne sont cependant pas considérées comme « fondamentalement » inquiétantes.

Pas davantage la conversation sur ondes courtes captée jeudi au Portugal, révélée par le Monde daté de samedi, évoquant un attentat contre la Tour Eiffel, dont le contenu a été transmis à la France par les autorités portugaises.

Mais, comme ce message faisait état d’une « explosion dans X minutes » (en réalité, « moins de cinq », selon une source policière), la menace a fait long feu.

En revanche, les services français prennent très au sérieux celle que représente « Al-Qaïda-Maghreb », à l’origine d’une série de récents attentats sanglants à Alger, alors qu’un réseau logistique au bénéfice exclusif des terroristes algériens a été démantelé par la DST en décembre dernier.

La récente « tournée » qu’a effectuée le directeur du renseignement, Bernard Squarcini, de l’autre côté de la Méditerranée, « coïncidence dans le temps », dit-on de source policière, puisque prévue de longue date, est quand même arrivée à point nommé.

Elle « faisait partie des rencontres normales entre responsables de services d’un pays à d’autres », a-t-on assuré vendredi au ministère de l’Intérieur où l’on se félicite des bonnes relations existantes : « on travaille très très bien avec eux ».

 

Qaïdat al Jihad au Maghreb Islamique (vidéo)

mardi, janvier 15th, 2008 par alyusi

Paris menacé d’attentats via un site islamique

mercredi, janvier 9th, 2008 par alyusi

Selon plusieurs sources, un appel à des attentats à Paris aurait été lancé sur un site islamique. L’internaute sous le pseudonyme Murabit Muhawed aurait ainsi menacé Bertrand Delanoë, le maire de la capitale française, ainsi que le Président de la République, Nicolas Sarkozy.

Dans son message sur le site islamiste Al-Ekhlass – également utilisé par Al-Qaida –, l’individu s’adresse aux « Moujahidine, notamment de la branche d’Al-Qaida au Maghreb islamique (ex-GSPC) » afin de provoquer « la chute du président Nicolas Sarkozy » et « un effondrement économique en France ». La personne, qui cite des « attentats suicides », précise que plusieurs enseignes sont visées, les aéroports d’Orly et de Roissy, l’Arc de Triomphe, les Galeries Lafayette, le Fouquet’s ou encore la Tour Eiffel.

Voir aussi la traduction des menaces du site islamiste Al-Ekhlass sur MecanopolisBlog