Archives du tag ‘Téhéran

Nucléaire iranien: Téhéran a vaincu l’Occident

mercredi, août 13th, 2008 par Clovis Casadue

Téhéran a vaincu l’Occident dans le litige sur le dossier nucléaire iranien, a annoncé mercredi le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

« Il y a quelques années les pays occidentaux exigeaient de l’Iran la suspension complète des travaux d’enrichissement d’uranium dans le cadre des négociations. Au lieu de 20 centrifugeuses à l’époque, nous en avons plusieurs milliers. Maintenant l’Occident a adouci sa position et veut que nous gelions dans les mois à venir l’installation de nouvelles centrifugeuses », annoncent les médias locaux, citant les propos du président iranien.

De l’avis de M.Ahmadinejad, le dossier nucléaire iranien est une preuve de la volonté pour le peuple iranien et une défaite des « puissances mondiales pourries ». Grâce aux efforts du gouvernement iranien, poursuit le président, l’Iran a obtenu de grands succès dans le domaine de l’atome pacifique. « La prévoyance du gouvernement autour de la question nucléaire a permis à l’Iran de faire valoir ses droits dans la sphère de l’atome pacifique », a indiqué le président iranien, ajoutant que les menaces et la propagande des pays occidentaux ne sont qu’un prétexte pour faire pression sur le pays.

Les Etats-Unis et plusieurs autres pays soupçonnent l’Iran de développer en secret un programme nucléaire militaire. Téhéran, qui rejette ces assertions, soutient que son programme nucléaire vise à subvenir aux besoins iraniens en électricité.

Source : RIA Novosti

L’Iran a testé le missile sous-marin le plus rapide du monde

vendredi, juillet 11th, 2008 par Clovis Casadue

Les forces navales du Corps des gardiens de la Révolution islamique ont testé avec succès le missile sous marine le plus rapide du monde. Ce missile baptisé « Houte » qui n’a pas d’équivalent étranger se déplace à une vitesse égale à 100 mètres par second. Il est ainsi capable d’atteindre tout type de bâtiment de guerre, du plus performant au plus élémentaire. Après le tir réussi de 9 missiles de longue et moyenne portée mercredi et jeudi, ce nouveau succès consacre l’incontestable capacité défensive de l’Iran. Les forces du corps des Gardiens de la Révolution islamique participent en ce moment même à une série de manœuvres militaires baptisés Le Grand Prophète.

Israel à portée de missile de l’Iran (vidéo)

dimanche, juin 29th, 2008 par Clovis Casadue

Le chef des Gardiens de la Révolution n’a pas hésité à menacer d’utiliser l’arme du pétrole en cas d’attaque contre les sites nucléaires iraniens. « Lorsqu’un pays est attaqué, il est naturel qu’il ait recours à toutes ses capacités contre l’ennemi et notre contrôle du Golfe persique et du Détroit d’Ormuz en font clairement partie », a déclaré le général Mohammad Ali Jafari. Il a ajouté qu’un éventuel conflit armé ferait monter les prix du pétrole, ce qui dissuaderait, selon lui, les ennemis d’attaquer le pays.

L’Iran est le second pays producteur de l’Opep. De même, 40% du pétrole mondial transite par le Détroit d’Ormuz. C’est la première fois qu’un haut responsable militaire iranien menace aussi clairement d’utiliser l’arme du pétrole. Ce qui signifie que les dirigeants iraniens prennent au sérieux les menaces israéliennes contre les installations nucléaires du pays.

>Liban : Israël et les Etats-Unis ont voulut décimer l’état-major du Hezbollah le 25 avril dernier

mardi, mai 13th, 2008 par Clovis Casadue

Le gouvernement de Fouad Sanioura a commis une erreur grave, plutôt mortelle, en prenant à la hâte des décisions concernant la Résistance et le Hezbollah, dont la plus importante est l’arrêt du réseau téléphonique qui fut concédé à la résistance pour des raisons stratégiques. Pourquoi ces décisions furent-elle fatale? Parce qu’elles ont fait suite à des nouvelles parues en Israël sur l’échec d’une opération contre la Banlieue sud de Beyrouth qui aurait dû avoir lieu le 25 avril et dont le but était l’assassinat de Hassan Nasrallah et de son état-major… Opération passant justement par l’Aéroport international de Beyrouth.

Suite de l’article sur MECANOPOLIS

>El-Baradeï met en garde contre toute attitude anti-iranienne

jeudi, mai 8th, 2008 par Clovis Casadue

Directeur général de l’Agence internationale de l’Energie atomique, Mohammad El-Baradeï, a mis en garde contre toute attitude hostile, à l’encontre de l’Iran, de la part des autres parties, leur rappelant les progrès faits à propos des activités nucléaires de Téhéran. Mercredi, lors d’une conférence de presse conjointe avec le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, le Directeur général de l’AIEA, Mohammad El-Baradeï a critiqué et dénoncé tout attitude susceptible d’engendrer des tensions, par rapport au programme nucléaire iranien. « Dans la vision de l’Agence, le thème essentiel, dans l’affaire concernant l’Iran et le Conseil de sécurité, est la confiance mutuelle. », a estimé M. El-Baradeï. « Il existe une bonne coopération en l’Iran et l’Agence. », a-t-il ajouté, rappelant ainsi la supervision de l’AIEA sur les activités nucléaires iraniennes, et la présence d’une délégation de l’instance, à Téhéran

>Nucléaire: la Russie se joint aux sanctions économiques de l’ONU contre l’Iran

jeudi, mai 8th, 2008 par Clovis Casadue

La Russie s’est jointe lundi aux sanctions économiques imposées par le Conseil de sécurité de l’ONU à l’Iran, conformément à la résolution 1803 du 3 mars 2008, a annoncé jeudi l’administration présidentielle.

La résolution 1803 de l’ONU durcit les sanctions économiques contre l’Iran en réponse à son refus de se plier aux exigences des deux résolutions précédentes appelant Téhéran à arrêter son programme nucléaire. Elle propose notamment d’interdire aux concepteurs du programme nucléaire iranien de sortir du pays, de geler les comptes de plusieurs sociétés et banques iraniennes et d’inspecter les cargaisons à destination et en provenance d’Iran.

Les États-Unis et plusieurs autres pays soupçonnent l’Iran de développer en secret un programme nucléaire militaire. Téhéran rejette ces assertions et soutient que son programme nucléaire vise à subvenir aux besoins du pays en électricité.

Le groupe des Six médiateurs internationaux sur le programme nucléaire iranien (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies – la Russie, les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne et la Chine plus l’Allemagne – ndlr.) ont adopté une déclaration après l’adoption de la résolution 1803, préconisant le règlement négocié du problème et se déclarant prêts à mener des pourparlers avec Téhéran. L’Iran a refusé de négocier avec les Six, ajoutant qu’il réglerait toutes les questions relatives à ses activités nucléaires avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

>Ahmadinejad veut « éliminer la direction corrompue du monde »

vendredi, avril 11th, 2008 par Clovis Casadue

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a lancé une nouvelle diatribe contre les puissances occidentales en affirmant que l’Iran ira jusqu’au bout pour « éliminer la direction corrompue du monde », a rapporté aujourd’hui l’agence Fars.

« Le peuple iranien n’abandonnera pas ses efforts avant l’élimination totale de la direction corrompue du monde et les ennemis doivent savoir que les sanctions, les menaces et les pressions politiques et économiques ne pourront pas faire reculer l’Iran » sur le nucléaire, a déclaré M. Ahmadinejad lors d’un discours prononcé à Machhad (nord-est), en faisant clairement allusion aux Etats-Unis et aux pays occidentaux.

« Nous avons deux missions: construire l’Iran islamique et tenter de changer la direction du monde et nous devons accomplir ces deux missions au mieux », a-t-il ajouté.

> Pour Ahmadinejad, le 11-septembre était un « prétexte » pour des invasions

mercredi, avril 9th, 2008 par Clovis Casadue

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a accusé mardi les Etats-Unis d’avoir utilisé les attentats du 11-Septembre comme un « prétexte » pour leurs interventions en Afghanistan et en Irak, et a mis en doute le caractère terroriste de ces attaques.

« Sous prétexte de cet incident, le plus lourd déplacement de troupes a été organisé vers notre région et le pauvre Afghanistan a été attaqué et des dizaines de milliers de personnes ont été tuées jusque-là », a-t-il dit dans un discours transmis en direct à la télévision.

« Le pauvre Irak a été attaqué et selon les rapports officiels plus d’un million d’Irakiens, des jeunes, des enfants et des vieux, ont été tués », a ajouté M. Ahmadinejad pour qui seul le départ des troupes américaines peut contribuer à diminuer les violences dans ce pays.

Le 11 septembre 2001, quatre avions détournés par des membres du réseau Al-Qaïda ont fait 2.979 morts au total. Deux appareils avaient percuté le World Trade Center à New York, un troisième s’était écrasé en Pennsylvanie après une lutte entre les passagers et les pirates de l’air, le quatrième avait été projeté sur le Pentagone à Washington.

« Comment est-il possible que sous le contrôle des radars les plus perfectionnés et des réseaux de renseignements les avions puissent se déplacer sans coordination avec ces réseau et heurtent les tours? », a demandé le président, mettant en doute le caractère terroriste de l’attentat de New York.

Il a aussi mis en doute le bilan de ces attaques, déclarant: « On a dit que 3.000 personnes ont été tuées. On est tous devenu tristes, même si les noms des 3.000 personnes n’ont jamais été publiés ».

M. Ahmadinejad s’exprimait devant un parterre de responsables iraniens et d’ambassadeurs étrangers conviés à Téhéran à la célébration de la « Journée nationale de la technologie nucléaire », alors que les grandes puissances exigent de l’Iran une suspension de son programme nucléaire controversé.

Le président iranien avait promis des annonces majeures dans ce domaine, mais n’a mentionner que les essais d’un nouveau type de centrifugeuses pour l’enrichissement d’uranium, déjà rapporté dans un récent rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Le président iranien a aussi accusé les Etats-Unis et les grandes puissances de créer des conflits dans le monde pour leurs propres intérêts.

« En Afrique, pour piller les ressources, ils créent un conflit entre les tribus et tuent plus de 800.000 personnes », a-t-il dit, sans autres précisions sur la nature de ce conflit.

>Israël menace de détruire l’Iran en cas d’attaque

lundi, avril 7th, 2008 par Clovis Casadue

Israël adoptera « une riposte dure » et détruira l’Iran si Téhéran lance une attaque contre l’Etat hébreu, a affirmé lundi le ministre israélien des Infrastructures, Benyamin Ben Eliezer, cité par les médias.

« L’Iran ne va pas s’empresser de nous attaquer car ils comprennent la signification d’un tel acte. Une attaque iranienne contre Israël déclenchera une riposte dure qui provoquer la destruction de la nation iranienne », a affirmé M. Ben Eliezer, membre du cabinet de sécurité, selon les radios israéliennes.

M. Eliezer a fait ces déclarations, d’une rare virulence, à l’occasion d’une réunion à son ministère organisée dans le cadre du plus grand exercice de défense passive de l’histoire d’Israël qui a débuté dimanche.

« Les Iraniens sont conscients de notre force mais continuent de nous provoquer en armant leur allié syrien et (la milice libanaise) du Hezbollah; nous devons y faire face », a ajouté le ministre.

Israël, seule puissance nucléaire du Proche-Orient, accuse l’Iran, dont le président Mahmoud Ahmadinejad a ouvertement appelé à « rayer » Israël de la carte, de vouloir se doter de l’arme nucléaire sous couvert de programme civil. Téhéran dément ces accusations et refuse de renoncer à son programme nucléaire malgré trois trains de sanctions votés par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Concernant l’exercice de défense passive en cours dans le pays, le ministre a ajouté: « Cet exercice n’est pas un scénario imaginaire. La réalité dans le futur pourrait être plus grave que ce qu’on l’on imagine aujourd’hui ».

« Nous nous trouvons face à une réalité où les civils se retrouvent sur la ligne de front. Dans une guerre future, il sera plus sûr de vivre à Naharya et Shlomi (dans le nord d’Israël) qu’à Jérusalem et Tel-Aviv car j’imagine que des centaines de roquettes peuvent s’abattre sur Israël », a encore dit le ministre.

Assurant qu’il fallait se « préparer aux pires scénarios », il a toutefois assuré que l’exercice de défense passive « n’est en aucune manière une menace contre nos voisins mais uniquement une préparation à toute éventualité ».

Selon un rapport confidentiel mais publié le 24 mars par le quotidien israélien Yédiot Aharonot, une pluie de missiles tirés par le Hezbollah chiite libanais et l’Iran s’abattrait sur Tel-Aviv et sa région en cas d’une guerre hypothétique avec Israël.

Le rapport a été rédigé par l’Administration pour l’économie d’urgence, un bureau gouvernemental chargé des situations d’urgence, et transmis aux ministères concernés ainsi qu’aux collectivités locales.

« Des centaines de morts, des milliers de blessés, des tirs de barrage de missiles contre la région de Tel-Aviv, paralysie totale de l’aéroport international Ben Gourion, axes routiers bombardés sans relâche, effondrement du système d’adduction d’eau, longues coupures d’électricité: c’est ce qui se passera durant la prochaine guerre », indique le rapport cité par le quotidien.

L’exercice de défense passive, qui doit durer cinq jours, a pour but de préparer la population israélienne a des attaques d’armes conventionnelles – comme les roquettes Katioucha tirées à l’été 2006 par le Hezbollah libanais – ou des attaques de missiles armés de têtes chimiques et bactériologiques.

Source : Romandie.ch

Les conservateurs iraniens obtiennent la majorité au Parlement

mardi, mars 18th, 2008 par Clovis Casadue
Les conservateurs iraniens ont confirmé leur emprise sur le Parlement avec une majorité des deux tiers, selon des résultats partiels qui montrent leur force jusque dans la capitale Téhéran, la vitrine politique du pays. L’estimation donnée samedi par le ministre de l’Intérieur, Mostafa Pour Mohammadi, selon laquelle les conservateurs obtiendraient 71% des 290 sièges était inchangée.
Les conservateurs iraniens ont remporté au moins 163 sièges lors des législatives de vendredi dernier et sont assurés de disposer de la majorité au Majlis, qui compte 290 députés, rapportait dimanche la chaîne de télévision publique.

Mahmoud Ahmadinejad débute aujourd’hui la première visite d’un président iranien en Irak

dimanche, mars 2nd, 2008 par Clovis Casadue

Le président Mahmoud Ahmadinejad se rendra dimanche en Irak, la première visite d’un chef d’Etat de la République islamique dans le pays. Outre son aspect historique, ce déplacement symbolise également l’influence grandissante de Téhéran dans la région.

M. Ahmadinejad devait arriver dimanche matin à l’aéroport de Bagdad, et se rendra ensuite au quartier général du président irakien Jalal Talabani dans la Zone verte de la capitale.

A la veille de sa visite, le président iranien s’est voulu rassurant à l’égard des Irakiens, réfutant les allégations répétées des Etats-Unis selon lesquelles Téhéran s’immisce dans les affaires du pays et alimente la violence entre milices chiites.

« L’Iran n’a aucun besoin d’intervenir en Irak. (L’Iran) est ami avec tous les groupes en Irak. N’est-il pas ridicule que ceux qui ont déployé 160.000 soldats en Irak nous accusent d’y intervenir », a-t-il demandé, selon des propos diffusés par l’agence de presse publique IRNA.

Durant sa visite de deux jours en Irak, le président iranien doit rencontrer son homologue et le Premier ministre Nouri al-Maliki. Ces derniers ont tous deux effectué des visites officielles en Iran depuis leur prise de fonction.

Les relations entre les deux pays, qui se sont livrés une sanglante guerre qui a duré huit ans (1980-1988) et fait plus d’un millions de morts ou blessés dans chaque camp, se sont améliorées depuis la chute de Saddam Hussein en 2003.

La majorité chiite irakienne (60%) de la population, est sortie de décennies de marginalisation pour devenir la force dominante du nouvel Irak. Nombre de hauts responsables chiites irakiens ont vécu en exil en Iran pendant les 35 années du régime baasiste, et ont gardé des liens avec les dirigeants iraniens.

L’Iran condamne Javier Solana pour son silence au sujet du rapport de l’AIEA

dimanche, mars 2nd, 2008 par Clovis Casadue

L’Iran a condamné Javier Solana pour son silence au sujet du rapport de l’AIEA, estimant que ce silence « saperait ses efforts » visant à résoudre le problème nucléaire iranien.

L’ambassadeur iranien en Espagne Daoud Salahi a déclaré que Téhéran attendait de Solana qu’il soit plus actif et exprime clairement son opinion.

Source : IRNA

Nucléaire iranien: défaite des ennemis de Téhéran (selon Ahmadinejad)

vendredi, février 29th, 2008 par Clovis Casadue
Les ennemis de l’Iran ont essuyé une défaite dans les débats sur le programme nucléaire iranien, a estimé jeudi le président du pays Mahmoud Ahmadinejad, cité par l’agence officielle d’information iranienne IRNA.

« Chaque jour, les ennemis cherchent des prétextes (pour faire pression sur l’Iran) et essaient ces dernières années, en exploitant le problème nucléaire, d’entraver les progrès de la nation iranienne. Néanmoins, le monde entier a compris que les ennemis mentaient », a asséné le président iranien.

M. Ahmadinejad a fait remarquer qu’à l’intérieur même de l’Iran, il était des « gens dont la nature ressemblait à celle des ennemis ». « Ils glorifient l’ennemi, tout en minimisant le rôle du peuple iranien », a-t-il affirmé.

« Sur la question nucléaire, le peuple iranien a remporté une victoire définitive, et aucune puissance n’est désormais à même de bloquer la progression de notre pays », a-t-il indiqué.

La semaine dernière, un nouveau rapport du directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) Mohamed El-Baradei sur l’Iran a été publié à Vienne. Selon les autorités iraniennes, ce document donne raison au peuple iranien, affirmant que le programme nucléaire de la République islamique est exclusivement pacifique.

M. ElBaradei a constaté dans son rapport un certain progrès dans l’éclaircissement des questions relatives aux activités nucléaires iraniennes d’autrefois. Pourtant, il a exhorté l’Iran à coopérer plus énergiquement avec l’AIEA pour faire toute la lumière sur l’ensemble des détails concernant ses activités nucléaires dans le passé.

Il a en outre insisté sur la nécessité de l’application par Téhéran du protocole additionnel à l’accord sur les garanties avec l’AIEA dans le contexte du respect du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP).

Dans le même temps, les Etats-Unis et certains autres pays occidentaux exigent toujours de l’Iran qu’il abandonne tous ses travaux d’enrichissement d’uranium. Néanmoins, Téhéran rejette toutes ses exigences, affirmant que son programme nucléaire est exclusivement pacifique.

Source : Ria Novosti 

Une fusée 100% iranienne construite en quelques mois (Ahmadinejad)

jeudi, février 28th, 2008 par Clovis Casadue

La première fusée-porteuse iranienne Kavoshgar-1, lancée le 4 février dernier, a été construite en quelques mois seulement, a déclaré le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

« La fusée Kavoshgar, récemment mise en orbite, a été créée par des spécialistes iraniens en quelques mois seulement. Sa création est exclusivement le fruit de leur détermination et de leur confiance en eux », a déclaré le président cité par l’agence de presse iranienne IRNA.

« La fusée n’est pas une copie de modèles étrangers », a-t-il fait remarquer.

Selon lui, les experts mondiaux estimaient que l’Iran n’entrerait en possession des technologies spatiales que dans 10 à 15 ans.

« Cependant, nos scientifiques ont obtenu ce succès en quelques mois, dépassant largement les prouesses scientifiques réalisées par d’autres pays », a-t-il fait savoir.

L’Iran a procédé le 4 février au lancement de la fusée spatiale Kavoshgar-1 (Explorer-1, en anglais), destinée à collecter des informations et à placer en orbite le premier satellite iranien. La présentation du premier satellite iranien Omid (espoir) destiné à mener des missions scientifiques et capable de voler dans les strates basses de l’atmosphère, a eu lieu le même jour.

Selon les représentants de l’organisation spatiale iranienne, Kavoshgar a envoyé des informations sur la terre après avoir atteint une altitude de 200-250 kilomètres.

Le président iranien a lors du 29ème anniversaire de la République islamique promis de mettre Omid en orbite au cours de l’été 2008. Il devrait être placé à une altitude de 650 km autour de la terre et survoler l’Iran cinq à six fois par 24 heures.

Le lancement de Kavoshgar a suscité la préoccupation en Occident et en Russie, car il signifie que Téhéran est sur le point de construire des missiles balistiques à longue portée.

Les autorités iraniennes assurent que leur programme spatial est purement pacifique et poursuit des objectifs strictement scientifiques.

Source : IRNA

Les missiles du Hezbollah augmentent en nombre et en qualité

jeudi, février 14th, 2008 par alyusi

Le rapport annuel établi par les renseignements israéliens sur les défis auxquels doit faire face l’entité de l’ennemi israélien a indiqué que le Hezbollah possède maintenant trois fois plus de missiles que ce qu’il possédait lors de la guerre contre le Liban en 2006, et que ces missiles ont une cappacité plus grande que les anciens.

Ont participé à cette réunion, le ministre de la guerre, Ehoud Barak, en plus du haut commandement et du chef d’état-major Gabi Ashkenazi.

La deuxième chaîne de télévision israélienne a signalé que le contenu présenté aux participants s’agissait du rapport annuel établi par le renseignement israélien, qui montre les défis que connaît « Israël ». Il a été signalé que l’augmentation du stock de roquettes du Hezbollah n’est pas seulement en nombre, mais aussi en qualité.

Et les missiles du Hezbollah ont maintenant pour propriété la capacité d’atteindre la région de Gush Dan, où la population est dense appelée, qui comprend les villes de Tel Aviv et les colonies environnantes.

Incident irano-américain dans le détroit d’Ormouz

lundi, janvier 7th, 2008 par alyusi

La Maison blanche estime lundi que le « harcèlement » de bâtiments de guerre américains par des navires iraniens, au cours du week-end, relève de la provocation, et elle met en garde Téhéran contre toute nouvelle opération de ce genre à l’avenir.

« Nous invitons les Iraniens à s’abstenir de tels actes provocateurs, susceptibles de dégénérer en un incident dangereux à l’avenir », a déclaré le porte-parole de la Maison blanche, Gordon Johndroe.

Cet incident est survenu à quelques jours de la visite dans le Golfe et au Proche-Orient du président George Bush.

Un porte-parole du Pentagone a précisé que cinq navires des « Gardiens de la révolution » avaient harcelé et provoqué trois bâtiments de la marine américaine dans le détroit d’Ormouz. Le porte-parole du Pentagone, Bryan Whitman, a parlé d’actes « irréfléchis, téméraires et potentiellement hostiles ».

L’incident s’est produit dans le détroit d’Ormouz, qui « verrouille » l’accès du Golfe et constitue une voie maritime cruciale pour l’acheminement du pétrole. Il a provoqué un bond momentané de 49 cents, à 98,40 dollars, du cours du baril de brut léger américain sur les marchés internationaux.

Selon un responsable du Pentagone, les cinq vedettes iraniennes ont « tourné autour » des vaisseaux américains, dans les eaux internationales, et les Iraniens ont menacé de faire sauter l’un des navires américains.

L’incident s’est produit dimanche à 04h00 GMT (samedi soir heure de Washington).

Selon des responsables du Pentagone, un occupant d’un navire iranien a déclaré par transmission radio: « Je me dirige vers vous. Vous allez exploser dans quelques minutes ».

D’après ces responsables, il n’est pas rare que des bateaux iraniens s’approchent des navires américains dans le détroit, mais ce message radio, lui, était particulièrement inhabituel.

Ces responsables ont indiqué également qu’un commandant de bord américain était en train de donner l’ordre de tirer, à la suite de ces menaces, quand les navires iraniens se sont éloignés. L’ordre n’a, de ce fait, pas eu à être appliqué.

À Téhéran, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré n’avoir aucune déclaration à faire sur les comptes rendus américains de l’incident d’Ormouz.