Archives du tag ‘Terroriste

Les otages autrichiens d’Al-Qaïda sont vivants

vendredi, mai 23rd, 2008 par Clovis Casadue

Les deux touristes autrichiens retenus en otages par Al-Qaïda dans le Sahara depuis février sont vivants et les négociations pour obtenir leur libération progressent, a déclaré mercredi un haut responsable malien. Andrea Kloiber, 43 ans, et Wolfgang Ebner, 51 ans, ont disparu en février alors qu’ils étaient en vacances en Tunisie. Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) a revendiqué leur enlèvement et réclamé la libération de dix islamistes détenus en Algérie et en Tunisie. S’exprimant sous couvert d’anonymat, un haut responsable malien a démenti les rumeurs circulant en Algérie selon lesquelles les deux otages avaient été exécutés par leurs ravisseurs.

Source : JDD

Lie aussi Otages autrichiens d’Al-Qaeda: les émissaires au Mali avancent pas à pas (Vidéo)

Publicités

La CIA confirme la localisation des otages dans les montagnes de l’Adrar des Ifoghas

mercredi, mars 26th, 2008 par Clovis Casadue

La CIA vient d’indiquer que les ravisseurs se cachent au Mali, plus précisément dans la zone Tigharghar, dans la région de Kidal, dans les montagnes de l’Adrar des Ifoghas, près des frontières avec l’Algérie.

Pendant ce temps, un communiqué publié par Al-Qaïda sur internet jihadiste indique que l’ultimatum a été prolongé jusqu’au dimanche prochain à minuit, afin de donner une nouvelle chance aux autorités autrichiennes.

Source : El-Khabar

abeibara.jpg

Dégradation de la situation pour les otages autrichiens

lundi, mars 24th, 2008 par Clovis Casadue
L’armée malienne a envoyé 200 soldats à Kidal (1) après que les affrontements se soient prolongés samedi avec les rebelles touaregs de l’Alliance Touareg Niger Mali emmenés par Ibrahim Ag Bahanga.

Selon une source militaire anonyme, une patrouille de l’armée serait tombée dans un guet-apens à 10km au nord d’Abeibara (3). Aucun bilan officiel n’est disponible mais l’armée régulière aurait subit de lourdes pertes selon, selon la même source.

Jeudi dernier, les rebelles de l’Alliance Touareg Niger Mali avaient ouvert le feu sur un avion C-130 de l’armée américaine qui survolait la localité de Tinzaouatène (4), obligeant l’appareil à effectuer un atterrissage d’urgence. Vendredi, les hommes Ibrahim Ag Bahanga capturaient 33 soldats de, toujours dans la localité de Tinzaouatène.

Le conflit entre les rebelles et l’armée malienne se serait étendu jusqu’a la ville de Boughessa dimanche en milieu de matinée (cercle intérieur de la carte placée ci-dessous).

Dans un tel contexte, et malgré l’expiration dimanche soir de l’ultimatum d’Al-Qaïda au Maghreb, on imagine mal que la libération des otages autrichiens puisse avoir lieu. Plusieurs journaux autrichiens indiquaient dimanche matin un possible report de l’ultimatum.

Cela d’autant plus que, malgré les déclaration du dirigeant autrichien Jörg Haider qui avait affirmé samedi que Seif al-Islam Kadhafi était en contact avec les ravisseurs, la Fondation Kadhafi a nié dimanche tout « contact direct ou indirect » avec les ravisseurs des deux Autrichiens enlevés en février en Tunisie, dans un communiqué publié à Tripoli. Information qui démontre également une très nette dégradation de la situation pour les deux otages.

mali2.jpg

Le cercle inférieur indique les zones de combats entre les forces rebelles et l’armée malienne

Le cercle extérieur indique la zone ou les otages autrichiens seraient détenus

Le point 2 indique la base arrière des salafistes du GSPC/QJMI

 

Clovis pour ReOpen911

Lire également : Alger réaffirme ne pas « être concernée » par l’affaire des otages autrichiens

airmountains.jpg

 

Filière irakienne : un Français en garde à vue à la DST

dimanche, février 17th, 2008 par alyusi
Un Français de 26 ans, soupçonné d’appartenir à la filière irakienne du XIXe arrondissement de Paris accusée d’avoir recruté et envoyé des jihadistes vers l’Irak, a été placé en garde à vue jeudi par la Direction de la surveillance du territoire (la DST) à son retour en France, selon une source proche du dossier. Au terme de sa garde à vue, il devrait être présenté au parquet anti-terroriste dimanche matin.

Les juges antiterroristes Philippe Coirre et Jean-Marc Trévidic ont clos leur instruction sur cette affaire fin novembre et sept personnes sont renvoyées devant le tribunal correctionnel. Toutes sont poursuivies pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ». Un chef d’accusation passible de 10 ans de prison. Le cas du jeune Français en garde à vue a été disjoint.

Condamné à 15 ans de prison en Irak, il s’est évadé

Venant de Damas, il a lui-même « souhaité son retour » et est « heureux d’être de retour sur le territoire », a commenté son avocat, en confirmant une information du Monde. Arrêté à Falloujah en Irak en décembre 2004 par les forces américaines, il avait été placé en détention provisoire dans différents camps, dont celui d’Abou Ghraib. Il avait été condamné à 15 ans de prison le 3 juillet 2006 par le tribunal correctionnel de Bagdad. Il affirme avoir été victime de tortures de la part d’officiers américains lorsqu’il était détenu à Abou Ghraib. Son avocat a d’ailleurs déposé une plainte à Paris pour notamment séquestration, détention arbitraire et torture.

Transféré à la prison de Badouche, il s’était évadé en mars 2007, à la faveur d’une attaque de combattants islamistes. Depuis, il vivait en Syrie, selon une source proche du dossier. « Il va pouvoir témoigner des conditions de sa détention et des actes de tortures qu’il a subis de la part d’officiers américains » à la prison d’Abou Ghraib, a fait valoir son avocat.

L’enquête sur la filière irakienne avait débuté en septembre 2004 à la suite de l’identification d’un jeune Français originaire du XIXe arrondissement, tué deux mois plus tôt à Falloujah lors de bombardements américains.

Allemagne: des terroristes présumés voulaient s’en prendre à un stade de football

vendredi, janvier 11th, 2008 par alyusi

DUSSELDORF – Les deux principaux suspects dans une tentative d’attentats avortée contre des trains de banlieue en Allemagne avaient l’intention de prendre pour cible un stade de football durant la Coupe du monde de football 2006 ainsi qu’un pont à Cologne, a déclaré jeudi un enquêteur de la police.

Youssef Mohammed el-Hajdib, un ressortissant libanais de 22 ans, est accusé d’avoir tenté de faire sauter deux trains de banlieue en juillet 2006 avec son compatriote Jihad Hamad, condamné à 12 ans de prison par un tribunal libanais l’an dernier.

Les deux suspects voulaient auparavant attaquer un stade durant la Coupe du monde de football et le Pont Hohenzollern à Cologne, a déclaré l’enquêteur Ulrich Schonart devant le tribunal de Dusseldorf où se tient le procès d’El-Hajdib. Il a précisé que cette information se fondait sur un interrogatoire d’Hamad au Liban auquel il avait participé.

Les strictes mesures de securité mises en place durant la Coupe du monde ont empêché les suspects de s’en prendre à un stade et ils n’avaient pas assez d’explosifs pour cibler le pont, a expliqué M. Schonart.

Hamad et El-Hajdib sont accusés d’avoir déposé des bombes dans deux trains régionaux à la principale gare de Cologne. Le détonateur des engins ne s’est toutefois pas déclenché et les bombes n’ont pas explosé. El-Hajdib a été arrêté le mois suivant à Kiel tandis qu’Hamad a fui vers le Liban où il a été appréhendé.

Le parquet allemand a inculpé El-Hajdib en juin de tentative de meurtre et de tentative de déclenchement d’une explosion. Son procès devrait durer au moins jusqu’au 30 avril.