Archives du tag ‘Tsahal

Un adolescent palestinien tué en Cisjordanie par l’armée d’occupation

dimanche, juin 29th, 2008 par Clovis Casadue

Les forces israéliennes d’occupation ont tué un adolescent palestinien lors d’un raid en Cisjordanie occupée, rapportent des habitants et les services médicaux.

Le jeune homme de 17 ans a été tué en affrontant les soldats qui avaient lancé un raid dans son village de Beit Oumar, près de Hébron, ont rapporté des habitants.

Un porte-parole de l’armée d’occupation a dit qu’il se renseignait sur l’incident qui risque de fragiliser encore l’accord de cessez-le-feu conclu entre l’autorité d’occupation et le Hamas.

Publicités

> Le chef du Hamas menace d’enlever d’autres Israéliens

samedi, mai 10th, 2008 par Clovis Casadue

Le chef en exil du Hamas, Khaled Mechaal, a menacé vendredi de capturer des Israéliens si l’Etat hébreu ne libérait pas des prisonniers palestiniens, dans un discours prononcé au camp Yarmouk près de Damas.

« Si nos ennemis ne libèrent pas nos prisonniers dans les geôles israéliennes, (le soldat israélien) Gilad Shalit ne sera pas le dernier » Israélien à être enlevé, a affirmé M. Mechaal dans un discours à l’occasion du 60e anniversaire de la « Nakba », qui a vu l’expulsion de centaines de milliers d’Arabes durant la guerre de 1948 consécutive à la création d’Israël.

Selon M. Mechaal, il y a « 11.600 prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes ».

Gilad Shalit avait été enlevé en juin 2006 à la lisière de la bande de Gaza par trois groupes armés palestiniens, dont le Hamas.

M. Mechaal, chef du bureau politique du Hamas, a par ailleurs demandé aux pays arabes d’oeuvrer pour « lever le blocus » imposé à Gaza.

« Si Israël rejette la trêve (proposée) par les Palestiniens, je demande à l’Egypte et aux pays arabes d’intervenir pour lever unilatéralement le blocus et ouvrir le point de passage de Rafah » entre Gaza et l’Egypte, a poursuivi M. Mechaal.

Le terminal de Rafah est fermé quasiment en permanence depuis 2006. Israël impose un blocus à Gaza depuis janvier en riposte aux tirs de roquettes.

M. Mechaal a par ailleurs appelé à « une réconciliation » avec le Fatah, le mouvement du président palestinien Mahmoud Abbas, évincé en juin 2007 de Gaza par le Hamas.

« Tous les dirigeants de la résistance sont disposés à une réconciliation (…) à condition que l’on lutte contre la corruption et que l’on demeure attaché aux droits » palestiniens, a-t-il dit.

Il a exhorté « toutes les forces du peuple libanais à préserver l’unité nationale, (…) et à interdire aux parties sionistes et américaines d’exploiter les intérêts du Liban ».

« Nous souhaitons un Liban uni, indépendant. Les Palestiniens (vivant) au Liban ne font pas partie du conflit, ils appuient les intérêts libanais », a poursuivi M. Mechaal.

Le Hezbollah a chassé vendredi ses rivaux de quartiers entiers de l’ouest de Beyrouth après 48 heures de combats meurtriers.

>Cinq Palestiniens blessés dans un accrochage avec l’armée d’occupation à Gaza

jeudi, mai 8th, 2008 par Clovis Casadue

Cinq Palestiniens ont été blessés mercredi dans un accrochage avec les soldats des forces d’occupation dans le sud de la Bande de Gaza, ont rapporté des médecins palestiniens.

Selon des témoins palestiniens, quelque 25 chars et bulldozers blindés sont entrés sur l’étroite bande côtière dans un secteur situé à l’est de la ville de Khan Younes peu avant l’aube. Les médecins ont déclaré que cinq Palestiniens dont un civil ont été blessés par deux frappes aériennes.

L’armée d’occupation a précisé que ses soldats menaient une opération contre des militants.

Source : Al-Oufok

Le Hezbollah planifierait de lancer un drône chargé d’explosifs à l’assaut d’une ville israélienne

lundi, avril 7th, 2008 par Clovis Casadue

Selon une information révélée aujourd’hui par le Jérusalem post, le Hezbollah pourrait tenter de venger la mort de son chef opérationnel Imad Moughniyeh en lançant un drône chargé d’explosifs à l’assaut une ville israélienne.

La mort d’Imad Moughniyeh, tué dans une explosion d’origine indéterminée à Damas le 12 février dernier, est considérée par le Hezbollah comme étant le résultat d’une opération israélienne, à laquelle la milice Shi’ite a promis de répondre par une « guerre ouverte « avec Israël.

Quatre de ses drônes ou avions sans pilotes, de fabrication iranienne, avaient été lancés contre Israël durant la Seconde Guerre du Liban en 2006. Deux d’entre eux avaient été abattus en vol par l’armée israélienne, et les deux autres s’étaient écrasé peu après leur décollage.

Disposant d’un rayon d’action de 150 Km, ces avions sans pilotes peuvent atteindre une vitesse de 300 Km par heure et transporter une charge explosive de 45 Kg.

Nouveaux bombardements israéliens à Gaza ce dimanche

dimanche, mars 2nd, 2008 par Clovis Casadue
Les bombardements aériens de l’aviation israélienne se poursuivaient dimanche soir contre plusieurs cibles dans la Bande de Gaza, à proximité du camp de réfugiés de Chati et à Jebaliya, au nord, où deux militants ont été tués et trois autres blessés, selon des responsables des services de sécurité palestiniens.

L’armée israélienne a confirmé avoir visé des hommes armés à Jebaliya, touchant une personne. Tsahal n’a fait aucun commentaire dans l’immédiat concernant des frappes contre Chati, situé dans la ville de Gaza.

Dimanche, dix Palestiniens, dont une petite fille de 21 mois, ont été tués et dix autres ont succombé à des blessures ou ont été retrouvés morts. En tout, 108 Palestiniens ont été tués depuis le début des violences mercredi dernier, selon des militants et des sources hospitalières. Environ la moitié sont des civils. Deux soldats et un civil israéliens ont également perdu la vie.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a suspendu les pourparlers de paix avec l’Etat hébreu en raison de ces opérations, réactions aux tirs de roquettes vers le territoire israélien.

Face aux condamnations internationales, Israël a fait valoir son droit à se défendre, et même laissé entendre que ses interventions pourraient s’intensifier.

Israël intensifie ses raids aériens à Gaza, 4 enfants tués

vendredi, février 29th, 2008 par Clovis Casadue
L’escalade de la violence entre Israël et le Hamas s’est aggravée jeudi: quatre enfants ont été tués par un missile israélien à Gaza, tandis qu’une pluie de roquettes et d’obus de mortiers s’est abattue sur les villes israéliennes de Sderot et Ashkelon, faisant trois blessés.

Dans la soirée, des Palestiniens vivant dans le sud de la bande de Gaza ont rapporté que des soldats israéliens avaient pénétré dans le territoire après la tombée de la nuit. Il semblait s’agir d’une incursion limitée à partir du poste frontière de Soufa.

Au total, 20 Palestiniens ont été tués, dont 11 au moins étaient des activistes, ce qui porte à 31 le nombre des victimes des frappes israéliennes en 48 heures.

Mercredi, un civil israélien avait été tué à Sderot par une roquette artisanale palestinienne, une action revendiquée par le Hamas, en représailles de la mort le matin même de cinq combattants de son aile militaire, pris pour cibles par l’aviation israélienne dans le sud de la bande de Gaza.

Les quatre enfants palestiniens tués, âgés respectivement de 10, 12, 13 et 15 ans, jouaient au football près de Djabalia, au nord de la ville de Gaza, ont rapporté les services médicaux.

Israël a expliqué que le missile qui les a fauchés visait des tireurs de roquettes.

« PAS D’AUTRE CHOIX »

Un bébé de six mois figurait parmi les morts de mercredi. Jeudi, une autre attaque visant une camionnette transportant des boissons et des en-cas a tué un artificier d’un groupe allié au Hamas.

Cette effusion de sang porte à 65 le nombre de Gazaouis tués en février par des raids israéliens, contre 62 morts pour l’ensemble du mois de janvier.

Après l’émotion suscitée par la mort, mercredi, d’un Israélien père de quatre enfants, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré que les roquettes palestiniennes « pourraient ne pas nous laisser d’autre choix » que de renvoyer l’armée à Gaza, qu’elle a évacué en 2005 et où elle n’a opéré depuis que de brèves incursions.

« Les Palestiniens s’attirent cela sur eux-mêmes, car de nombreux Palestiniens seront touchés. Il n’y aura pas d’autre choix (…) Nous agirons », a averti le vice-ministre de la Défense, Matan Vilnai.

Selon l’armée israélienne, 31 roquettes et 15 obus ont été tirés jeudi à partir de la bande de Gaza. Trois Israéliens ont été blessés et le ministre de la Sécurité, en visite à Sderot, a dû courir aux abris.

Jeudi, un missile israélien a frappé un poste de police à 150 mètres du domicile du chef du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh. Deux activistes et trois civils ont été blessés par ce tir, indique-t-on de source médicale.

« STUPIDES TIRS DE ROQUETTES »

Israël a fait savoir qu’il n’excluait plus de s’en prendre directement aux dirigeants politiques du Hamas pour faire cesser les tirs de roquettes contre son territoire, qui ont fait trois morts en un an – contre 700 Palestiniens tués dans des raids israéliens durant le même laps de temps.

« Nous sommes au plus fort de la bataille », a averti jeudi le Premier ministre israélien Ehud Olmert, en visite à Tokyo. « Nous recevons des coups douloureux et nous ripostons encore plus fort. Nous ferons en sorte que les terroristes payent un prix très douloureux », a-t-il dit.

Mais, bien que soumis à une pression croissante pour qu’il ordonne une opération massive contre le Hamas au pouvoir à Gaza depuis juin, Olmert répugne à engager l’armée dans une offensive terrestre susceptible de se solder par des pertes sérieuses pour Tsahal et de nombreux morts civils.

Le ministre palestinien des Affaires étrangères Ryad al Malki a condamné « clairement, ouvertement et sans détour » les « stupides attaques à la roquette », mais aussi « tous les raids israéliens à Gaza qui tuent des civils palestiniens, détruisent leurs maisons et les empêchent d’avoir une vie normale ».

Nabil Abou Rdaïnah, conseiller de Mahmoud Abbas, a accusé pour sa part le gouvernement israélien de chercher à torpiller le processus de paix dans lequel le président palestinien s’est engagé en novembre avec Olmert sous les auspices des Etats-Unis.

Selon Olmert, ce sont les tirs incessants de roquettes contre des civils israéliens qui menacent le processus, mais il s’est dit résolu à le poursuivre et a annoncé une nouvelle rencontre avec Abbas dans les deux semaines à venir.

Attendue la semaine prochaine dans la région, la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a fait part à Olmert, qu’elle a rencontré Tokyo, de sa préoccupation au sujet des civils tués dans les opérations d’Israël à Gaza. Mais, a-t-elle souligné, « les tirs de roquettes doivent cesser ».

Le Hamas refuse d’arrêter ses tirs de roquettes

jeudi, février 28th, 2008 par Clovis Casadue
Le mouvement de la Résistance islamique de la Palestine (Hamas) a rejeté la demande de l’Autorité autonome d’arrêter les tirs de roquettes contre le régime sioniste. Dans une situation où les territoires autonomes surtout la bande de Gaza vivent sous la pluie de lourdes attaques de l’armée sioniste, la demande de M. Abbas est loin d’être acceptable, a affirmé le Porte-parole du mouvement Hamas, dans une interview avec la chaîne Al-Alam. Mahmoud Abbas a demandé mardi aux forces de la résistance islamique d’arrêter leurs tirs de roquette contre les positions militaires israéliennes et les colonies juives. « Le problème vient de l’occupation non pas des roquettes du Hamas », a-t-il ajouté. « Le peuple palestinien vit sous l’occupation permanente et les agressions consécutives des militaires sionistes. Les tirs de roquette visent donc à défendre le peuple palestinien contre ces agressions », a souligné Sami Abou Zohri. Près de 200 Palestiniens dont des femmes et des enfants sont tombés en martyrs ces deux derniers mois dans les attaques de l’armée israélienne, dans différentes régions de la bande de Gaza.

Source : IRIB

Deux militaires israéliens blessés par un missile du Hezbollah

jeudi, février 28th, 2008 par Clovis Casadue

Deux militaires israéliens ont été blessés lors d’un essai sur un missile pris au Hezbollah durant la guerre au Liban à l’été 2006, ont indiqué hier des sources militaires et la presse. Un officier a été grièvement blessé et un soldat a été plus légèrement atteint. Les deux hommes voulaient tester l’impact du missile sur une protection blindée. Le missile a explosé prématurément du fait d’un défaut dans le lanceur. Un officier a été chargé de mener une enquête sur les circonstances de l’accident, qui n’est pas le premier sur cette base. Les blindés israéliens, en particulier les Merkava III et IV, disposent de divers systèmes de protection contre des missiles antichars. Cependant les missiles antichars de nouveaux modèles tirés par les combattants du Hezbollah au Liban-Sud à l’été 2006 avaient infligé des pertes sévères à l’armée israélienne, qui cherche depuis la parade. Les missiles les plus efficaces sont les Metis-M, et les Kornet, de fabrication russe, selon les experts. Le Hezbollah dispose aussi de nombreux Sager de nouvelle génération, une arme de conception russe fabriquée en Iran, ainsi que de deux autres missiles de fabrication russe, le Spigot et le Kuntrus, selon ces sources. Ces missiles ont des portées de 1,5 km à 5 km et sont capables de percer des blindages de 400 mm à 1000 mm.

source : Yediot Aharonot

L’aviation israélienne bombarde le bâtiment abritant les bureaux d’Ismaïl Haniyeh

mercredi, février 27th, 2008 par Clovis Casadue
L’aviation israélienne a bombardé mercredi soir à Gaza le bâtiment abritant les bureaux, inoccupés, du Premier ministre Ismaïl Haniyeh, ont annoncé des responsables de la sécurité du Hamas. Ce raid intervient quelques heures après des tirs de roquettes palestiniens sur un campus de Sderot dans le sud d’Israël, faisant un mort et un blessé léger selon les secours.

L’armée israélienne n’a pas fait de commentaire dans l’immédiat sur le raid à Gaza. Selon le Hamas, des hélicoptères israéliens ont tiré des missiles qui ont touché le bâtiment du gouvernement et du ministère de l’Intérieur, blessant 25 habitants du quartier et deux gardes de sécurité patrouillant dans la rue.

Le Mouvement de la résistance islamique avait auparavant mercredi annoncé avoir tiré plus d’une vingtaine de roquettes sur le sud d’Israël, dont huit visant Sderot. Ces tirs faisaient suite à un bombardement israélien qui avait tué cinq militants du Hamas un peu plus tôt dans la journée.

Plus tard, deux autres militants ont été tués dans une nouvelle frappe aérienne sur le nord de la Bande de Gaza. L’armée israélienne a confirmé cette frappe.

Un jeune berger libanais a été capturé lundi par des soldats israéliens

mardi, janvier 8th, 2008 par alyusi

Un jeune berger libanais a été capturé lundi par des soldats israéliens près d’un village frontalier au sud-est du Liban, alors qu’il gardait son troupeau, a déclaré à l’AFP une source au sein des services de sécurité libanais.

« Les soldats ont enlevé Fadi Ahmad Abdel Aal des environs de Helta tandis qu’il gardait son troupeau et l’ont emmené avec eux à l’intérieur d’Israël », a indiqué cette source des Forces de sécurité intérieure, qui a requis l’anonymat.

« Les soldats ont fait une incursion de 100 mètres pour parvenir aux terres agricoles où se trouvait le berger », a affirmé une autre source de sécurité également sous couvert d’anonymat.

Des sources militaires israéliennes ont confirmé avoir arrêté un Libanais qui avait franchi la frontière. Il est interrogé pour savoir s’il s’agit d’un « élément hostile » ou d’un civil innocent, ont ajouté ces sources.

La Force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) a confirmé avoir été « informée par l’armée israélienne qu’elle a appréhendé un citoyen libanais ».

« Nous sommes en contact avec elle en vue de résoudre la situation le plus tôt possible », a déclaré à l’AFP Yasmina Bouziane, porte-parole de la force onusienne.

Ce n’est pas la première fois qu’Israël capture des bergers à la frontière avec le Liban pour les questionner sur leur éventuel lien avec le Hezbollah chiite, avec qui l’Etat hébreu est entré en guerre à l’été 2006.

Ils sont généralement relâchés après leur interrogatoire.

La Finul est chargée de surveiller la trêve entre la formation chiite et l’Etat hébreu depuis la fin du conflit en août.

Plus de 1.200 Libanais, pour la plupart des civils, ont été tués en 34 jours de combats (12 juillet-14 août).