Archives du tag ‘Washington

Le test balistique de l’Iran a amené Washington à modifier sa position

vendredi, juillet 11th, 2008 par Clovis Casadue

Suite au test des missiles balistiques de l’Iran lors d’un exercice militaire dans la zone du golfe Persique, les autorités américaines ont modifié leur position vis-à-vis d’intervention militaire contre l’Iran. Le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates a déclaré jeudi que les Etats-Unis n’ont pas l’intention de recourir aux moyens non diplomatiques à l’égard du dossier nucléaire iranien. Par ailleurs, la secrétaire d’Etat Condoleezza Rice a déclaré pour sa part que Washington va essayer de trouver une solution diplomatique pour ce dossier. Rice a annoncé qu’elle est prête à négocier avec son homologue iranien. L’Iran a testé mercredi les missiles Shahab 3 avec une portée de 2000 kilomètres, et plusieurs autres missiles balistiques de portée moyenne.

Publicités

Nasrallah: Washington « alarmé »

jeudi, février 14th, 2008 par alyusi

Les Etats-Unis se sont déclarés « alarmés » par la déclaration de « guerre ouverte » lancée jeudi par le chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah à Israël, responsable selon lui de l’assassinat de l’un de ses dirigeants mardi à Damas.

« Chaque fois qu’une organisation terroriste menace une démocratie, un membre des Nations unies, cela devrait inquiéter toutes les nations civilisées du monde », a déclaré à la presse le porte-parole du département d’Etat, Sean McCormack.
« De façon générale, les déclarations de ce genre sont très inquiétantes et elles devraient alarmer tout le monde », a-t-il ajouté, soulignant que le Hezbollah « a une longue histoire de violence et de terrorisme partout dans le monde ».

Vidéo du discours de Nasrallah sur MecanopolisBlog

Washington va envoyer 3.200 « marines » en renfort en Afghanistan

mercredi, janvier 16th, 2008 par alyusi

Les États-Unis vont envoyer 3.200 « marines » en renfort en Afghanistan au printemps pour aider l’Otan et l’armée afghane à lutter contre les taliban, a annoncé le Pentagone.

Ce renfort correspond à une augmentation de plus de 10% des effectifs américains et vise à compenser les réticences des alliés de l’Otan à déployer plus de troupes de combat dans ce pays, en dépit des encouragements de Washington.

Les forces de la coalition se heurtent depuis deux ans à une recrudescence des attaques et attentats – notamment des opérations kamikazes – des anciens « étudiants en religion », dont elles avaient renversé le régime intégriste fin 2001.

« Le président (George) Bush est déterminé à voir l’Afghanistan libéré des taliban et d’Al Qaïda et disposant d’une armée et d’une force de sécurité à même de défendre le pays. Ces marines envoyés en renforts contribueront à battre les extrémistes qui nous menacent tous », a déclaré le porte-parole de la Maison blanche, Gordon Johndroe.

Un soldat de l’Isaf a encore été tué mardi en Afghanistan en sautant sur une mine. Il est le 77e militaire canadien à trouver la mort dans ce pays depuis 2002.

Largement attendu, l’envoi de ces renforts de « marines » a été approuvé par Bush sur recommandation du secrétaire américain à la Défense Robert Gates, qui s’est rendu plusieurs fois sur place.

Selon le Pentagone, 2.200 de ces hommes seront envoyés en mars et combattront dans le sud de l’Afghanistan, fief des taliban, sous l’étendard de la Force internationale d’assistance à la sécurité (Isaf) commandée par l’Otan. Le millier restant, qui arrivera en avril, contribuera à renforcer la formation de l’armée afghane.

Les États-Unis disposent actuellement de 27.000 hommes en Afghanistan, soit le niveau d’effectifs le plus élevé depuis l’invasion de 2001. La moitié servent dans le cadre de l’Isaf, les autres mènent des opérations de contre-guérilla avec l’armée afghane.