Archives de août, 2008

Géorgie: La présence des navires américains fait monter les tensions

mardi, août 26th, 2008 par Clovis Casadue
La Russie a estimé que la présence des navires américains dans les eaux côtières géorgiennes était le facteur de la montée des tensions. Selon l’AP, le général Anatoly Nogovitsyn le chef adjoint d’Etat major de l’armée russe a souligné que la présence des bâtiments de guerre américains dans la mer Noire était un facteur de tension. David Kazrashvili, ministre géorgien de la Défense avait déclaré au seuil de l’arrivée des navires américains dans la mer Noire que les habitants de Tbilissi se sentiraient désormais plus en sécurité. Il a estimé que la présence des navires américains signifiait que son pays n’était pas seul face aux éventuelles attaques russes.

Source : Radio Francophone de l’IRIB

Publicités

Algérie : carnage aux Issers

mardi, août 19th, 2008 par Clovis Casadue

Il était environs 7 heure 30, ce matin, lorsqu’un véhicule de tourisme prenait pour cible l’école de la gendarmerie nationale des Issers où devait se dérouler un concours d’accès à ce corps de sécurité. 43 personnes ont trouvé la mort et 38 autres ont été blessées.

La façade de l’établissement l’école de la gendarmerie nationale des Issers est complètement soufflée, et des vitres ont volé en éclats dans plusieurs immeubles situés dans les parages. 43 tués, 38 blessés. C’est l’attentat le plus meurtrier ayant eu lieu dans le centre du pays où le terrorisme continue de frapper.Selon les témoins oculaires, un cratère de plusieurs mètres a été creusé par la déflagration. Les corps déchiquetés de plusieurs jeunes candidats gendarmes jonchaient le sol avant qu’ils n’aient été enveloppés dans des couvertures pour être mis dans des ambulances à destination des centres hospitaliers les plus proches.

Un important dispositif de sécurité a immédiatement été déployé alors que l’autoroute reliant les Issers à Alger était complètement fermée à la circulation obligeant les automobilistes à faire le détour par Zemmouri pour rejoindre la capitale. Le ministre algérien de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Yazid Zerhouni, s’est rendu sur les lieux du drame pour s’enquérir de la situation. Nombreux citoyens condamnent cet acte barbare perpétré deux jours après l’attentat meurtrier de Skikda où 12 éléments des services de sécurité ont perdu la vie. Des commentaires vont bon train dans les régions environnantes où la recrudescence des actes terroristes fait peur surtout à l’approche du mois de Ramadhan, période savamment choisie pour tuer le maximum d’innocents.

Alors que d’importants moyens humains et matériels sont déployés par l’armée algérienne dans la poursuite da sa lutte contre le terrorisme et ses différents réseaux de soutien, les hordes islamistes continuent de sévir et poursuivent leur logique meurtrière au moment où la vigilance a baissé d’un iota. La société civile est invitée à la vigilance et au signalement de tout mouvement suspect de citoyens ayant pour objectif de nuire.

L’Iran nie que ses banques aient été engagées dans des activités illégales

dimanche, août 17th, 2008 par Clovis Casadue

L’Iran a rejeté vendredi les accusations portées par la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis selon lesquelles ses banques financeraient le terrorisme et favoriseraient un programme nucléaire illégal.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a imposé un ensemble de sanctions limitées contre l’Iran, en relation avec son programme d’enrichissement d’uranium. La mesure comprend la surveillance des opérations financières des banques Melli et Saderat.

Ce mois-ci, Washington, Londres et Paris ont averti dans une lettre au Conseil de sécurité que des établissements bancaires iraniens essayaient de contourner les sanctions en réalisant des transactions secrètes.

L’Iran a rejeté cette accusation, affirmant que « les banques iraniennes n’ont jamais été impliquées dans aucune activité illicite (…) puisqu’il n’y a pas d’activités nucléaires non pacifiques en Iran ».

Téhéran a également qualifié de « sans fondement et absurde » l’accusation selon laquelle les banques iraniennes serviraient à financer des activités terroristes, affirmant y voir « une tentative injustifiable visant à dissuader les autres de traiter avec des banques iraniennes ».

« La tentative des trois pays de restreindre les activités des banques iraniennes vise non seulement à exercer une pression injustifiée sur le gouvernement iranien, mais aussi à perturber les affaires et les financements de millions de déposants et de consommateurs », a estimé l’ambassadeur iranien en second auprès des Nations unies, Mehdi Danesh-Yazdi, dans un courrier.

La semaine dernière, l’Union européenne a renforcé ses sanctions commerciales, et la France a estimé qu’il faudrait regarder avec prudence les groupes faisant des affaires avec les banques d’Iran.

La Finul accuse Israël de violation de l’espace aérien ‎libanais

samedi, août 16th, 2008 par Clovis Casadue

Le Commandant de la Force intérimaire des Nations ‎Unies au Liban (Finul) a accusé Israël de violation de ‎l’espace aérien libanais. « Les avions militaires israéliens ‎violent quotidiennement l’espace aérien du Liban, en total ‎déni de la résolution 1701 du Conseil de sécurité », a ‎affirmé le Commandant italien de la Finul, le Général ‎Claudio Graziano, cité par le correspondant de l’IRIB, à ‎Beyrouth. « Israël continue toujours d’occuper le village ‎Ghajar (Sud du liban) et dissimule toujours les cartes des ‎champs de mines et de sous-munitions non explosées ‎déposées de l’an 1982 jusqu’à 2006 et cela aussi présente ‎une violation évidente des lois internationales », ajoute le ‎commandant de la Finul. « Nous n’avons aucun problème ‎avec le Hezbollah qui, à son tour, respecte et applique ‎totalement la résolution 1701 », a-t-il ajouté. Deux ans après ‎la guerre de 33 jours, terminée par l’adoption de la dite ‎résolution, le régime sioniste continue toujours de violer ‎l’espace aérien, maritime et terrestre du Liban.

Géorgie, bouclier anti-missile : regain de tensions entre Russes et Américains

vendredi, août 15th, 2008 par Clovis Casadue

La guerre en Géorgie avait provoqué de vifs échanges entre Moscou et Washington. L’accord en vue entre les Etats-Unis et la Pologne qui accueillera des éléments du bouclier anti-missile américain suscite la colère des Russes.

La guerre entre la Géorgie et la Russie vient déjà de provoquer des tensions entre Moscou et Washington qui réclame un cessez-le-feu immédiat et respecté ainsi que le retrait des forces russes. Ces dernières répliquent en évoiquuant l’éventualité de formateurs militaires américains parmi les soldats georgiens et d’armes américaines, notamment des fusils d’assault M16, découverts en Géorgie.

Pour signifier leur mécontentement, les Etats-Unis ont avancé sur un dossier qui énerve beaucoup la Russie : le déploiement d’un bouclier anti-missile en Europe. Washington est parvenu sur le sujet à un accord avec la Pologne qui va accueillir des éléments de ce bouclier. D’où la colère de Moscou qui estime, selon le chef-adjoint d’état-major russe Anatoli Nogovitsyne, que cet accord avec les Polonais « aggrave davantage » l’état des relations entre les deux pays.

La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a déclaré ce vendredi à Tbilissi, la capitale géorgienne, qu’elle espérait signer « très bientôt » l’accord avec Varsovie sur le déploiement d’éléments du bouclier antimissile américain en Pologne.

Le gouvernement libanais intronisé sous l’oeil d’Israël

vendredi, août 15th, 2008 par Clovis Casadue

Alors que le président, Michel Sleimane, doit rencontrer Bachar Al Assad lors d’un sommet Liban-Syrie, aujourd’hui et demain, le gouvernement d’union nationale du premier ministre, Fouad Siniora, est officiellement entré en fonction, hier, après le vote de la confiance du Parlement, avec cent voix sur cent sept députés présents. Ce vote clôt plusieurs jours de débats houleux entre députés de la coalition majoritaire et de l’opposition, dont le Hezbollah, les orateurs des deux camps se renvoyant la balle et se coupant continuellement la parole au cours de discours fleuves lus à la tribune depuis vendredi.

Si les partis ont fini par enterrer la hache de guerre sur un pacte d’équilibre plus que de confiance, c’est que chacun sait qu’il ne peut gouverner sans l’autre. La majorité doit s’assurer de la « tolérance » de l’opposition pour tenter de reconstruire le pays et organiser des élections législatives en 2009, et les chiites, minoritaires, ont besoin de l’accord qui conforte leurs positions et leur minorité de blocage au sein du gouvernement d’union nationale mis en route par la communauté internationale le 21 mai dernier, à Doha.

Vendredi, le chef du gouvernement a lu sa déclaration de politique générale, un texte controversé fruit de trois semaines d’intenses discussions et de marchandages internes. Toujours au centre du débat, la question du contrôle de l’armement du Hezbollah, dont les représentants politiques tiennent onze postes gouvernementaux. Le compromis en vigueur assure le statu quo du rapport des forces et permet aux « résistants », comme se définissent les membres du Hezbollah, de garder la main sur leurs armes avec la bénédiction des forces politiques. La déclaration souligne en effet « le droit du Liban et de son peuple, son armée et sa résistance de libérer sa terre », notamment les Fermes de Chebaa, une région du Golan revendiquée par le Liban et occupée par Israël.

Ce compromis semble avoir le don d’énerver passablement les responsables israéliens, qui accusent la coalition de Fouad Siniora de céder « sur toute la ligne aux exigences du Hezbollah ». Ils font monter la pression sous prétexte que leurs services de renseignements auraient relevé que le gouvernement libanais n’assurait pas le contrôle des armes livrées au mouvement chiite via la frontière avec la Syrie, exigence fixée par la résolution 1701 des Nations unies.

Désireux de montrer ses muscles, le gouvernement israélien a fait savoir qu’il se mettait en mesure de préparer d’éventuelles opérations au sud du Liban. Hier, le ministre de la Défense, Ehoud Barak, et l’état-major de l’armée ont ainsi supervisé d’importantes manoeuvres militaires sur le plateau du Golan, qu’Israël occupe depuis 1967. L’ancien premier ministre, de 1999 à 2001, a assuré qu’il se prépare à « une remise en cause de l’équilibre dans la région », un message très rude à destination de la Syrie, et un avertissement fondé presque explicitement sur les mêmes arguments que ceux qui avaient justifié le déclenchement de la guerre de 2006 au Liban.

Nucléaire iranien: Téhéran a vaincu l’Occident

mercredi, août 13th, 2008 par Clovis Casadue

Téhéran a vaincu l’Occident dans le litige sur le dossier nucléaire iranien, a annoncé mercredi le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

« Il y a quelques années les pays occidentaux exigeaient de l’Iran la suspension complète des travaux d’enrichissement d’uranium dans le cadre des négociations. Au lieu de 20 centrifugeuses à l’époque, nous en avons plusieurs milliers. Maintenant l’Occident a adouci sa position et veut que nous gelions dans les mois à venir l’installation de nouvelles centrifugeuses », annoncent les médias locaux, citant les propos du président iranien.

De l’avis de M.Ahmadinejad, le dossier nucléaire iranien est une preuve de la volonté pour le peuple iranien et une défaite des « puissances mondiales pourries ». Grâce aux efforts du gouvernement iranien, poursuit le président, l’Iran a obtenu de grands succès dans le domaine de l’atome pacifique. « La prévoyance du gouvernement autour de la question nucléaire a permis à l’Iran de faire valoir ses droits dans la sphère de l’atome pacifique », a indiqué le président iranien, ajoutant que les menaces et la propagande des pays occidentaux ne sont qu’un prétexte pour faire pression sur le pays.

Les Etats-Unis et plusieurs autres pays soupçonnent l’Iran de développer en secret un programme nucléaire militaire. Téhéran, qui rejette ces assertions, soutient que son programme nucléaire vise à subvenir aux besoins iraniens en électricité.

Source : RIA Novosti

Bush déclare soutenir la Géorgie et envoie Rice à Tbilissi

mercredi, août 13th, 2008 par Clovis Casadue

Le président américain George Bush a exprimé son soutien à la Géorgie et a annoncé sa décision d’envoyer la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice en France et à Tbilissi et de confier une mission humanitaire au chef du Pentagone Robert Gates.

« Compte tenu de notre préoccupation, j’ai ordonné des mesures sérieuses pour témoigner notre solidarité au peuple géorgien et pour parvenir à un règlement pacifique du conflit. J’envoie Condoleezza Rice en France où elle rencontrera le président Sarkozy et ensuite à Tbilissi où elle exprimera personnellement le soutien américain au gouvernement démocratique de la Géorgie », a affirmé M. Bush.

Source : RIA Novosti

Saakachvili et Kouchner évacués d’urgence en Géorgie

lundi, août 11th, 2008 par Clovis Casadue

président géorgien Mikheïl Saakachvili et le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner ont été évacués d’urgence, lundi 11 août, en raison de la présence suspecte d’un hélicoptère survolant la ville de Gori, la plus grande ville géorgienne qui se situe à proximité de la province séparatiste géorgienne d’Ossétie du Sud, a constaté un journaliste de l’AFP.
L’hélicoptère, non identifié, a survolé la zone au moment même où Mikheïl Saakachvili et Bernard Kouchnerse s’y trouvaient.
En criant « go go go! », les gardes du corps du président géorgien l’ont alors poussé dans un véhicule tout terrain noir blindé. Bernard Kouchner a lui été évacué dans un autre véhicule. Tous deux sont partis en trombe, selon le journaliste.
Bernard Kouchner s’est rendu à Gori pour y rencontrer des victimes du conflit armé entre la Géorgie et la Russie. Le CICR a annoncé que la situation humanitaire était « très grave » en Ossétie du Sud et en Géorgie.
Le chef de la diplomatie française, dont le pays assure la présidence tournante de l’Union européenne, est en visite en Géorgie pour une mission de médiation. Le président géorgien venait d’annoncer qu’il avait signé un document, soutenu par l’UE, contenant des propositions de paix et qui doit être soumis à la Russie.
Sur le terrain, les combats se poursuivent.

Rogozine réclame une réunion extraordinaire Otan-Russie pour mardi

lundi, août 11th, 2008 par Clovis Casadue

Dmitri Rogozine, représentant permanent de la Russie auprès de l’Otan, a annoncé qu’il avait demandé lundi aux dirigeants de l’Alliance d’organiser mardi une réunion extraordinaire Otan-Russie, au cours d’une conférence de presse à Bruxelles.

Des forces russes pénètrent en territoire géorgien

lundi, août 11th, 2008 par Clovis Casadue

Des forces armées russes sont entrées en territoire géorgien, près de la ville de Senaki, pour empêcher de nouvelles attaques géorgiennes contre l’Ossétie du Sud, a annoncé le ministère russe de la Défense cité par les agences russes.

Ossétie du Sud: Washington fait obstacle aux opérations russes

lundi, août 11th, 2008 par Clovis Casadue

Les Etats-Unis font obstacle à l’opération de maintien de la paix en Ossétie du Sud, en transférant par voie aérienne le contingent géorgien en provenance d’Irak, a déclaré lundi à Moscou le premier ministre russe Vladimir Poutine.

« Il est dommage que certain de nos partenaires tentent d’empêcher nos opérations. Je parle des Etats-Unis qui ont mobilisé leurs avions de transport militaire pour transférer le contingent géorgien en Irak vers la zone du conflit », a-t-il affirmé en conseil des ministres.

L’aviation de transport américaine a entamé lundi le transfert de 2.000 soldats géorgiens déployés en Irak vers la zone du conflit osséto-géorgien où les hostilités ont éclaté vendredi dernier.

Ossétie du Sud: Tskhinvali est sous contrôle des forces russes

lundi, août 11th, 2008 par Clovis Casadue

La Russie a pratiquement achevé son opération visant à contraindre la Géorgie à la paix, la ville de Tskhinvali, capitale de l’Ossétie du Sud séparatiste, étant sous contrôle des soldats de la paix russes, a affirmé lundi à Moscou le président russe Dmitri Medvedev.

« Nous avons terminé une partie notable de l’opération déclenchée en vue de contraindre les autorités géorgiennes à la paix en Ossétie du Sud. La ville de Tskhinvali fait l’objet d’un contrôle renforcé du contingent russe des forces de maintien de la paix », a-t-il affirmé lors d’une rencontre avec le ministre de la Défense Anatoli Serdioukov.

L’armée géorgienne est intervenue dans la nuit du 7 au 8 août dernier en Ossétie du Sud, une des deux républiques séparatistes sur le territoire géorgien qui revendique son indépendance par rapport à Tbilissi, et a pilonné Tskhinvali, la capitale. Les autorités sud-ossètes font état de 2.000 morts parmi les civils, et dix-huit militaires des forces russes de maintien de la paix ont été tués.

Ossétie du Sud: la Russie réagira au transfert d’Irak de militaires géorgiens

lundi, août 11th, 2008 par Clovis Casadue

La direction militaire russe adoptera des mesures adéquates contre le transfert d’Irak de 800 militaires géorgiens, a averti lundi lors d’une conférence de presse à RIA Novosti le chef adjoint de l’Etat-major général des Forces armées russes Anatoli Nogovitsyne.

« Nous sommes prêts à accroître notre contingent (en Ossétie du Sud). Ce sera notre réponse à cette nouvelle donne », a indiqué le général.

Dans le même temps, il a constaté qu’à présent, le rapport des forces dans la zone du conflit osséto-géorgien était équilibré. Selon M. Nogovitsyne, cela s’est produit après le renforcement du contingent de paix russe par des unités de la 58e armée.

« Cela ne se rapporte d’ailleurs qu’aux régions où se déroulent les hostilités », a souligné le général.

Le contingent russe en Ossétie du Sud possède les forces et les moyens nécessaires pour accomplir des tâches dans le cadre de la mission de la paix dans la zone du conflit osséto-géorgien , a indiqué le chef adjoint de l’Etat-major général des Forces armées russes.